Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 23:50

 

certain-sourire-1.jpg

 

Auteur :  Françoise Sagan

Editions :

-Julliard,162 pages, 16€

- Pocket, 124 pages, 5€

(1ère édition : 1956)

 

 

Dominique est une jeune fille qui s'ennuie. Etudiante à la Sorbonne, elle se laisse doucement vivre et partage son temps avec Bertrand, son petit ami. Un jour, ce dernier lui fait rencontrer son oncle, Luc, un homme plus âgé et marié à la belle et gentille Françoise. Bien que leur histoire soit vouée à l'échec, Dominique et Luc se sentent irrémédiablement attirés l'un vers l'autre...

Peu à peu, Dominique  se rapproche de Luc, en acceptant ses invitations . Une semaine de vacances en tête à tête consomme leur aventure.

 

Ce deuxième roman de françoise Sagan se découpe en 3 parties autour de l'histoire amoureuse de Luc et Dominique. Nous allons suivre Dominique avant, pendant et après son escapade avec Luc.

 

En Dominique, se dessine une jeune femme plongé dans un ennui chronique. Son quotidien est morne et quelconque. Elle ne semble ressentir aucune passion, ni envie pour quoi que ce soit et sa relation avec Bertrand ne semble pas la contenter.

Dominique se laisse donc vivre. Elle laisse les évènements arriver sans et malgré elle. Complètement passive, elle laisse presque les autres décider pour elle.

 

" Au fond, qu'avais je à faire ? Travailler un peu un examen qui ne me mènerait pas à grand-chose, traîner au soleil, être aimé, sans grande réciprocité de ma part, par Bertrand... "


Dominique se laisse donc vivre. Elle laisse les évènements arriver sans et malgré elle. Complètement passive, elle laisse presque les autres décider pour elle.

Aussi, quand le séduisant Luc fait montre d'un intérêt pour la jeune fille, sa vie semble prendre un tour inattendu et aventureux. Tout en écartant la moindre possibilité de tomber amoureux, Luc entraine Dominique dans un jeu amoureux qui débouchera sur une relation brève et sans conséquences. Il l'emmènera passer quelques jours de vacances, en bord de mer, à l'insu de leurs compagnons respectifs. Le séjour se passe dans une ambiance éthérée et Dominique, planant sur son nuage, finira par reconnaitre qu'elle est tombée amoureuse, bien malgré elle.

 

Quand la vérité éclate auprès de leurs proches, elle apporte son lot de souffrances. Dominique, pleine de désillusions, va apprendre les riques de la passion amoureuse. Alors que Françoise avait pris la jeune fille sous son aile, comme la véritable fille qu'elle n'a pas eu, alors que Luc symbolise d'une certaine façon une figure paternelle singulièrement absente ici, Dominique soufrira d'avoir blessé une si tendre amie tout en souffrant de jalousie et du vide laissé après l'amour.

 

" Peut-être le bonheur, chez les gens comme moi, n’est-il qu’une espèce d’absence, absence d’ennuis, absence confiante. A présent je connaissais bien cette absence, de même que parfois en croisant le regard de Luc, l’impression que tout était bien, enfin. Il supportait le monde à ma place. Il me regardait en souriant. Je savais pourquoi il souriait et j’avais aussi envie de sourire. "

 

Sagan a voulu ici faire un roman sur la passion amoureuse. Dominique, plombé d'ennui, aura finalement découvert le sentiment amoureux et ses souffrances. Elle apprendra l'amour, elle le vivra, elle en subira l'échec, et puis elle découvrira qu'on peut vivre avec et continuer à avancer...


  " Je me surpris dans la glace et je me vis sourire. Je ne m’empêchai pas de sourire, je ne pouvais pas. A nouveau, je le savais, j’étais seule. J’eus envie de me dire ce mot à moi-même. Seule. Seule. Mais enfin quoi ? J’étais une femme qui avait aimé un homme. C’était une histoire simple ; il n’y avait pas de quoi faire des grimaces. "

 

Si "Bonjour Tristesse" m'avait étonné par sa psychologie et sa finesse, je n'ai hélas pas vraiment été sensible à ce roman-ci...

J'ai trouvé l'héroine particulièrement énervante et exécrable. Sa passivité donne envie de la secouer à tout prix et les souffrances qu'elle occasionne à ses proches en toute ingénuité ne me l'a pas rendu beaucoup plus sympathique. 

Du coup, n'ayant pu m'attacher à Dominique, je n'ai pas su éprouver une quelconque empathie pour ses sentiments et son histoire amoureuse qui m'a paru bien fade.

La psychologie m'a semblé bien mions poussé que dans son premier roman et m'a donné l'impression d'une banale histoire adolescente.

Ma lecture fut donc à l'image de son personnage : ennuyeuse...

 

Une rencontre ratée ? Une subtilité de lecture incomprise ? Une digestion difficile ^^ ?

 

Vous pouvez découvrir l'avis complètement opposé de Lily et de Cécile.

 

 

 

j-aime-les-classiques.jpg

 

Mon classique du mois de juillet avec un peu de retard...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Restling 14/08/2010 18:56



Me souviens plus... (Doris c'est moi )



Choco 17/08/2010 08:50



Meuh non, moi Doris, toi Catlin !



Restling 10/08/2010 17:51



Pas facile de passer après Bonjour Tristesse... Je ne me souviens pas si j'ai lu celui-ci, je pense que non mais comme ma période Sagan date quand
même de quelques années, je pourrais très bien l'avoir oublié...



Choco 14/08/2010 15:36



Mouais.... Et lors de ta période Sagan, tu as d'autres bonnes surprises ?



Christelle 07/08/2010 22:05



J'avais plutôt bien aimé bonjour tristesse, mais ensuite j'avais essayé de lire AImez-vous Bhrams et là le désintérêt total.



Choco 08/08/2010 13:16



Et bien, c'est pas très encourageant... car je crois que ce titre là est dans mon recueil...



Cynthia 04/08/2010 15:04



Comment ça "Lis Bonjour Tristesse"? Tu sais bien que je l'ai lu voyons



Choco 04/08/2010 15:12



IL me faut des vacances, je crois que ça devient clair...


Ben oui, je sais que tu l'as lu... Je me transforme en Doris.... Je me fais peur là...



Manu 04/08/2010 08:15



On sent au travers de ton billet combien elle t'a énervée cette jeune fille. Quant à moi, je ne suis toujours pas décidée à lire Sagan.



Choco 04/08/2010 15:05



Oui c'est clair !


"mais secoue toi ma fille, bon dieu !! ON sait que tu vas tomber amoureuse et que tu vas te prendre une claque ! Ah c'est trop dur la vie !"






Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher