Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 18:00

 

odeur des pommes 1

 

 

Auteur : Mark Behr

 Editeur : JC Lattès

Date de parution : Mars 2010
Prix : 20 Euros

 ISBN : 9782709629515

 

 

 

Note : 3,5 / 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

odeur des pommes 4

Nous sommes en 1973, en Afrique du Sud. Marnus est un jeune garçon de 10 ans de famille afrikaner. Leur situation est confortable, ils ont des domestiques noirs. Son père est un haut général de l'armée et sa mère, une bonne épouse qui a abandonné sa passion de la musique pour se dévouer à sa famille.

Marnus est un garçon sage. Il étudie sans remous, se conforme à ce que ses parents attendent de lui et passent ses moment de liberté à jouer avec Frikkie, son ami d'enfance. Il vénère son père et cherche constamment à gagner son attention et à le rendre fier de lui.

Pourtant le père cache aussi sa part d'ombre. Il reçoit régulièrement des généraux chiliens qui soutiennent l'apartheid et ces rencontres doivent restés secrètes. Marnus et sa soeur doivent donc garder le secret et appeler tous leurs visiteurs Mr Smith.

Ce n'est que plus tard, bien plus tard que Marnus comprendra l'ambivalence de cet homme qu'il admirait...


Ainsi, sans qu'il s'en rende compte, Marnus est conditionné par l'idéologie raciste de son père. La famille traite bien ses domestiques mais conserve une certaine condescendance à l' égard des "Coloureds". Le père, dans ses discuccions professionnelles, n'hésite pas à les rabaisser et combat l'égalité des races.


"quand tous ces Noirs et ces Coloured vont se mettre à étudier, les choses ne vont plus être aussi faciles que maintenant  "


"De toutes les nations du monde, celles qui ont la peau noire sur le cul ont aussi les plus petits cerveaux"

 


odeur-des-pommes-3.jpg

 

La morale religieuse sert de bouclier et de prétexte.

Marnus est naïf et la confiance aveugle qu'il a en son père l'empêche de se poser les bonnes questions.

Pourtant, sa soeur, au retour d'un séjour aux Pays-Bas, se rebelle quelque peu contre le racisme ambient ; le jeune fils d'une domestique se fait atrocement bruler pour un vol sans importance, ... mais Marnus se refuse toujours à voir le mal.

Au point que, quand il assiste à une scène choc, clé du roman, il se refuse à l'accepter et à en parler.

 

La construction du récit alterne 2 époques. Alors que Marnus enfant nous raconte son histoire, son récit est régulièrement entrecoupé du long monologue d'un soldat qui a perdu toute ses illusions. On comprend très vite qu'il s'agit de Marnus adulte qui nous parle. Parti à la guerre contre les communistes, il a suivi les préceptes de son père mais n'y adhère plus vraiment. On sent vaiment que le jeune homme est désabusé et ne croit plus en sa famille. Pourtant il n'a pas eu le courage de se rebeller.


Récit d'une enfance sous l'emprise d'un père qui véhicule son idéologie raciste en bandoulière, "L'odeur des pommes" est le portrait saisissant d'un pays en plein régime d'apartheid. Marnus est le symbole, le complice muet, d'un régime qui, sous couvert de grandes phrases et de sentences religieuses, conditionne sa population à hair son prochain, cachant en son sein la pourriture de ses pensées, tel une pomme pourrie par les vers.

 

odeur des pommes 2

 

 

Si j'ai quelque peu peiné à avancer dans le récit, si ma lecture a été parfois ennuyeuse, je me rends compte après coup, en rédigeant ce billet, toute la portée de ce texte !



Les avis de : Saxaoul, Clara, ...

 


Merci à BOB et aux Editions JC Lattès !

 

logotwitter2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pickwick 07/05/2010 12:45



Voilà vraiment un live qui peut m'interesser. Mais j'ai bien noté tes bémols et j'attendrais donc certainement une sortie en poche !


Sur ce sujet, mais traité de façon vraiment loufoque, "Outrage public à la pudeur" de Tom Sharpe m'attend sagement dans ma PAL ! La suite de "Melée ouverte au ZOulouland", bien déjanté mais un
poil brouillon !



Choco 07/05/2010 19:57



C'est étrange mais ça arrive ce genre de lecture : tu t'ennuie un peu et puis c'est quand tu refermes le livre que tu en comprends toute la portée.


Par contre, je ne connais pas les titres que tu proposes. Tu pensais que mes PAL et LAL n'étaient pas assez grosse ?!



Manu 06/05/2010 21:30



Il me tente, malgré que tu dises t'être ennuyée. Je le note (en fait, il était déjà noté )



Choco 06/05/2010 22:34



Oui tu as raison car mon avis est malgré tout positif !



saxaoul 04/05/2010 21:39



Je comprend qu'on puisse s'ennuyer avec ce livre. C'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup d'action mais d'un point de vue historique il est très intéressant.



Choco 06/05/2010 22:30



Oui tout à fait ! Tu vois, au final, je n'en garde que la portée historique et humaine !



Marie 04/05/2010 13:27



Ce livre a l'air intéressant mais d'une lecture assez difficile... A une époque, j'ai beaucoup lu sur l'apartheid et c'était toujours des récits extrêmement durs. Il y a maintenant 10 ans, j'ai
eu la chance d'aller en Afrique du Sud. Suite à ces lectures, j'étais pleine de préjugés et d'appréhension. J'ai été étonnée de l'accueil chaleureux qui nous a été réservé ! Et
surtout le même sujet revenait dans toutes les conversations : blancs et noirs étaient anxieux de savoir quelle image ils avaient dans le monde, ce que nous pensions d'eux. Avec la fin
de l'apartheid, les deux populations commençaient à se mélanger un peu. Même si la situation n'est pas rose, je trouve que c'est quand même un pays exceptionnel. Ils ont réussi à se sortir d'une
situation raciale extrême sans en arriver à un bain de sang, à la guerre civile...


 


 



Choco 06/05/2010 22:25



Ton avis et ton expérience sur ce pays est très intéressant !J'avoue que je ne saurais juger : je ne connais pas le pays et encore moins sa littérature. Je crois que c'est le premier que je lis
en ce qui le concerne. Ah non, il y a eu un polar aussi je crois. Bref !


Sa lecture est tout de même assez facile quand même. L'histoire est racontée du point de vue du gamin et sa vision est plutôt innocente. Et de plus, le sujet n'est pas que l'appartheid.... mais
je ne peux en révéler plus !


 



Joelle 04/05/2010 10:45



Le sujet m'intéresse beaucoup vu que je connais un peu le pays mais tu m'inquiètes un peu en disant que tu t'es trainée lors de cette lecture ! En ce moment, il m'en faut peu pour m'ennuyer dans
un livre !



Choco 06/05/2010 22:21



Oui j'ai un peu trainé mais ma lecture qui a été fort découpée ne s'est pas fait non plus dans des conditions optimales, je dois dire. Au final, je ne regrette pas ! Voir ma réponse précédente !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher