Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 13:20

poissons adultere



Valérie vient de rater son bus. Elle sait qu'elle va être en retard à son travail et devoir supporter l'enguelade de son patron. A travers ce bus qui s'en va, c'est toute la lourdeur d'une vie pesante auquelle elle veut soudain mettre fin. Valérie est une femme de 40 ans, caissière, qui a consacré sa vie à sa famille. Son mari ne la regarde plus et se moque même de la tentative de relooking que ses copines lui ont offerte pour son anniversaire. Ses relations avec sa fille sont devenues conflictuelles.
Alors Valérie s'en va. Sans bagages. Elle prend un peu au hasard un train en partance de Toulouse où une vague cousine est susceptible de l'accueillir. Son départ va être l'occasion de réveiller la femme qui est en elle. Peu à peu, elle va reprendre de l'assurance, à travers le regard flatteur des hommes. Elle se rebaptise Julia, en hommage à l'actrice de "Pretty Woman". Le trajet va être l'occasion de se réapproprier la liberté qu'elle avait perdue. Dans son compartiment, elle fera connaissance avec Colette, une vieille dame dont le coeur balance entre 2 hommes ; ainsi que deux amis chercheurs qui partent à un colloque, accompagnés de leurs femmes. Vincent, l'un des deux, ne semble pas indifférent au charme de  Julia.
Julia saura-t'elle se libérer des chaines qui la contraignent depuis tant d'années ?

Le roman commençait sous de bons augures. Une femme, absolument pas épanouie dans sa vie, décide de tout plaquer pour vivre enfin. Valérie est bien à plaindre en effet. On peut dire qu'elle a une vie de merde. Ses relations avec son mari sont loin de tout amour et de toute affection et on est ravie que cette femme délaissée prenne enfin le taureau par les cornes pour sortir de l'ornière où elle est tombée.
Julia est la narratrice et nous partageons avec bonheur ses pensées et son envie de renouveau.
Puis peu à peu, le point de vue alterne. On entre dans la tête des voisins de compartiment, du controleur de train. Intéressant certes, mais ça éparpille quelque peu l'intrigue qui n'est plus aussi centrée sur Julia.
J'aurais préféré un narrateur omniscient, plutot que de passer d'un point de vue à un autre ou resté plonger dans l'esprit de Julia qui est très attachante.
Puis le récit tombe peu à peu dans le surréaliste : le controleur décide de ne plus controler et raconte sa vie dans les hauts-parleurs, un groupe de chroristes improvisent un concert où tout le monde vient danser, un sourd-muet rate son arret et le train s'arrête un peu plus loin, exprès pour lui, ....
Là je dois dire que je n'ai pas du tout adhéré à cette folie désordonnée et pas désagréable malgré tout.
J'attendais un récit plus concentré sur l'aspect dramatique de cette vie qui se termine ou qui commence un nouvel épisode. J'ai aimé le côté romantique d'un amour naissant dans un train, genre un inconnu vous offre des fleurs ! (c'est mon côté bluette qui ressort lol) mais j'y trouvé aussi le cliché des comédies romantiques qu'on peut voir à la télévision. Je ne serais d'ailleurs pas étonné que le roman soit adapté au cinéma.

Bref, un avis très mitigé pour ce roman que je ne saurais dire avoir aimé sans pour autant le détester.
Julia est un personnage très attachant avec sa démarche courageuse qu'on a tous peut-être rêvé de faire un jour mais l'intrigue est quelque peu convenue et se perd dans une folie un peu débridée fort mal à-propos

Extrait :


" Le vrai se dévoile presque par hasard. A notre insu. Nous n'avons de cesse, dans l'amour comme dans tout le reste, que de nous créer des habitudes. Notre existence ne repose que sur une chose : la répétition. Le don juan, le globe-trotteur ou même l'érudit cherchent chacun à apprivoiser le désir. Mais, au fond de nous, nous le savons, à la fin, nous ne garderons en mémoire que la première fois, cette première fois où, avec l'unique secours de notre imagination, nous nous sommes jetés à l'eau.
"



Note : 2,5 / 5


Les avis de Cathulu, Amanda, Manu, Soukee, ...


Editions JC Lattès - 18€

Je remercie Livraddict et les editions Lattès pour leur envoi !



Partager cet article
Repost0

commentaires

lelanie 30/03/2010 10:41


J'avais envie de l'acheter mais après avoir lus ton avis je vais changer d'avis!


Choco 31/03/2010 19:50



Ah mais il y en a d'autres qui ont aimés !



saraswati 23/02/2010 16:52


tu pourrais pas lire "Une sacrée mamie" avant Garcia Marquez  ?


Choco 24/02/2010 00:06


Je l'ai déjà lu ma bonne dame ! C'est juste que je suis très en retard dans les billets à venir...
Le garcia marquez urge à mort déjà... c'était une lecture commune avec Cynthia pour le 18...
Mais je peux déjà te dire que j'ai adoré ce manga ! Je sais que c'est le thème mamie qui t'intéresse mais au final, ce n'est pas l'essentiel du propos. Un peu de patience alors...


choupynette 23/02/2010 10:54


j'adore le titre, mais manifestement, le contenu n'estpas forcément à la hauteur... et j'ai assez dans ma pal pour ne pas me laisser tenter malgré tout!!


Choco 24/02/2010 00:09


Moi j'ai été déçue et d'autres enchantés...
Je pense qu'il y a bien assez de bons romans qui font l'uninimité pour aller voir ailleurs !


l'or des chambres 23/02/2010 10:16


Je crois que ce livre a profité d'une belle publicité, on le voit partout... Malgré ça les avis sont assez tièdes. Tant mieux pour ma PAL. Bonne journée !


Choco 24/02/2010 00:08


Ben voui, des fois c'est justifié... et des fois pas ! Si c'est pas ce titre là qui alourdira ta pal, ça sera un autre !


Brize 22/02/2010 19:41


Hmm... Je lui laisserai sa chance si je le croise en bibliothèque !


Choco 22/02/2010 23:18


Rien de tel pour se faire une idée quans les avis divergent !


Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher