Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 16:24

 

N'ayez crainte ! 01

 

Auteur : Peter Leonard

Editeur : L'Archipel

Date de parution : Avril 2011

Prix : 19,95 €

  280 pages

 

 

Karen, mannequin, vit depuis peu avec Lou Starr, un riche propriétaire de restaurants. Une nuit, 2 voleurs du dimanche, Bobby et Lloyd, viennent les cambrioler. Le couple est séparé et menacé pour leur soutirer des gains de casino qui ne s'avèrent même pas là. Gardant son sang-froid, Karen voit là une excellente occasion d'utiliser leurs capacités. Elle propose aux cambrioleurs un coup qui devrait leur rapporter une sacré fortune. En effet, son ex-compagnon, Samir (accessoirement prêteur sur gage), lui doit de l'argent (299 560 dollars) qu'il se refuse à lui rendre. La jeune femme espère bien réussir à récupérer son dû grace à l'aide de Bobby et Lloyd. Le coup est monté, le cambriolage a lieu mais la suite ne se passe pas du tout comme prévu... N'ayez crainte, Karen a tout prévu !

 

Voilà un casse tout simple qui se termine en effusion de sang : un homme est tué, un autre est dans le coma. Le coffre se révèle vide lorsque l'on procède à son ouverture et Karen, elle, s'enfuit avec toute une clique d'hommes en colère et conscient d'avoir été arnaqués à ses trousses. C'est alors le départ d'une course poursuite trépidente qui durera tout le long du roman. Karen est poursuivi par Bobby et Lloyd. Bobby, joueur endetté auprès de Samir justement est poursuivi par O'Clair, le bras-droit du patron. Il y a aussi Ricky, bien décidé à prendre la place de patron de son oncle Samir, qui envoit 2 tueurs irakiens récupérer l'argent dérobé. Sans compter d'autres personnages dont je ne déflorerais pas le rôle. Vous l'aurez compris : dans cette histoire, tout le monde coure après tout le monde !


 

N-ayez-crainte---02.jpgFilm "Hitcher"


 

Peter Leonard, fils du célèbre Elmore, nous offre ici une histoire qui se déroule sur les chapeaux de roues. Pas de temps mort, des rebondissements à souhaits et des personnages variés. Deuxième roman à être publié mais premier à être traduit en France, "N'ayez crainte !" a recueilli les cautions de Westlake, Ellory, Connelly et j'en passe, la couverture et la 4ème se faisant un plaisir de nous le rappeler.

Sauf que pour moi, et bien, ça ne suffit pas...

L'intrigue est on ne peut plus classique : une banale course-poursuite pour récupérer le sac du magot. Rien d'autre ne compte que ce foutu argent. N'espérez donc pas une intrigue un peu fouillée avec une critique sociale, politique ou autre en arrière-fond.

Les "dialogues percutants" ne m'ont pas percutés, les trouvant même parfois vulgairement basiques. Je n'attends pas d'un gangster qu'il ait un langage chatié mais un minimum d'élévation littéraire ne ferait pas de mal.

Je n'ai pas relevé de "personnages hilarants" malgré le (seul) profil intéressant d'O'Clair qui, tel un warrior, se relève à chaque fois de tous les pépins qui lui tombent dessus. Karen, elle, m'a franchement agacée. Ma seule envie sur la fin : bon dieu mais faites qu'elle se fasse chopper, je n'en peux plus... ! Pour ma part, j'ai même eu un peu de mal au début à identifier qui faisait quoi et surtout comment chacun était connecté à un autre, tant les nouveaux personnages affluent au début du roman, tant les fils qui les relient sont nombreux.


Au final, ce roman n'est pas un mauvais roman, juste un banal polar qui sera parfait pour la distraction estivale et qu'on oubliera aussitôt lu. Si c'est ce que vous cherchez, n'hésitez pas.

Pour la comparaison, le dernier Coben m'a même semblé plus intéressant, mieux construit et mieux écrit.


 

Les lecteurs de polars semblent pourtant l'apprécier :  Pierre Faverolle -  Eskalion -  Claude Le Nocher -

Un autre avis chez  Nice Matin dont je me rapproche beaucoup plus.

Certains le compare à Tarantino, à Snatch... Si une adaptation ciné donnerait surement un de ces polars trépidants grand public que la famille apprécie de visionner dans le canapé du samedi soir, faut tout de même pas pousser....

Bref, n'est pas Elmore ou Quentin qui veut...


Je serais curieuse de découvrir de nouveaux avis sur le cas Léonard... Serais-je passée complètement à côté du nouvel auteur à suivre ?


 

N-ayez-crainte---03.jpgFilm "Bullitt" avec Steve Mac Queen


 

Extrait :

 

" Lou Starr lisait au lit, le drap remonté à hauteur de la taille. Il avait réglé l'air conditionné sur vingt degrés et le compresseur, dehors, se mit en marche. Il rajusta ses lunettes, tombées sur le bout de son nez, et admira un nouveau parcours de golf de la PGA, Whispering Palms, dessiné par Robert Trent Jones II.
Il toucha, sur la fourrure de sa poitrine, le médaillon de la chaîne en or qu'il portait au cou.
- Tu veux voir le plus beau trou du monde ? demanda-t-il. Il inclina la revue vers Karen, allongée du côté opposé du king size : soixante centimètres de matelas entre eux.
Karen garda le silence. Elle était adossée aux oreillers et le drap, en biais sur sa poitrine, dévoilait la peau très blanche e son épaule ainsi que la courbe d'un sein. Elle regardait un feuilleton sur le Sony à écran plat accroché au mur.
- C'est un par cinq de cinq cent cinquante mètres, le plus long du monde.
Il sourit, s'imagina au départ, face au fairway. Il exécute un ou deux swings de préparation avec son driver Fusion FT-3 et balance la balle à trois cents mètres. Hé, Tiger, fais mieux !
Le deuxième coup de Lou franchit un bunker et un obstacle d'eau... Sur le green en deux swings. Il prépare son putt, fait rouler la balle sur douze mètres en tenant compte de l'inclinaison de la pente : eagle !
Il eut un large sourire, ferma la revue et la posa sur la table de nuit. Il ôta ses lunettes de lecture, les mit sur le magazine et éteignit la lampe."

 

 


Merci à BOB !

 

logotwitter2.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans Polar
commenter cet article

commentaires

Joelle 03/05/2011 11:43



Oups, je devais moi aussi le lire pour le 1er mai mais il s'est retrouvé sous la pile arrivée de la biblio !!!! Je vais m'y mettre cet après-midi pour ne pas être trop en retard sur ce billet (et
bien sûr, du coup, je n'ai pas encore lu le tien !)



Choco 03/05/2011 12:33



Je dois dire que je n'ai pas du tout fait attention à la date ^^


Tu vas voir, il est très rapide à lire ! ça va à 100 à l'heure :)


Curieuse de voir ton avis car le mien est mitigé...



Gysfoly 02/05/2011 14:08



Salut!


Je viens de lire ton commentaire, il est très chouette mais totalement différent du mien qui n'y connaît rien aux polars!


Tu peux le voir ici si tu veux!



Manu 29/04/2011 18:07



Moi, je passe, la tête haute



Choco 30/04/2011 14:22



Je ne t'en voudrais pas !



Céline72 28/04/2011 23:33



Si je le trouve à la bibliothèque peut-être que je l'emprunterai. Merci pour cette critique.



Choco 29/04/2011 00:32



Ce n'étais pas la meilleure découverte de l'année mais pourquoi pas !



Ys 28/04/2011 21:53



Eh bien je note Elmore, non, je le souligne !



Choco 29/04/2011 00:30



Oui, je suis sûre que ça te plairait en plus !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher