Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 08:00

vagabond de tokyo 1

Le vagabond de Tokyo dont il est question s'appelle Yoshio Hori. Ce jeune homme de 22 ans est un gros looser qui vit dans une piaule misérable dont il néglige l'hygiène. Trop fainéant pour travailler, il s'accomode de petits jobs à la journée et préfère passer ses journées à glandouiller, à fantasmer sur les gonzesses et à se nourrir de nouilles instantannées.
Mangaka de basse classe, il cherche des sujets porteurs qui lui ramèneront de l'argent. Il décide de se pencher sur la vie communautaire de la résidence Dokudami où il habite.
Dès lors, nous allons faire connaissance avec des personnages hauts en couleurs : un pervers qui voue sa vie et son argent aux petites culottes usagées, un travesti loufoque et touchant qui cherche à entrainer notre anti-héros dans son monde, une jeune voisine sexy et naïve qui excitera la libido de Yoshi, une provinciale hypra moche qui veut le transformer en proxénète, ...
Bref Yoshio s'embarque touours dans de drôles d'histoires !

Cette série, qui comprend 663 épisodes, est parue au Japon de 1979 à 1993. L'édition française regroupe une sélection de ses meilleures histoires. Et pourtant, on suit parfaitement la vie tourmentée de notre looser de service.
Inspiré par la vie de son auteur (mort en 2000) dont vous trouverez un récapitulatif à la fin de l'ouvrage, ce recueil dresse le portrait d'une jeunesse japonaise marginale qui, loin des exploits économiques, préfère assouvir ses besoins primaires et ses désirs sexuels plus particulièrement.
Yoshio, véritable obsédé sexuel, n'hésite à mater dans le trou de serrure de sa voisine tout en se br@nlant, ... L'humour est souvent lourd, vulgaire et scatologique. On découvrira qu'il est utile de ne pas trop boire lors d'une soirée avec un travesti homosexuel au risque de se réveiller le derrière douloureux, que plus la culotte est portée longtemps, meilleur le fumet sera, ...
(A noter que l'auteur a souvent été censuré ou attaqué pour atteinte aux bonnes moeurs...)
Pourtant, on ne peut s'empêcher de s'attacher à ce personnage qui n'en est pas moins un être sensible et ne reste pas indifférent devant la détresse d'un travesti à l'amour contrarié et renié par sa famille.
L'ouvrage se clôt par une rencontre entre l'auteur et son personnage de papier. Créé pour le 500ème épisode, elle revendique les vertus de la rébellion et le plaisir sans contraintes.

Un portrait sans concessions donc d'une jeunesse désabusée qui préfère vivre librement, en dehors des normes et des contraintes de la société.

Vous aurez bien compris que ce manga est à réserver aux lecteurs avertis pour les nombreuses scènes graveleuses et basses de la ceinture !
Et je dirais même plus, à réserver aux lecteurs de mangas ! Débuter dans cet univers par ce titre pourrait rebuter à tout jamais un lecteur non averti !

Pour conclure, je citerais mon collègue : un manga qui colle aux doigts !


Note : ****


Editions le Lezard Noir - 23€



Partager cet article
Repost0

commentaires

Loula 19/01/2010 14:03


je l'ai acheté mais pas encore lu... Depuis que mon copain l'a lu et qu'il a beaucoup rigolé, j'attends de rentrer dans une phase plus légère pour m'y mettre!!!


Choco 19/01/2010 19:35


ah ! heureuse de voir que je suis pas la seule à le lire ! C'est drôle en effet et tu peux ptet le lire entre 2 romans plombants, histoire de casser l'ambiance !
J'attends ton avis alors !


Marie 17/01/2010 15:50


Petite nature... non mais ! 
En même temps, je ne sais pas si tu vas trouver beaucoup d'amateurs pour des mangas "qui collent aux doigts" !  lol !


Choco 17/01/2010 22:48


Oui rassure toi, je le savais bien en faisant mon billet...
Qui sait je vais peut-être attirer des pervers intéressés sur ce blog !


Gambadou 16/01/2010 17:56


dans les mangas, je m'aperçois que j'aime surtout les classiques... et là... rien que la couverture... ce n'est pas pour moi !


Choco 17/01/2010 12:43


Je reconnais qu'il ne plaira pas à tout le monde !


Cynthia 15/01/2010 23:03


" Vous aurez bien compris que ce manga est à réserver aux lecteurs avertis pour les nombreuses scènes graveleuses et
basses de la ceinture !
Et je dirais même plus, à réserver aux lecteurs de mangas ! Débuter dans cet univers par ce titre pourrait rebuter à tout jamais un lecteur non averti ! "

=) Alors là même pas en rêve mais tu t'en serais bien doutée
Je n'ai pas encore perdu tout espoir de lire de la littérature asiatique drôle. Si l'un ou l'autre titre de ce genre te revenait miraculeusement, nous aurions éventuellement de quoi négocier
^^


Choco 17/01/2010 00:00


Oui c'est pour ça que j'ai prévenue ! Je ne connais pas beaucoup de blogueurs que ça intéresserait d'ailleurs...
La négociation va être dure... Parce que j'ai toujours rien qui me vient côté Asie poilante...


Marie 15/01/2010 13:13


Encore un truc sur le Japon ???!!!!!!
Avec une couverture pareille, je ne suis pas du tout du tout tentée ! 

Et en plus, je suis déjà dans l'ambiance scatologique des bébés avec ma pépette de 4 ans dont les vannes préférées sont celles du pipi caca. Ce n'est pas pour sombrer par dessus le marché dans ce
domaine version adulte, sans doute pas très ragoutant...


Choco 15/01/2010 18:59


Je te dirais comme à Manu : je pense que ce livre n'est pas pour toi ! Trop collant pour ta petite nature
Et oui de toute façon, trop de scato tue le scato
Vive les pépettes !!


Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher