BD jeunesse

Mercredi 15 juin 2011 3 15 /06 /Juin /2011 07:00

 

kirouek-01.jpeg

 

Auteur : Nicolas Poupon

1ère édition : Triskell - 2001

Editeur : Editions de la Gouttière

Date de parution : Mai 2011

  32 pages

Prix : 10,50€

 

 

Publié une première fois en 2001, "Kirouek" connait une nouvelle vie avec la réédition que les petites Editions de la Gouttière nous offrent aujourd'hui. L'édition a été revue et corrigée : dessins et dialogues retravaillés.

L'auteur, on le connait, c'est Nicolas Poupon, plus connu pour ses albums "Le fond du bocal".

 

Nous sommes ici dans une ville toute grise touchée par une étrange maladie : la rabougrite. Les bâtiments sont gris, les gens sont gris. Toute couleur a disparue ou presque, les gens ne voyant que mauvais goût en elle.

 

"(...)le gris était partout même dans les esprits."

 

La couleur n'existe donc plus, excepté chez un réfractaire.... Barnabé est un irréductible qui continue de vivre dans la couelur, dans une maison entourée d'un jardin où pousse un arbre rare : le bouquinier. Tous les jours, Barnabé raconte à son arbre et à son fidèle oiseau-bec qui crie "Kirouek" à tout va, des histoires du temps jadis où "les bouquiniers étaient de grands arbres majestueux, pleins de feuilles, et de livres." Un temps où les livres murissaient sur l'arbre avant de prendre leur envol "là où leurs pages les portaient".

Depuis les bouquiniers ont disparus et le dernier survivant peine à produire un dernier livre sur lequel pèse tous les espoirs de Barnabé...

Car l'ambition secrète de Barnabé est bien de rendre couleurs, joie et bonheur à cette ville plongée dans la tristesse et surtout de sauver les livres des Monsieurs je sais tout qui cherchaient à éteindre toute velleité de leur part...

Le vieux Barnabé y réussira-t'il ou sera finalement happé lui aussi par la rabougrite ?

 

Vous l'aurez compris, cette histoire est une ode à la lecture et aux livres !

Destinée plutôt aux jeunes enfants, ce petit conte fait la part belle au pouvoir des mots et des livres dans une ville atteinte de sclérose.

La population est dégoûtée de voir des couleurs, tellement elle en est déshabituée. De mystérieux hommes de pouvoir semble vouloir imposer la rabougrite et souhaitent voir disparaitre Barnabé ainsi que tous les livres.

 

" Le spectacle d'un livre en cage m'a toujours ravi, mais là, savoir que c'est le dernier... les mots me manquent."

 

"Imaginez-vous que plus jamais ils ne pourront venir voleter sous notre nez, en débitant des fariboles. "

 

L'idée de l'arbre à livres et de la méthode de Barnabé pour faire les fructifier et les multiplier est d'une poésie surréaliste qui met en valeur la force de l'imagination.

Opposant réalisme terne et imagination débridée et créatrice, "Kirouek" réussit à faire passer un message somme toute assez simple : les livres et la lecture sont indispensables pour mettre de la couleur, de la joie et de la vie dans nos existences.

 

Si l'histoire m'a plutôt plu, je suis malgré tout plus réservé sur le graphisme. Le dessin est naïf, le trait gras et épais et les couleurs fort marquées. Quelque chose me gêne sans que je réussisse à noter le pourquoi.

Néanmoins, le tout reste efficace et sert de manière approprié l'univers coloré de Kirouek.


 

Un album sans prétention à découvrir !

 

 

 

 

 

 

Découvrez la bande-annonce de l'album :

 


Bande-annonce de "Kirouek" de Nicolas Poupon par OAMSLB

 

 

 

Vous pouvez lire une petite moitié de l'album ci-dessous :

 

 

 

 

bd du mercredi Chez Mango

 


Par Choco - Publié dans : BD jeunesse - Communauté : Salon Lecture

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés