Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 08:00

 

la haut 1

 

Auteur : Gerbrand Bakker

Editeur : Gallimard

Date de parution :  Septembre 2009

Prix : 21,50 €

  350 pages

 

 

Nous sommes en Hollande dans la région du waterland, chez Helmer Van Wonderen. Helmer a 55 ans. Il s'occupe de la ferme familiale dont il a hérité malgré lui. Son père est devenu invalide, sa mère est morte quelques années plus tôt et Henk, son frère jumeau est mort dans un accident alors qu'il était jeune. Mais depuis cette mort tragique, Helmer a repris la voie tracée pour son frère : finies les études, finie la relation fusionnelle avec Henk, le voilà destiné à être le deuxième choix d'un père difficile qui n'a jamais su lui exprimer de l'affection, aveuglé par l'avenir brillant de son fils aîné.


  "J'étais le deuxième choix, dis-je. C'était ça le pire."

 

Mais au bout de 20 ans, voilà qu'Helmer décide de monter son vieux père à l'étage de la maison, "là haut". Pour mieux l'oublier, pour mieux le faire disparaitre et pouvoir ainsi vivre sa propre vie... peut-être. Il réaménage la maison et accueille même de mauvais gré le fils de Riet, l'ancienne fiancée de Henk. Un jeune adolescent qui pourrait être Henk et porte son prénom, renvoyant Helmer à ses démons du passé.


 

la-haut-2.jpg

 

Avec les nombreux billets dessus, je m'étais fait une certaine idée de l'histoire et je dois dire que l'auteur m'a emmené là où je ne l'imaginais pas !

Pour ce premier roman, déjà fort bien écrit, l'auteur nous emmène sur les pas d'un homme de 55 ans qui finit par réaliser qu'il est passé à côté de sa vie. Helmer a endossé le rôle de son frère ainé sans mot dire et a obéit à son père toute sa vie. Sa vie est solitaire, monotone et scandée par les rares visites des voisins.

 

Puis c'est le bouleversement silencieux, une envie de tourner la page qui inconsciemment pousse Helmer à replonger dans le passé pour mieux accepter la mort de son frère jumeau, de son double, à affronter son père et ses non-dits, à chercher une paix intérieure qui passera peut-être par la mort du père et la fuite de la ferme.

 

"Là haut, tout est calme" est un beau roman qui touche son lecteur par l'atmosphère mélancolique et pesante auquel doit faire face un homme fatigué de courber l'échine. Un roman qui impose de se poser pour mieux se couler dans le désarroi de cet homme qui se doit d'assumer ses propres choix, bons ou mauvais. Un roman humain qui prouve que le bonheur se cherche et se trouve à tout age.

 

 

 

la-haut-3.jpg

 

 

 

L'avis de Cathulu (merci pour le prêt !), Dominique, Antigone, Clara, Aifelle, ...

 


Partager cet article

commentaires

Restling 07/11/2010 14:46



Pas très envie de le lire mais les photos que tu as choisies donnent une ambiance assez particulière et enchanteresse.



Choco 08/11/2010 23:17



Si tu t'évades déjà par les photos, c'est déjà ça !



emmyne 31/10/2010 17:43



Mais non :) C'est parce que je lis des livres de grands incognito...


Mais c'est Aurore que revoilà ^^



Choco 01/11/2010 22:10



ouiiiiiiiiiiii !!! Comment as-tu fait pour la faire sortir de chez elle ????



Aurore 29/10/2010 22:07


Je ne l'ai pas vu passer, mais ton billet donne vraiment envie!! Je note et je commande! :D


Choco 31/10/2010 14:43



Aurooooooooooooooooore !!!!!!!!!!!????????


Mais tu passes là comme ça, style de rien alors qu'on désespère de te revoir depuis des mois ???????? tu veux me donner une attaque ????


Bon alors keskissepasse ?? Quand est-ce que tu nous revient ??? On a beaucoup parlé de toi avec Emmyne...



emmyne 27/10/2010 21:33



Pourtant ce n'est pas la première fois. Le dernier en date, c'est La malédiction des colombes.



Choco 31/10/2010 14:37



Je t'associe trop à la jeunesse et au manga J'en oublie que tu lis aussi des livres de grands ^^


En tout cas, ça me flatte d'autant plus ! J'espère que tu ne l'as pas mal pris !



Marie 25/10/2010 22:44



Vous êtes nombreuses à m'avoir convaincue ! titre noté !  :-)


 



Choco 26/10/2010 19:47



Un de plus



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher