Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

des livres pour voyager 1

 

explorateurs-toit-du-monde-01.jpg

 

Auteur : Collectif

Editeur : La martinière

Date de parution : Octobre 2010

Prix : 38 €

  192 pages

 

Nombreux sont les explorateurs qui ont écumés l'Himalaya. Qu'ils soient missionnaires, scientifiques ou simples aventuriers curieux du monde, ils ont voulu parcourir ces terres impénétrables et fouler des chemins vierges. Tel Evariste Huc, missionnaire parti en Tartarie en 1844, Nicolaï Prjevalski l'officier russe qui donna son nom à un cheval , Alexandra David-Neel qui fut la première femme à pénétrer au Tibet ou bien Slavomir Rawickz qui s'évada du goulag et traversa Russie et Mongolie. Tous ces hommes ont défiés leur temps et ce très bel ouvrage nous raconte leur histoire. S'accompagnant d'une riche iconographie et offrant photographies, extraits de récit de voyage ou de correspondance, cartes ou croquis dont de nombreux documents manipulables, l'album se révèle un témoignage passionnant à ne pas rater sur les grandes expéditions himalayennes !

 

 

explorateurs-toit-du-monde-02.jpg

 explorateurs-toit-du-monde-03.jpg

 

 

explorateurs-toit-du-monde-04.jpg

 

 

explorateurs-toit-du-monde-05.jpg

 

 

explorateurs-toit-du-monde-06.jpg

 

 

explorateurs-toit-du-monde-07.jpg

 

 

explorateurs-toit-du-monde-08.jpg

 


Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 08:00

 

des livres pour voyager 1 

 atlas des iles abandonnées 01

 

Auteur : Judith Schalansky

Editeur : Arthaud

 Date de parution : Septembre 2010
Prix : 25 €

  139 pages

 

 

Souvenez-vous de vos vieux atlas, dont la simple vision évoquait exotisme et soif d’aventure...
Aujourd’hui, plus aucune terre qui n’ait été foulé par l’Homme. Pourtant, dans les confins du monde, subsistent encore quelques ilots, morceaux de terre, autrefois habités et désormais désertés. Relégués dans les marges des planisphères, trop petits ou inaccessibles pour qu’on y accorde de l’importance, ces « bateaux immobiles » demeurent malgré tout des lieux fascinants, synonyme de rêve et de voyage. Cartographie, superficie, nombre d’habitants, histoire et anecdotes diverses : c’est ce que nous propose cet original atlas et sa cinquantaine d’iles. Plongez-y, rêvez et préparez votre passeport... 

 

 

atlas des iles abandonnées 02

 

 

atlas iles abandonnées 03

 

atlas iles abandonnées 04



Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 08:00

 

des livres pour voyager 1

 

 

guerriers d'afrique 01

 

Auteur : Gianni Giasanti

Editeur : White Star

Date de parution : Novembre 2010

Prix : 42 €

  192 pages

 

 

Un guerrier Mursi, la peau d'ébène enduite de blanc, vous transperce de son regard fier et dur. Pas de titres, ni d'auteur sur la couverture. Voilà un sublime ouvrage, à la taille démesurée (42 X 34cm), qui vous emporte dès sa couverture et oblige le flâneur à plonger dans le monde en voie de disparition des dernières tribus de guerriers africains. Gianni Giasanti joue sur l'impact fort des images et nous présente un reportage qui fait la part belle aux portraits, aux plans rapprochés, aux clichés resserrés qui valorisent les détails des tenues, des rites, du grain de peau ou la force d'un regard. L'évidence d'un sujet fort traité magnifiquement, au plus près d'une Afrique encore intacte dans ses coutumes ancestrales.

 


  guerriers d'afrique 02

 

 

guerriers d'afrique 03

 

 

guerriers-d-afrique-04.jpg

 

 

guerriers-d-afrique-05.jpg

 

 

guerriers-d-afrique-06.jpg

 

 

guerriers-d-afrique-07.jpg

 

 

guerriers-d-afrique-08.jpg

 

 

guerriers-d-afrique-09.jpg

 


Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 08:00

 

  des livres pour voyager 1

 

 

sublimes poles 01

  

Auteur : Paul Nicklen

Editeur : National Géographic

Date de parution : Septembre 2010

Prix : 39€

239 pages

 

 

 

Les régions polaires ont toujours fasciné pour leur mystère et leur inaccessibilité. vastes étendues de glace, elles abritent pourtant en leur sein une faune variée qui s'est adaptée à des conditions de vie difficiles. Paul Nicklen est un de ces amoureux des pôles qui, par son travail photographique, milite pour la préservation des espèces menacées par le réchauffement climatique. A travers une sélection d'images éclairant la richesse animalière, il sublime la beauté de la nature mais révèle aussi sa faiblesse tangible.

Un très beau livre qui allie ravissement visuel et prise de conscience écologique.

 

 

sublimes poles 02

 

 

sublimes poles 03

 

 

sublimes poles 04

 

 

sublimes poles 05

 

 

sublimes poles 06

 

 

sublimes poles 07

 

 

sublimes poles 08

 

 

 

Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 08:00

 

des livres pour voyager 1

 

 

 

chemins de saint jacques 01

 

Auteur : Frantisek Zvardon / Joëlle Bernhard

Editeur : Edition du Signe

Date de parution : Juillet 2010

Prix : 75€

432 pages

 

 

 

Compostelle et ses chemins de pèlerinage a inspiré bon nombre d'auteurs. Pourtant Frantisek Zvardon a réussi le pari de nous offrir un ouvrage original et exceptionnel à tout point de vue : 400 pages sur grand format (37 X 29 cms) et plus de 300 photos aériennes à basse altitude sur 5000 kms d'itinéraire. Impressionnant par sa taille mais surtout par la qualité de ses prises de vues, ce projet se veut le reflet d'une cheminement intérieur comme géographique.

Un livre grandiose qui plaira aux profanes comme aux pèlerins tant par la beauté intrinsèque de ses clichés mettant harmonieusement en valeur le paysage et les traces que l'homme y a laissées que pour la charge émotionnelle qui s'en dégage.

 

 

chemins de saint jacques 02

 

 

chemins de saint jacques 03

 

 

chemins de saint jacques 04 

 

chemins de saint jacques 05

 

 

chemins de saint jacques 06

 

 

chemins de saint jacques 07

 

 

 

Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 13:33

 

 

Rencontres Arles Photograhies 2010

 

 

Exposition Transsibériades

Klavdij Sluban

 

  sluban 01

Cliquez pour agrandir !

 

 

sluban 02

 

 

sluban 03

 

 

sluban 04

 

 

sluban 05

 

 

sluban 06

 

 

sluban 07

 

 

sluban 08

 

 

 

sluban 09

 

 

sluban 10

 

 

Retrouvez les autres participants des dimanche en photo chez Liyah !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Choco - dans Photographie
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 14:45

 

 

rhum-express-01.jpg

 

Auteur : Hunter S. Thompson

Editions :

Robert Laffont, Pavillons, 2000 -épuisé

Folio, Septembre 2010, 330 pages - 6,60€

 

 

Paul Kemp est un journaliste de seconde zone fraichement débarqué à Puerto Rico. Il vient de décrocher un boulot dans un journal local, le San Juan daily news. Motivé et prêt à croquer le monde, il va pourtant découvrir une équipe de journalistes, plus occupés à courir les bars et à se pinter au rhum qu'à faire sérieusement leur boulot. Intégrant le groupe, il va peu à peu se laisser entrainer dans l'ambiance caraibéenne pour mieux oublier ses illusions de réussite.

 

Premier roman du célèbre Thompson, "Rhum express" s'appuie sur l'expérience personnelle de l'auteur qui travailla pour un journal sportif local à Puerto Rico.


 

rhum-express-02.jpg

 

Le narrateur du roman, qui est Paul Kemp, lui même, nous entraine à sa suite dans les profondeurs moites de l'île. La vie semble facile, les filles sont jolies et l'alcool coule à flots sous les tropiques. L'équipe du journal prend régulièrement ses quartiers dans bar du coin, "chez Al", et sa préoccupation principale semble être de dégoter les meilleures beuveuries.


  " L'univers dans lequel j'avais plongé avait quelque chose d'étrange, d'irréel, quelque chose d'amusant et d'un peu démoralisant à la fois. Je me retrouvais là, installé dans un hotel de luxe, fonçant à travers une ville à moitié hispanique dans un cabriolet qui ressemblait à un cafard et faisait le bruit d'un avion de chasse, maraudant dans les ruelles ou jouant les voyeurs sur les plages, traquant mon déjeuner dans une mer infestée de requins, pourchassé par des foules qui me hurlaient dessus dans une langue étrangère, et cela dans une île au passé colonial rococo où tout se négociait en dollars américains, où tout le monde conduisait des voitures made in USA et passait des heures à la roulette en se donnant l'illusion d'être à Casablanca.  "


Leur activité journalistique semble être une parenthèse. Aucun des journalistes ne semblent investis dans son travail. Leurs tâches sont faites par dessus tête, certains arrivent bourrés, d'autres se contrefichent des enguelades du rédacteur en chef qui hurle et déplore à tout va la nullité de ses employés sans réussir à rien y changer. Le journal menace de crouler à chaque instant mais pour eux, seul compte l'argent qu'ils peuvent se faire. Leur objectif est de s'amuser le plus possible et de fantasmer sur un départ de l'île, les poches bien remplis de billets.

Paul Kemp se retrouve ainsi, à la suite de ses collègues, entrainé dans des fiestas sans fin qui se finissent parfois en bagarres et gueules de bois. ça picole à toutes les pages et on se demande même comment les personnages font pour tenir autant l'alcool !

La langue de l'auteur est cru, populaire et parfois vulgaire mais donne le ton du roman où toute les débauches semblent permises.

 

rhum-express-03.jpg

 

Mais au delà de cette chronique alcoolisée de la vie à San Juan, "Rhum express" se révèle un véritable portrait d'une Amérique détestable.

Puerto Rico s'avère être une île colonisée par les expatriés américains qui semblent n'avoir que peu de respect pour la population locale qui le leur rendent bien. Prenant Puerto Rico pour leur territoire, ils n'hésitent pourtant pas à la critiquer et à la condamner sans avoir le courage ni la force de quitter l'état et de prendre leur destin en main.

Gangrenée par la corruption, on découvrira que les hommes d'affaires américains n'hésitent pas à profiter du laxisme administratif et légal pour mieux s'approprier les richesses de l'île et se faire de l'argent.

Ainsi Puerto Rico est une île sous pouvoir américain qui cherche péniblement à trouver son identité et son indépendance.

 

Paul Kemp, à la fois entrainé comme les autres dans ce système et extrêmement lucide sur la déchéance de l'île ainsi que sur la sienne propre, nous confiera ses espoirs et ses illusions. Se questionnant sur son avenir professionnel, il analyse de façon désabusé sa situation personnelle et dresse à la fois un portrait sans concessions d'un monde où le capitalisme est roi.


  " Mais je sentais que j'arrivais à une étape où j'allais devoir prendre une vraie décision à propos de ma présence à Porto Rico. J'étais là depuis trois mois qui avaient filé comme trois semaines, et pour l'instant il n'y avait rien de tangible, aucun des pour et des contre indiscutables que j'avais discernés dans d'autres endroits. Depuis mon arrivée à San Juan, je n'avais cessé de critiquer cette ville, et pourtant elle ne me déplaisait pas vraiment. J'avais l'intuition que tôt ou tard j'allais découvrir sa troisième dimension, cette épaisseur qui donne sa réalité à une cité et que l'on ne peut entrevoir qu'àprès y avoir vécu un moment. Mais plus je vivais ici, plus j'en venais à me dire que pour la première fois de mon exitence j'avais échoué dans un coin totalement dépourvu de cette dimension fondamentale, ou que celle-ci était bien trop vague pour fonder une quelconque qpécificité. Et si, le ciel m'en préserve, ce trou n'était rien de plus que ce qu'il paraissait être, un ramassis de ploucs, de voleurs et de jivaros hagards ? "

 

Première découverte de l'univers de Thompson, "Rhum express" s'est révélé pour moi un bon roman qui suinte l'alcool à chaque ligne, mais également une critique sans concessions et sans langue de bois d'une île, sous forme de paradis fantasmé mais qui cache un réel problème politique et identitaire.

 


 

L'avis de Cryssilda, Eve

 

 

A noter : Une adaptation ciné par Bruce Robinson a été tourné et devrait sortir sur les écrans... un des quatre ! en 2011 ? Johnny Deep, qu'on trouvait déjà dans le film "Las vegas parano", sera de la partie pour interpréter Paul Kemp.

 

 

 

Merci à Babelio auprès de qui je m'excuse pour le retard....

 

 

 

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

des livres pour voyager 1

 

 

 

Himalayas-01.jpg

 

Auteur : Priscilla Telmon

Editeur : Actes Sud

Date de parution : Novembre 2010

Prix : 39 €

  240 pages

 

 

Il y a un peu plus de 40 ans, disparaissait la célèbre Alexandra David-Neel. Son parcours exceptionnel de femme voyageuse en fit rêver plus d'un. Son expédition sur le toit du monde et son entrée clandestine au Tibet en 1924, déguisée en mendiante, est un de ses plus célèbres exploits. En 2004, Priscilla Telmon décide de partir seule à pied, sur ces mêmes routes. Partie du Vietnam, elle va traverser le Tibet et l'Inde, et ramener d'évocatrices photos de son périple. Une aventure à la fois physique et spirituelle qui transpire à travers ses clichés, et qui plaira aux amoureux de l'Himalaya.

 

 

himalayas-02.jpg

 


himalayas-03.jpg

 

 

himalayas-04.jpg

 

 

himalayas-05.jpg

 

 

himalayas-06.jpg

 

 

himalayas-07.jpg

 


Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 08:00

 

 

Vieux Jardin 1

 

Auteur : Hwang Sok-Yong

Editeur : Zulma

Date de parution : 2005

Prix : 23,50 €

  576 pages

 

 

 

En Corée. Après 18 ans d'enfermement, O Hyônu sort enfin de prison. Son seul crime est d'avoir participé au soulèvement de Kwangju, en 1980. Le dictateur Park Jeong-Hui vient de tomber et la jeunesse de Séoul manifeste à grand bruit son désir d'émancipation et son envie de réconciliation avec la Corée du  Nord. Les manifestants furent durement réprimés et bon nombre de réseaux furent démantelés.

Voici donc notre héros, parachuté du jour au lendemain, dans le monde extérieur. Il va devoir réapprendre à vivre par et pour lui-même, affronter les autres, retrouver son passé et surtout la femme aimée, le profeseur Han Yunhi,  dont il n'a pas eu de nouvelles depuis une dizaine d'années.

Le lecteur va suivre pas à pas son retour à la vie normale et plonger dans les souvenirs de notre homme qui, en partant sur les traces de Yunhi, va nous faire revivre tout une période tumultueuse de l'histoire coréenne.


 

Vieux-Jardin-3.jpg

 

Car "Le vieux jardin", contrairement à ce que dont je m'attendais se révèle plus une grande fresque politique qu'une histoire d'amour.

En suivant le fil des souvenirs de O Hyônu, on va découvrir un homme brisé par le pouvoir politique. Détenu dans des conditions extrêmes, il a souffert du froid, de la faim et de la solitude. A sa sortie, c'est un homme qui ne sait plus prendre de décisions de son propre chef et qui a peur de se déplacer seul dans la rue. La seule chose qui l'a fait tenir c'est le souvenir de Yunhi, celle qui vivait à ses côtés de façon peu officielle (ils n'étaient pas mariés).

Nous allons très rapidement apprendre que cette dernière est morte, hélas.

Désormais, O Hyônu n'a plus que le souvenir. Il décide de retourner vivre quelque jours dans la maison qu'ils habitaient ensemble. Il y découvrira le journal intime de Yunhi.

Ainsi, à travers les souvenirs de O Hyônu et le journal de Han, va se dérouler toute une époque : le contexte politique qui précéda le soulèvement de Kwangju, la répression et la traque des militants, les dissidents qui vivent clandestinement et qui continuent de s'engager politiquement, les amis arrêtés et ceux qui disparaissent,... et la souffrance de voir ses proches en prison, l'attente infinie, le désarroi de devoir continuer à vivre seule envers et contre tout, le courage à trouver pour ceux qui restent,...

Un très bel échange s'instaure entre les amants, qui s'aiment encore et toujours, au delà de la mort et du temps. Leurs voix alternent et donnent une grande force à ce récit qui n'en manque pas.


  " En reprenant contact avec Yunhi, j"étais devenu l'Autre. J'existais ici de façon concrète à travers cet Autre. Celui qui avait été enfermé dans une cellule d'isolement n'était pas O Hyônu, mais le mille quatre cent quarante quatre dont la conscience de soi n'avait plus pour but que de lui garder une dignité humaine en sauvegardant coûte que coûte les pensées et les comportements du passé pour lui permettre de survivre au pire. Grâce à l'Autre, j'étais à présent en train de retrouver le chemin de ce bas monde. "

 

"Le vieux jardin" est donc un très grand livre qui oscille entre roman historique, réflexion politique sur l'engagement, dénonciation des oppressions, texte sur la mémoire et histoire d'amour condamnée d'avance. Un roman extrêmement réaliste, surtout lorsque l'on sait que l'auteur a lui même été emprisonné plusieurs années.

Un roman mélancolique et quelque peu amer sur une génération engagée qui rêvait d'une vie meilleure mais qui a perdu toutes ses illusions.

Mais un roman très émouvant aux personnages poignants dont les sentiments transcendent toute la souffrance du monde, par leur beauté, leur force et leur durée.

 

Je vous invite chaudement à le découvrir !


  "Nous changeons comme une montagne de terre peu à peu usée par le vent et la trace que nous laissons dans le monde est bien différente de celle que nous avions imaginée au départ. Que peut-on faire ? Il reste encore tant de jours dont nous ne savons rien. "

 

 

A noter : Le vieux jardin a été adapté au cinéma par Im Sang-Soo, en 2007.

 

 

Vieux-Jardin-2.jpg

 

 


L'adaptation cinématographique se révèle un bon film mais je dois reconnaitre que j'ai été un poil déçue.

Il n'est bien sur pas évident de retranscrire en 2h de film un pavé de presque 600 pages.

 

Ce qui m'a le plus gêné en fait est de l'ordre de la construction du film.

La première partie qui suit le héros à sa sortie de prison se concentre plus particulièrement sur la partie contemporaine du récit : son retour parmi les siens, ses retrouvailles avec des anciens camarades et son retour aux sources à la maison de Yunhi où il va découvrir ses carnets, ses peintures et un secret que cette dernière lui avait caché (et que je ne vous révèlerais pas !). La partie plus politique n'est que légèrement abordée et les difficultés de réinsertion de O Hyonu, complètement oubliées. Au final, cela donne une moitié de film plus concentrée sur l'aspect romantique de l'histoire.

La seconde partie du film, elle, tourne beaucoup plus autour de Yunhi, de leur passé ensemble, des implications politiques de chacun et de la vie de la jeune femme suivant le départ de son homme.

Cette séparation qui me semble assez nette dans le film n'existe pas dans le roman qui entremêle habilement les époques et les narrateurs pour dresser un portrait de leur histoire. On pourra même regretter une utilisation plus importante de voix off pour Yunhi qui parle à O Hyônu, à travers ses carnets. Le procédé est quasiment absent et du coup, réduit l'échange post-mortem que les 2 amants entretiennent.

 

Je m'attendais à un film très fort, qui réussisse à me faire pleurer d'émotions mais ce n'a pas été le cas.

 

Malgré cette organisation du sujet qui me semble faire perdre de la force au récit, le film reste malgré tout un témoignage intéressant. L'implication politique des militants, leurs combats, leurs espoirs nous donnent à voir des scènes fortes et parfois difficiles (je pense à une immolation par le feu, par exemple).

Le scénario reprend parfaitement les éléments essentiels du roman et ce qui a été élagué n'est pas de l'ordre de l'essentiel.

Les personnages, tout en émotions contenues, n'en font jamais trop et le film ne tombe jamais dans le mélo dégoulinant.

 

Bref, le film "Le vieux jardin" se révèle pour moi une bonne introduction sur le sujet et permettra surement de donner envie d'aller se plonger dans le roman autrement plus dense et plus fort. L'inverse décevra peut-être un peu.

 


 

Vieux-Jardin-4.jpg

 

 


 

challenge litt et cinema

Challenge Pages blanches pour lunettes noires


Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 08:01

 

des-livres-pour-voyager-1.jpg

 

Je commencerais donc ma sélection de noël par mon coup de coeur ultime !!!

 


 

 

terra borealis 1

Auteur : Marco Paoluzzo

Editeur : Favre

Date de parution : Octobre 2010

Prix : 54 €

  190 pages

 


 

Marco Paoluzzo aime les terres boréales et cela se voit. Sublimant les reliefs solitaires par ses photos en noir et blanc qui exacerbent la beauté minérale de ces terres presque abandonnées par l'homme, il nous emmène à travers le Groenland, la Norvège, les Iles Féroe, L'Islande, les Iles Shetland et le Spitzberg, et nous donne à voir ici toute la quintessence d'un monde où se disputent ombres et lumières. Plongez dans ces paysages intemporels et laissez vous porter par leur vastitude et leur plénitude absolues....

Vous ne le regretterez pas !

 

 

terra-borealis-2.jpg

 

 

terra-borealis-3.jpg

 

 

terra-borealis-4.jpg

 

 

terra-borealis-5.jpg

 

terra-borealis-6.jpg

 

 

Plus d'infos sur son site !

 

http://www.marcopaoluzzo.com/

 

 

 

 

Repost 0
Published by Choco - dans Beaux livres
commenter cet article

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher