Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 20:00

bouteille-endiablee-01.JPG

"La bouteille endiablée" connu aussi sous le titre "Le diable dans la bouteille" a été écrit par Stevenson en 1893 dans les îles Samoa. On la retrouve habituellement dans le recueil "Veillées des îles" mais les editions Phebus ont eu la bonne idée de l'offrir gratuitement à leurs clients.

 

Kéaoué, habitant d'Hawaï, est en voyage à San francisco. Alors qu'il s'émerveille de la magnificence des maisons, il rencontre un homme qui lui révèle que sa maison et sa bonne fortune provienne d'une bouteille magique. Incassable, celle-ci contient un petit diable qui réalise tous les voeux de son possesseur. Son seul inconvénient :

 

"Si un homme meurt avant de l'avoir vendue, il brûle en enfer à jamais. (...) mais il n'est possible de la vendre qu'à perte."

 

Kéaoué se laisse tenter et achète la bouteille pour 50 dollars. De retour à Hawaï, le vent tourne en effet et la fortune vient à lui. Tout cela fait pourtant peur à Kéaoué qui s'empresse de revendre la bouteille. Les années passent, il rencontre la belle Kokona et Kéaoué est heureux jusqu'au jour où il apprend qu'il est atteint de la lèpre...  Désormais Kéaoué cherche à tout prix à retrouver la bouteille lui permettant de le soigner. Hélas, la bouteille est passée dans bien des mains et sa valeur a considérablement chutée...

 

Voilà une petite nouvelle qui reprend bien évidemment le thème du pacte avec le Diable, comme d'autres avant lui.

Stevenson évoque ici l'attrait vain de l'argent et de la richesse. La bouteile a beau exhaucer tous les voeux, elle n'offre ici qu'un bonheur aléatoire qui dépend du fait que son possesseur s'en débarrasse à moindre prix. Voilà un paradoxe qui entraîne de nombreuses complications lorsque le prix s'approche de zéro, le don de la bouteille étant interdit. Kéaoué, pour mieux profiter de sa nouvelle femme et de plaisirs éphémères, fait le choix de la damnation. Mais le héros se rend compte également que le bonheur des uns peut faire le malheur des autres (mort qui implique un héritage, honte d'avoir provoqué la damnation d'un autre)

On retrouve aussi dans cette nouvelle l'ambiance îlienne que l'on retrouve dans d'autres récits de l'auteur. Les paysages d'Hawaï paraissent paradisiaques mais révèle aussi en leur sein des lieux plus sombres et plus dangereux.

 

La bouteille endiablée est un petit conte fantastique qui, sans bouleverser le genre, se lit facilement et devrait plaire à un large public.

 

D'autres avis :

My Lou book -

 

 

La bouteille endiablée, ou Le diable dans la bouteille

Robert L. Stevenson

Editions Folio Junior - 1978 - épuisé

Intégrale des nouvelles en 2 volumes - Editions Phébus - 2001

Editions Phébus - 2011 - Offert

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 04/08/2011 15:41



Je l'ai justement noté hier chez Lou :)



Karine:) 09/07/2011 17:20



J'aime ce que j'ai lu de Stevenson.  D'amour, même.  Il va falloir que j'essaie les nouvelles!



Choco 09/07/2011 17:29



De ce côté, j'ai un peu mon éducation à faire... Pas très experte en roman classique anglais !



keisha 08/07/2011 20:19



Bien, bien, je connais le talent de l'auteur, avec ses voyages dont je parle sur mon blog, mais le prochain, c'est L'ile au trésor! A l'abordage...



Choco 09/07/2011 16:42



Un classique qu'il faudrait que je relise... Tu as bien raison !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher