Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 08:00

 

 

ile-panorama-1.jpg

 

Auteur: MARUO Shuehiro

Editeur : Casterman, Sakka

Date de parution : Avril 2010

Prix :  13,50 €

270 pages

 

 

 

" L' ile panorama" est à l'origine un roman de EDOGAWA Ranpo, auteur fortement influencé par Edgard Allan Poe, qui touche souvent au macabre et au fantastique dans ses écrits . C'est le sulfureux Maruo qui adapte aujourd'hui ce récit en version dessinée. Ce dessinateur est un maitre de l'éro-guro, mouvement érotique grotesque, dont Edogawa est un des chefs de file. Maruo s'inscrit dans un courant undergound et ses dessins mélangent érotique, fantastique, déviance sexuelle,...

Aussi, on ne s'étonnera pas de voir ici réunis ces 2 auteurs.

  

Hirosuke est un écrivain raté. Il est fasciné par Edgar Allan Poe et notamment sa nouvelle : Le domaine d'Arnheim ". A l'image du roman, il rêve de créer un paradis terrestre, lieu de perfection absolue.

Un espoir vain jusqu'au jour où il apprend la mort d'un ancien camarade de classe très fortuné, Komoda, avec qui il a une ressemblance frappante.

Hirosuke met alors en place un plan afin d'usurper l'identité du mort. Jouant à l'humain enterré vivant, qui arrive à ressortir de sa sépulture, Hirosuke se débarrasse du corps de Komoda et prend sa place auprès de sa femme. Désormais à la tête de la fortune familiale, plus rien ne s'oppose à la réalisation de son rêve : la création d'un paradis d'un terre.

  

Voilà l'histoire d'un homme idéaliste qui, par amour de la perfection et de la beauté, va sacrifier ses valeurs morales et plonger dans l'inhumanité. Hirosuke n'hésitera pas à transgresser l'ordre moral (profanation de sépulture, assassinat, usurpation d'identité) pour mieux parvenir à ses fins.

Le paradis, créé sur une ile, est une nature belle et parfaite mais fausse et artificielle, qui cache des mécanismes techniques en son sein. ( On pensera bien sûr aux paradis artificiels de Baudelaire, célèbre traducteur de Poe !)

Bref, une nature qui n'a plus rien de naturelle, à l'image de son créateur. L'ile est une pure illusion où les sirènes, les éphèbes et ses autres habitants sont de simples acteurs rémunérés qui profitent de ce faux paradis pour laisser libre cours à leurs instincts primaires.

 

  " Ce monde n'est qu'une illusion, seuls les rêves de la nuit sont vérité. " .

 

 

Maruo a repris ici de façon linéaire le roman de son compatriote. Nous suivons Hirosuke dans sa déchéance morale : l'usurpation d'identité, la construction du paradis artificiel, sa présentation à la femme de Komoda, ses soupçons, qui entraineront une ultime déchéance de la part de Hirosuke.

Le récit devient peu à peu trouble et oppressant et tombe avec subtilité dans la folie du personnage.

Le summum de l'histoire étant la fameuse révélation de cette ile à sa femme (et par la même occasion au lecteur). Maruo y révèle tout son art par la diversité des décors et le souci du détail. Chaque lieu découvert est propice à de nouvelles merveilles.

Le manga dévoilera aussi sur la fin une touche érotique par l'intermédiaire de scènes de sexe très explicites mais qui reste néanmois très "soft", comparé à ce à quoi l'auteur nous avait habitué dans ses oeuvres précédentes (tout est relatif !). On est un maitre de l'éro guro ou on ne l'est pas !

 

Maruo réussit donc avec succès cette adaptation, tout en y intégrant ses propres éléments personnels. On y retrouve l'ambiance malsaine des 2 auteurs, sublimée par un dessin tout en finesse et en richesse.

On regrettera juste la chute un peu abrupte et quelque peu obscure qui laisse le lecteur libre d'interpréter la fin de l'histoire.

 

" L'ile panorama " est donc un manga atypique, pas forcément destiné au grand public, et qui plaira aux amateurs du genre...

 

Mille merci à Aurore qui avait glissé ce manga dans son swap kawai... ! J'étais sure que j'allais aimer !

 

 

A noter : Le roman éponyme de Edogawa Ranpo est hélas épuisé... Si quelqu'un le possède et souhaite s'en débarasser (ou le faire voyager...), je suis fortement intéressée !

 

Sinon, la nouvelle de Edogawa qui fascine le personnage de cette histoire, le domaine d'Arnheim, est à lire en libre accès ici !

 

Vous pouvez lire aussi l'avis de Faelys sur ce manga ici !

 

 

 

Retrouvez d'autres BD du mercredi chez Mango !

 

 

ile panorama 2

 

  Challenge roaarrr

Prix Tezuka 2009


Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans Manga
commenter cet article

commentaires

emmyne 02/05/2012 09:56


Billet publié : totalement saisie par l'atmosphère et le graphisme. Quant aux fameuses scènes sexe, oui, bon, d'accord avec toi, c'est explicite mais ça reste soft, j'ai plutôt trouvé qu'on était
bien dans cette ambiance carnaval, celui d'origine, celui qui est conçu pour transgresser.

Ys 05/01/2011 13:25



Bon voilà, c'est fait. Alors je ne suis pas d'accord avec toi. Je n'ai pas du tout eu l'impression d'assister à la déchéance de cet homme pour la bonne raison qu'il ne me semble pas avoir de
scrupules dès le départ. Et les scènes de sexe à la fin, on dirait que l'illustrateur s'est retenu pendant tout le manga et qu'il se lâche à la fin, ça fait un peu n'importe quoi. Quant à
l'intrigue policière, elle est vraiment simpliste. Mais par contre, j'ai beaucoup apprécié le graphisme.



Choco 07/01/2011 18:24



Et bien, et bien ! Faut fêter ça !


Je comprends ce que tu veux dire. Disons que sa déchéance commence dès les premières pages du récit. Parce qu'avant, c'est juste un homme normal avec un rêve un peu impossible.


QUant au scène de sexe, ben oui... c'est Maruo quoi ! Je peux t'assurer que ses propres albums qu'il a scénarisé sont autrement plus hard. ça me parait difficile d'intégrer des scènes de cul
avant ce final...


Bref, tu vas être prête pour lire Le soldat dieu



Margotte 14/08/2010 08:47



Le roman original est une petite merveille aussi.



Choco 14/08/2010 17:30



Ton avis me met l'eau à la bouche !!



Matilda 13/08/2010 00:44



J'ai lu Le lézard noir de Ranpo qui m'a peu plu, mais l'histoire de cette nouvelle m'intéresse et je me demande si je ne ferais pas bien de la mettre sur ma wish-list ...



Choco 14/08/2010 17:04



Hum...L'univers d'Edogawa est particulier. Pas sure que tu apprécies plus celui-là si le lézard noir ne t'a pas plu.



Estellecalim 12/08/2010 18:20



Bizarre, bizarre, en effet. Il faut voir... 


(Un tag t'attend par ici :  http://lirerelire.blogspot.com/2010/08/taguee.html
;)



Choco 14/08/2010 16:45



Et bien, il va me falloir creuser mes méninges ! Merci :)



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher