Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

... il faut savoir prendre des mesures radicales !

 

Ainsi, je ne vous parlerais pas des titres suivants

qui trainent depuis bien trop longtemps sous forme de brouillons...

et que je n'ai plus le courage de rédiger....

 

 

 

 

jazz maynard 4
 
 
Jazz Maynard, tome 4

Auteur : Raule / Roger

Editeur : Dargaud

Date de parution : Avril 2010

Prix : 13,50 €

  48 pages

 

 

 

 syndrome 1866 t2

 

 

 Syndrome 1866, tome 2

Auteur : Ochiai Naoyuki

Editeur : Delcourt

Date de parution : Mai 2010

Prix : 7,50 €

  158 pages 

 

 

 

syndrome 1866 t3

 

  Syndrome 1866, tome 3

Auteur : Ochiai Naoyuki

Editeur : Delcourt

Date de parution : Juillet 2010

Prix : 7,50 €

  192 pages

 

 

 

 

 

alphonse tabouret 

 

  Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret

Auteur : Sibylline / Jérome d'Aviau

Editeur : Ankama

Date de parution : Septembre 2010

Prix : 14,90 €

  208 pages

 

 

 

   

dossier A t3

 

 

Dossier A; Tome 3

Auteur : Osamu Uoto / Garaku Toshushai

Editeur : Delcourt

Date de parution : Avril 2010

Prix : 7,50 €

  208 pages

 

 

 

 

sawako-t1.jpg  

 

Sawako, tome 1

Auteur : Karuo SHIINA

Editeur : Kana

Date de parution : Janvier 2009

Prix : 6,25 €

  192 pages

 

 

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

 

maison-qui-glissait-01.jpg

 

Auteur : Jean-Pierre Andrevon

Editeur : Bélial

Date de parution : Mai 2010

Prix : 22 €

530 pages

 

 

Imaginez qu'un matin vous vous réveillez et que l'horizon que vous apercevez par la fenêtre soit complètement limité par de la brume. Imaginez que tous les appareils électriques soient hors-service. Imaginez que personne ne peut traverser indemne cette mystérieuse brume...

C'est ce qui arrive aux habitants de la tour des Erables.

Une poignée de personnes se retrouvent en huis-clos dans cette tour où on a plutôt l'habitude de se croiser sans rien dire, un espace réduit dont personne ne peut s'éloigner, sans craindre pour sa personne... ceux qui ont essayés y ont semble-t'il laissés leur vie...

En effet, le brouillard semble destructeur et qui s'en approche finit par ne pas en revenir... Sans compter les nombreuses disparitions inexpliquées qui se produisent tout au long du récit.

Coupés de tout et du monde en particulier, une nouvelle organisation s'impose : le gardien, ex-gendarme, prend les choses en main, des liens se nouent, des voisins apprennent à se connaitre, les vices se font jour...

 

Vu comme ça, l'histoire était alléchante mais je dois vous le dire tout de suite, ce roman ne m'a franchement pas convaincue....

L'histoire se découpe en mini-chapitres, nominativement désignés par la personne narratrice. Si ce système permet d'alterner les points de vue et de présenter les personnages, le processus tourne ici bien trop en longueur.

Car il faut bien dire qu'il ne se passe pas grand chose dans cette tour pendant au moins 250 pages, à part quelques disparitions énigmatiques...

Le scénario n'avance pas : les habitants s'interrogent sur ce qui se passe mais ne semblent finalement pas si perturbés que ça. Certains se cloisonnent dans leur appartement, d'autres continuent leur petit trafic, d'autres encore profitent des rapprochements obligatoires...

Bref ça piétine un peu.... et on a beau être dans un roman de science-fiction, tout ça manque un peu de crédibilité.

 

L'intrigue finit par décoller au bout de 300 pages, l'aspect purement fantastique finit par apparaitre. Quelques accidents et catastrophes ponctuent enfin la morne platitude des journées au sein de la tour.

Mais vous devrez faire avec un style d'écriture que je trouve personnellement assez lourd et carrément "alambiqué" avec sa surcharge d'expressions trop travaillées, trop écrites.

Vous devrez également subir quelques scènes purement graveleuses et inutiles que l'auteur prend plaisir à parsemer dans son texte. La description des débauches d'une habitante qui transforme son appartement en lupanar, les jeunes ados qui découvrent les délices de la chair, les célibataires qui se br@nlent ou explorent leur v@gins... Rien de choquant certes mais j'ai trouvé tout ça bien gratuit...

Les personnages finissent par être attachants mais excepté un ou deux, le lecteur ne plongera pas vraiment dans les méandres de leur cerveau. D'un autre côté, vu le grand nombre d'habitants et leurs disparitions successives, on ne pouvait pas s'attendre à s'attarder sur tous mais bon tout de même...

 

J'ai tout de même fini ma lecture sans déplaisir mais sans plaisir non plus.

et là, en refermant le livre, je conclurais par : "tout ça pour ça ?"

Bref, la conclusion ne m'a pas beaucoup plus convaincue que le reste... trop vite torchée, elle n'éclaire pas, en plus, d'un sens caché qui m'aurait échappé, d'une révélation implacable les 500 pages précédentes qui restent pour moi une grosse coquille vide...

Je vous passerais aussi les nombreuses coquilles d'impression et erreurs d'orthographes trouvées ponctuellement...

 

Choisi pour Masse critique sur les bons avis lus ici et là sur des sites spécialisés de SF, j'en suis d'autant plus déçue et désapointée que ça faisait longtemps que je n'avais pas remis le nez dans la science-fiction... Aurais-je perdu mon sens de l'imaginaire ? ou bien, ne suis-je pas sensible à la prose de Monsieur Andrevon ?

 

L'avis de PurpleVelvet, déçue elle aussi...

 


Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 11:18

 

 

durand-01.jpgCliquez sur les photos pour agrandir.

 

 

durand 02

 

 

durand-03.jpg

 

durand-04.jpg

 

durand-05.jpg

 

durand-06.jpg

 

durand-07.jpg

 

durand-08.jpg

 

 

N'hésitez pas à aller visiter le site du photographe où vous pourrez découvrir bien plus de photos et surtout de meilleure qualité... !

 

 

Un dimanche en photo avec Liyah et les autres !

 

Repost 0
Published by Choco - dans Photographie
commenter cet article
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 11:13

 

Parce que l'esprit de Noël a oublié de me visiter....

 

 

 

noel-boulet.jpg

 

 

Par ailleurs, je vous invite chaleureusement à lire la note de Noël de M'sieur Boulet sur

Bouletcorp !

 

Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

rosa candida 1

 

Auteur : Audur Ava Olafsdottir

Editeur : Zulma

Date de parution :  19 Aout 2010

Prix : 20 €

  336 pages

 

 

Arnljotur a 22 ans et a décidé de quitter la maison familiale pour gagner un obscur monastère éloigné de tout. Voilà un semblant de coup de tête qui va se révéler en fait très raisonné.

Le jeune homme, à peine sorti de l'adolescence est devenu père de façon inopinée : une aventure avec Anna, la copine d'un ami a donné une adorable petite fille prénommée Flora Sol. La mère désormais célibataire, s'occupe seule de son éducation tout en acceptant les visites de Arnljotur.

La propre famille du jeune homme n'est pas un lieu total d'épanouissement. Son frère jumeau est attardé et s'appuie beaucoup sur son double. Le père a beaucoup de mal à accepter son veuvage et continue de vivre comme si sa femme était toujours à ses cotés. En effet, la mère est décédée dans un accident de voiture tragique mais lègue néanmoins à son fils un amour immodéré pour les fleurs et l'horticulture.

Et c'est cette amour des fleurs et plus particlièrement de la fameuse Rosa Candida, espèce rare et endémique de son coin de jardin qui va pousser notre héros à prendre la route pour un monastère un peu oublié dont il veut reconstituer le jardin et la roseraie autrefois célèbres.


 

rosa-candida-2.jpgRoseraie de l'abbaye de Chaalis



Arnljotur, naif et encore malléable, part donc à la rencontre de son avenir et de sa vie d'adulte. Un départ qui nécessite de s'éloigner des siens pour mieux les retrouver.

Son chemin croisera celui d'autres hommes et femmes qui inconsciemment l'aideront à grandir et à déterminer l'homme qu'il souhaite devenir. Le moine, amateur de cinéma, et ses nombreuses réparties philosophiques est d'ailleurs succulent.

Armé de ses 3 boutures de Rosa Candida qui l'accompagneront jusqu'au bout, Arnljotur saura aller au bout de lui-même.

Profitant des plaisirs quotidiens et se plongeant avec passion dans sa tâche d'horticulteur, il accepte avec simplicité sa vie frugale et la venue d'évènements innatendus sur lesquels il n'a pas prise.

Loin de couper les liens avec sa famille, l'éloignement l'aidera à mieux comprendre ses affections : le père inquiet qui réapprend à vivre, le frère qui doit continuer sans la béquille de son frère, et Anna enfin qui en tant que mère un peu perdue finira peut-être par séduire durablement le jeune homme...

 

Ce roman lumineux, tout en simplicité et en poésie, se révèle une jolie quête initiatique d'un jeune homme un peu perdu, entre deux ages. Apprenant à faire face à la vie, à la mort et à l'amour, Arnljotur sortira grandi de son expérience qui ressemble de prime abord à une fuite.

Offrant de très belles pages sur la relation d'un homme avec ses enfants ou d'un autre avec l'être aimé, "Rosa Candida" se découvre par petites touches subtileset s'apprécie avec douceur.

 

Si le roman a été un coup de coeur pour de nombreux lecteurs, pour ma part je n'y vois pourtant qu'un bon roman.

Touché par l'atmosphère quelque peu éthérée de l'histoire et par la justesse des personnages et de leurs sentiments, je ne saurais pourtant en faire un roman inoubliable dans mon panthéon personnel. Une lègére déception donc pour ce roman que j'attendais comme extrêmement fort...

 

 

rosa-candida-3.jpgCouvent du Mont Saint Odile

 


 

 

Extraits :

 

" Est-ce qu’un homme élevé dans les profondeurs obscures de la forêt, où il faut se frayer un chemin au travers de multiples épaisseurs d’arbres pour aller mettre une lettre à la poste, peut comprendre ce que c’est que d’attendre pendant toute sa jeunesse qu’un seul arbre pousse ? "

 

" Ceux qui arrivent à entrer un court instant dans la vie des autres peuvent avoir plus d'importance que ceux qui y sont installés depuis des années ; j'ai déjà fait l'expérience de ce que le hasard peut être sournois et lourd de conséquences."

 

" (...) ce n'est pas la première nuit qui est risquée, mais la deuxième, quand la magie de l'inconnu a disparu mais pas celle de l'imprévu."

 

" - Comment savoir si une femme vous aime ?
- Il est difficile d'être sûr de quoi que ce soit en amour, dit l'abbé en poussant la poupée vers l'enfant.
- Et si une femme dit qu'elle a peur que l'homme ne revienne pas quand il va faire une course ?
- Alors il se peut que ce soit elle qui ait envie de partir seule.
(...)
- Et quand une femme a l'esprit ailleurs, est-ce que cela veut dire qu'elle n'est pas amoureuse ?
- Cela peut vouloir dire ça, mais aussi qu'elle est amoureuse.
- Et si une femme dit à un homme qu'il ne doit pas tomber amoureux d'elle ?
- Cela peut vouloir dire qu'elle l'aime. Il me vient à l'esprit un vieux film italien que tu aurais peut-être plaisir à voir et qui traite du même problème. Le metteur en scène fait assurément fi des dialogues pour démêler les sentiments.
- Et si elle dit qu'elle n'est pas prête pour une union ? (...)
- Ça peut vouloir dire qu'elle est prête mais qu'elle ne sait pas si toi, tu l'es et qu'elle redoute que tu la rejettes.
- Et si elle dit qu'elle a envie de partir et qu'elle veut être seule ?
- Ça peut vouloir dire qu'elle veut que tu viennes avec elle. "

 

 

Les avis de  Cuné, Théoma, Cathulu, Tulisquoi, Kathel, Béné, Mélopée, Clara, Chiffonnette, Keisha, Antigone, ...

 

 

 

1% litteraire 2010

Repost 0
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

brako-01.jpg

 

Auteur : Hippolyte

Editeur : Sarbacane

Date de parution : Novembre 2010

Prix : 21 €

112  pages

 

 

Brako, c'est l'histoire de 4 gars d'une cité de banlieue : Karnal, Marko, Medhi le falzard et Vato. Ils se connaissent depuis l'enfance, ont fait les quatre cent coups ensemble. Ce sont les 4 doigts d'une main auquel on aurait supprimé le pouce.

Nous sommes le 31 décembre, les 4 copains se retrouvent pour une petite soirée de fête. Sauf que la petite fête n'est pas celle qui était prévue... A minuit, Karnal découvre que ses potes ont décidés de braquer un fourgon de la Banks. Alors qu'il refuse de s'engager dans ce casse, Marko le menace et l'oblige à les accompagner. Voilà donc le jeune Karnal entrainé dans un braquage qui va forcément mal tourner....

 

L'histoire, adaptée d'un roman ado de Hamid Jemaï, "Dans la peau d'un youv", se révèle très percutante.

D'apparence classique, le scénario offre un développement très intéressant. L'histoire est raconté par Karnal et démarre déjà sur une scène forte : Karnal fait un curieux rêve où une curieuse fée l'emmène loin de ses barres d'immeubles. Au moment où cette dernière l'embrasse, il se réveille un flingue dans la bouche.

Une entrée en matière choc pour un album qui va faire monter la tension au fur et à mesure de l'histoire.

 

Marko est un petit caïd qui rêve de devenir le parrain de son quartier en se revisionnant Scarface. C'est lui qui mène la bande et va entrainer ses copains dans cette histoire de braquage qui doit leur rapporter plus de 4 millions d'euros. Avide d'argent, de pouvoir et de reconnaissance, il  va peu à peu tomber dans la violence pour parvenir à ses fins, quite à traiter ses copains et partenaires comme des sous-fifres. Son orgueil ne plaira pourtant pas à tout le monde.

Les 3 autres, aux caractères tout aussi marqués, n'auront d'autre choix que de le suivre et l'appât du gain aidant, ils passeront de simples gamins des cités à des criminels de haut vol.

 

" Brako" se révèle ainsi un portrait noir et pessimiste de cette jeunesse oubliée des cités qui rêvent à un avenir meilleur et se laisse entrainer dans une spirale de violence par un vain espoir de mieux s'en sortir. On imagine aisément combien cette chute dans la criminalité est facile et combien elle doit fleurir dans les quartiers d'aujourd'hui. Un réalisme bien flippant...

 

Hippolyte qu'on connaissait pour d'autres albums graphiquement très marqués, comme "le maitre de Ballantrae" par exemple, aborde ici un nouveau style qui rappellera Baru ou Gipi. Entièrement en noir et blanc, son dessin accentue la tension de l'histoire et les nombreux séquences symbolisant les rêves de Karnal sont plus que réussies.

 

Pour moi, "Brako" est un album très réussi : une fable sociale et désenchantée, un scénario efficace, une ambiance très noire qui sert le propos, une tension qui va crescendo pour se terminer dans un très beau final, un dessin extrêmement intéressant,...

Bref, il n'en faut pas plus pour vous le recommander très chaleureusement ! Ne le ratez pas !

 

 

N'hésitez pas à en découvrir plus sur le blog de l'auteur ici !

 

 

 

brako-07.jpg

 

 

brako-06.jpg

 

 

 

brako-02.jpg


 

brako-03.jpg

 

brako-05.jpg

 

 

 

 

C'était ma Bd du mercredi avec Mango et les zôtres !

 

bd du mercredi

 


Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 08:00

 

des livres pour voyager 1

 

passeport-pour-tokyo-01.jpg

 

Auteur : Sebastien Lebègue

Editeur : Elytis

Date de parution : Novembre 2010

Prix : 9 €

  96 pages

 

 

Petite collection de poche, Les Passeport pour... nous emmène cette fois-ci au sein de la capitale nippone. L’auteur, résident tokyoïte, nous fait découvrir son Japon personnel, à travers ses propres déambulations.
Naviguant au hasard de ses pas, on le suit au fil des arrêts de métro ou autres hasards de la promenade, visitant ainsi les différents quartiers de Tokyo. Alliant aquarelles, photos, récit de voyage et citations, ce petit opus se révèle un enchantement pour les yeux tout en faisant voyager le lecteur, de manière originale.

 

 

passeport-pour-tokyo-02.jpg

 

 

passeport-pour-tokyo-03.jpg

 

 

passeport-pour-tokyo-04.jpg

 

 

passeport-pour-tokyo-05.jpg

 

 

passeport-pour-tokyo-06.jpg

 

 

passeport-pour-tokyo-07.jpg

 

 

passeport-pour-tokyo-08.jpg

 

 

 

challenge In the mood for Japan


Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 08:00

 

des livres pour voyager 1

 

 

japon-365-us-01.jpg

 

Auteur : David Michaud

Editeur : Chêne

Date de parution : Septembre 2010

Prix : 14,90 €

  384 pages

 

 

Sous une couverture affriolante, se cache un petit recueil au format poche répertoriant 365 us et coutumes japonaises. Découpés en 5 thématiques, comme la vie en société ou les habitudes culinaires, il aborde par le petit bout de la lorgnette un pays surprenant qui oscille entre tradition et modernité. Vous y apprendrez que le « non », signe d’impolitesse, est très rarement utilisé, que faire grève consiste juste à porter un bandeau tout en continuant à travailler, qu’il n’est pas de bon ton de se moucher en public, ou que la crémation des défunts est obligatoire... Illustré avec goût de motifs traditionnels japonais, voilà un ouvrage qui ravira l’oeil et l’esprit des amateurs de Japon.

 

 

japon-365-us-02.jpg

 

 

japon-365-us-03.jpg

 

 

japon-365-us-04.jpg

 

 

japon-365-us-05.jpg

 

 

japon-365-us-06.jpg

 


Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 11:50

 

 

dimanche-25-1.jpg

 

dimanche-25-2.jpg

 

dimanche-25-3.jpg

 

Cloitre Saint Trophime - Arles

 

 

 

Retrouvez les autres participants chez Liyah !

 

Repost 0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 08:00

 

des livres pour voyager 1

 

faites-de-beaux-voyages-01.jpg

 

Auteur : Sarah Lembo / Francine George

Editeur : La Martinière

Date de parution : Novembre 2010

Prix : 35 €

Livre de 320 pages accompagné d'une étiquette à bagages,

d'un marque-page et d'une boule à neige à customiser

 

 

 

 

Traversez le monde en compagnie de Sarah et Guillaume ! Ce jeune couple s'est offert un tour du monde pour voyage de noces et nous invite à suivre leur pas. Si le coffret fournit des gadgets quelque peu inutiles, on s'attachera néanmoins au contenu du carnet de voyage qui restitue de façon remarquable leur périple.  17 pays traversés et  277 jours de voyage prennent vie sous le pinceau de la jeune femme qui retranscrit avec goût la diversité des paysages et des peuples rencontrés. Le texte qui complète les aquarelles donne une vision succinte des moments forts et s'attache à nous faire voyager par procuration. La présentation colorée et les photos qui se superposent aux dessins achèveront de vous convaincre !

 


 

faites-de-beaux-voyages-02.jpg

 


faites-de-beaux-voyages-03.jpg

 

faites-de-beaux-voyages-04.jpg

 

 

faites-de-beaux-voyages-05.jpg

 

faites-de-beaux-voyages-06.jpg


Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher