Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 08:00

 

Dans le cadre de mon travail, mon collègue du rayon Tourisme et moi même avons souhaité proposer notre propre sélection de livres pour la fin d'année, en dehors de toutes celles que l'on voit fleurir ici et là.

 

Chacun des ouvrages choisis s'est révélé un véritable coup de coeur,

en dehors de toute contrainte commerciale.

 

Je me suis dit que ça pouvait vous intéresser !

 

Je vous fais donc partager ma propre sélection,

l'introduction (que j'aime beaucoup pour son humour) étant signée de la main de mon confrère.

 

En espérant que vous y piocherez quelques idées cadeaux pour noël !!

 

 

des livres pour voyager 1

 

 

 

L'hiver est là et les vacances vous semblent bien loin (et la retraite encore plus...). Vous souhaiteriez vous imaginer vivre l'aventure loin de votre ordinateur de bureau ou alors vous projeter dans un futur enivrant et ensoleillé ou bien tout simplement vous évader par l'esprit... Alors notre sélection est faite pour vous !

Mais peut-être est-ce Belle-maman qui vous a encore invité pour la Noël et à qui vous ne savez toujours pas quel livre vous allez offrir... Et pourquoi pas faire d'une pierre deux coups ? La gâter tout en lui donnant l'envie de partir en voyage pour une destination bien improbable, bien lointaine, bien sauvage (et pourquoi pas sur une île abandonnée ?).

Ou alors vous aimez juste les bons livres de voyage et vous souhaitez tout bonnement vous faire plaisir. Vous sentez-vous prêts à éplucher les diverses sélections de cadeaux de fin d'année proposées par vos journaux préférés ? Sachant que vous n'aurez pas l'assurance de tomber sur une idée vraiment originale. Sans parler du risque que l'on vous offre un de ces ouvrages multi-poly-chroniqués qui vous fera double emploi...

Epargnez-vous donc cet effort fastidieux et piochez plutôt dans la sélection que l'on vous propose. En plus, vous pourrez ensuite venir en discuter avec nous (si vous préférez toujours ça à un conseil d'ami anonyme, pixellisé ou sur papier glacé).


Bonne lecture et à bientôt !

 

 

Voici la liste complète de notre sélection.

 

 

Voyagez.... avec les écrivains :

 

- Errance amérindienne, de philippe Sauve

- Ambassadeur des bêtes, de Grey Owl

- Indian Creek, de Pete Fromm

- Au bord du monde, d'Astrid Wedlandt

- Le vol du paon mène à Lhassa, de Elodie Bernard

- Sous les yourtes de Mongolie, de Marc Alaux

 

Voyagez...de par le monde

 

- Carnets de voyage - le monde au bout du crayon, collectif

- Faites de beaux voyages, de Sarah et Guillaume Lembo

- Himalayas, de Priscilla Telmon

- Explorateurs du toit du monde

 

Voyagez... au Japon

 

- Un geek au Japon

- Japon, 365 us et coutumes

- Tokyo, petits portraits de l'aube

- Passeport pour Tokyo

 

Voyagez... en terres boréales

 

- Sublimes pôles

- Islande, splendeurs et coleres d'une ile

- Utsala

 

Voyagez... en noir et blanc

 

- Terra Boréalis, de Marco Paoluzzo

- New-york

- Terre d'Egypte

- Le désert, états d'âme

 

Voyagez... insolite

 

- Atlas des iles abandonnées

- Chemins de saint Jacques de Compostelle

- Guerriers d'Afrique

- Dictionnaire insolite de ...

 

 

 

Certains des titres ci-dessus ont déjà fait l'occasion de billets sur le blog

que vous pouvez retrouvez en cliquant sur le titre.

D'autres sont des choix de mon collègue.


Les titres en couleur feront l'objet d'un billet dans les jours à venir !

Surveillez donc le logo ci-dessus !

 

 

Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 12:45

 

 

Je dédie ce dimanche en photo à Manu  qui voulait revoir mes "oeuvres"

plutôt que celles de grands photographes professionnels...


Allez comprendre... !


 

dimanche-23.jpg

 

 

Je reste toujours à Arles et vous propose son obélisque quelque peu menaçante...

 

 


Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 14:23

 

 

challenge-nature-writing.jpg

 

 

Folfaérie lance le challenge Nature Writing....

 

On a beau dire, j'ai déjà bien trop de challenges en cours que je ne finirais pas,

mais je ne peux décemment pas passer à côté de celui-ci....

 

Rejoignez-nous !

 

Le challenge se déroulera de janvier à décembre 2011 avec deux niveaux :


Le promeneur du dimanche : pour ceux et celles qui chroniqueront entre 1 et 5 livres  

Le randonneur confirmé : pour ceux qui liront plus de 5 livres (et autant que vous voulez !)

 

En plus...

les éditions Gallmeister offriront un ouvrage de leur catalogue à l'auteur du plus grand nombre de billets, à la date de clôture du Challenge...

 

Alors des tentés ?


Repost 0
Published by Choco - dans Challenges
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 08:00

 

  mort-de-staline-t1-1.jpeg

 

Scénariste : Fabien Nury

Dessinateur : Thierry Robin
Editeur : Dargaud

Date de parution : Octobre 2010

Prix : 13,50 €

  56 pages

 

 

Nous sommes le 2 Mars 1953, en URSS. Un concert de musique classique est donné en direct à la radio. Un coup de fil mystérieux est passé au directeur lui demandant de rappeler dans 17 minutes précisemment. Ce dernier s'exécute et se retrouve avec Staline au bout du fil lui demandant un enregistrement du dit concert. Le concert n'ayant pas été enregistré, c'est la panique au sein de la maison de la radio. Staline obtiendra malgré tout son disque mais son écoute provoquera une attaque cérébrale dont il ne se relèvera pas...

 

Voilà une entrée en matière digne du petit père des peuples ! Ce qu'il exige, il l'obtient même si cela doit se faire au détriment du peuple...

Plus qu'un portrait d'un dictateur, "La mort de Staline" nous plonge dans les méandres du parti communiste et des batailles rangées de sa succession.

Alors que l'homme agonise, les membres du Comité et du gouvernement soviétique se réunissent pour désigner d'un commun accord les médecins qui s'occuperont du chef d'état, personne ne voulant prendre la responsabilité personnelle d'un décès qui le mènerait tout droit à la mort (ou au goulag).

La scène en serait presque risible s'il n'y avait pas en parallèle des luttes de pouvoir qui se font jour entre les différents hommes politiques qui se verraient bien prendre la place d'un homme pas encore mort...

Le lecteur y découvrira, parmi d'autres, Beria qui semble manipuler tout le monde, Khrouchtchev ou bien encore          . Chacun chercher à tirer parti de la situation et à tirer la couverture à lui. Des alliances se forment et c'est à celui qui remportera le plus d'adhésion.

Staline, adulé par le peuple russe, finira par mourir seul, soigné sans grand espoir par des médecins recrutés de façon quelque peu rocambolesque, pendant que son fils se vautre dans la luxure.

 

Voilà un sujet historique traité de façon bien cynique ! Si les faits ne sont pas réels, ils s'appuient néanmoins sur une trame tout à fait réaliste des 2 derniers jours vécus par Staline.

L'album se révèle finalement un bel exercice alliant évènements historiques et fresque tragi-comique.

Le trait réaliste de Robin sert assez bien le propos de l'album dont le scénario ménage de petits passages ironiques comme celui évoqué ci-dessus ou bien encore l'épisode de l'autopsie en plein garage qui se termine en farce absurde !

 

Bref, un premier tome très intéressant qui dépasse le cadre classique de la fiction historique et apporte une relecture orginale et quelque peu humoristique à un évènement qui l'est bien peu !

Découvrez cette courte série normalement prévu en 2 tomes !

 

 mort-de-staline-t1-4.jpg

 

mort-de-staline-t1-2.jpg

 

mort-de-staline-t1-3.jpg

 


Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 19:45

 

lorsque nous vivions ensemble t1 1

 

Auteur : Kazuo Kamimura

Editeur : Kana, Sensei

Date de parution : Septembre 2009

Prix : 18 €

  704 pages


 

 

Tokyo, dans les années 70.

Kyoko et Jiro sont amoureux. Ils ont fait le choix de vivre ensemble sans être mariés et cela n'est pas extrêmement bien vu dans une société où la libéralisation des moeurs commence à peine.

Nous allons les suivre dans leur quotidien sur près de 700 pages. Une somme donc qui s'attache aux petits faits de la vie de tous les jours : la passion, le quotidien routinier, le travail, le malaise qui les touche et le sexe qui parfois les rapproche, leurs interrogations sur leur avenir commun, la désaprobation des proches de leur union non officielle.

 

Un pavé qui pourrait paraitre bien lourd mais qui réussit à distiller en de courts chapitres une belle histoire d'amour et l'ambiance de toute une époque.

L'équilibre du couple est difficile à trouver et les écueils nombreux. Graphiste et illustrateur, les 2 jeunes gens travaillent dur et ne se soucient pas de l'avenir. Vivant au jour le jour, ils apprécient les petits bonheurs du quotidien et se "contentent" de l'maour qu'il porte à l'autre. Pourtant le poids de la société pèse sur leurs épaules et ils doivent cacher leur relation de couple non marié à leur entourage. En ressort, le portrait d'un couple à la fois libre, qui vit son amour comme il l'entend, et torturé par le mensonge que la société l'oblige à énoncer.

Ainsi au delà de l'histoire de ce couple d'amoureux, Kamimura dresse un état des lieux de la jeunesse désabusée d'une époque en pleine transition. Entre tradition et modernité, la place des jeunes n'est pas facile à trouver et notre couple en est un parfait exemple. Des sujets difficiles, comme l'inceste ou le suicide, seront même abordés.

 

Les personnages de ce manga pour adulte sont très riches et variés. Le trait du futur dessinateur de "Lady Snowblood" est simple et épuré, dans la droite ligne des gekiga de l'époque, et tend même à la poésie de l'instant, là où un simple trait signifie tout. Les cadrages sont originaux, certains diront même cinématographiques, et accentuent une action ou un moment particulier.

 

 

" Lorsque nous serions ensemble " est donc une belle tranche de vie assez lente et peu joyeuse, qu'il ne faut peut-être pas ingurgiter en une fois sous peine de lassitude, une histoire d'amour entre passion et doute, bref un manga de référence, écrit entre 1972 et 1973, que les amateurs se doivent de découvrir.


  " L'amour se présente toujours comme un ensemble de fautes. S'il est beau malgré tout... c'est certainement parce que les fautes commises par l'homme et la femme sont belles. Et si l'amour se termine toujours par des larmes... c'est certainement parce que l'amour lui-même est un réservoir de larmes... Le gîte de l'amour lorsque nous vivions ensemble. "

 

 

L'avis de Yozone et de Mo'

 

 

 

lorsque-nous-vivions-ensemble-t1-2.jpg

 

 

lorsque-nous-vivions-ensemble-t1-3.png

 

lorsque-nous-vivions-ensemble-t1-4.jpg

 

lorsque-nous-vivions-ensemble-t1-5.jpg

 

 

 

C'était ma BD du mercredi avec Mango et les zôtres !

 

bd du mercredi

 

 


Repost 0
Published by Choco - dans Manga
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 16:59

 

Rencontres Arles photographies 2010

 

Exposition ENSP Promotion

 

 

Arles, c'est aussi une école nationale supérieure de photographie.

4 jeunes diplomés ont vu leur oeuvres exposées :

Lucile Chombart de Lauwe, Olivia Pierrugues, Maria-Do-Mar Rego, Léa Habourdin.

 

Certains clichés m'ont beaucoup plu... je vous les présente ici :

 

 

Léa Habourdin :


 

ensp-01.jpg

ensp-02.jpg

D'autres photos sur son site :

http://www.leahabourdin.com/

 

 

 

Maria-Do-Mar Rego :

 

 

ensp-03.jpg

 

ensp-04.jpg

 

ensp-05.jpg

 

 

ensp 06

 

 

ensp-07.jpg

 

 

http://www.mariadomarrego.com/

 

 

 

Un dimanche en photo avec Liyah !


Repost 0
Published by Choco - dans Photographie
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 08:00

 

 

 

El Pendulo, situé à Mexico depuis 1992 et dans différentes succursales, est un vaste espace culturel qui propose librairie mais aussi café-restaurant et salle de concert.

Les plats du restaurants portent d'ailleurs des noms d'écrivains.

 

 

pendulo-01.jpg

 

pendulo-02.jpg

 

pendulo-03.jpg

 

pendulo-04.jpg

 

 

pendulo-05.jpeg

 

pendulo-06.jpg

 

 

pendulo-07.jpeg

 

http://www.pendulo.com/

 


Repost 0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 13:00

 

 

longue-secheresse-01.jpg

 

Auteur : Cynan Jones

Editeur : Joelle Losfeld

Date de parution : 14 Octobre 2010

Prix : 15,90 €

  136 pages

 

 

 

Gareth est fermier. Il vit avec sa femme Kate et ses 2 enfants, Dylan et Emmy dans la ferme que lui a légué son père. Ce matin-là, quand il se lève, il s'aperçoit qu'une vache sur le point de vêler s'est échappée. Dès lors, Gareth parcourt la campagne pour retrouver cette dernière. Une quête difficile qui prendra peu à peu une forme d'introspection sur sa propre vie. Les souvenirs et les questionnements se font jour, les difficultés familiales apparaisssent et peu à peu se dresse le portrait d'un homme résigné qui cherche encore à redresser sa vie.

 

La sécheresse sévit et accable les bêtes sur ses terres difficiles. Une sécheresse qui touche aussi les hommes. La femme de Gareth semble quelque peu dépressive. Elle se réfugie dans le sommeil pour mieux oublier sa famille et les soucis.

 

" Depuis toute petite, elle avait toujours estimé que le mieux à faire quand on avait un souci ou mal quelque part, c'était d'aller se coucher. Parce que la chose qui vous faisait mal était obligée de dormir elle aussi. "

 

 

longue-secheresse-02.jpg

 

 


 

Une sécheresse qui la touche au plus profond d'elle-même. Les fausses couches successives et une infidélité ravageuse ont annihilées tout désir envers son mari qui continue néanmoins à la trouver belle sans qu'elle se laisse approcher.

Dylan, le fils ainé souvent absent, ne souhaite qu'une chose : quitter la ferme. La petite Emmy, elle, vit dans un monde à la fois poétique et terre à terre.

Et Gareth, lui, parcourt la campagne. A la recherche de sa vache, à la recherche de lui-même et du bonheur perdu.

Opiniatre, il persiste à vouloir retrouver sa bête alors que que le vétérinaire doit passer pour euthanasier leur vieux chien Curly, alors que les autres vaches doivent bientôt vêler, alors que sa femme est parti s'allonger, oubliant le reste du monde.

 

Situé sur une seule journée, le roman découpé en courts chapitres, donne à entendre les différentes voix intérieures des personnages. Un narrateur omniscient viendra même nous éclairer sur le drame à venir auquel le lecteur n'assistera pas, situé dans un futur qui dépasse le cadre de cette journée.

 

longue-secheresse-03.jpg

 

On y sentira l'amour des bêtes et de la campagne, sa simplicité de l'existence, l'amour de la famille et des souvenirs d'enfance, l'amour pour une femme aussi qui n'ose plus assumer son statut de mère et d'épouse et que la vie à la ferme pèse sur ses épaules, l'amour des enfants bien sûr qui dans leur innocence réussisse à affronter les écueils des adulte. L'amour donc pour lequel Gareth se refuse à la résignation et qui le pousse toujours plus avant dans sa vie.


  " Le souvenir lui revient en force, avec ce goût très fort ; il remonte très distinctement du fond de lui-même. C’est comme les sentiments, ça. Les souvenirs et la vraie tendresse sont sous la surface, comme des réservoirs immobiles attendant qu’on y puise. C’est facile, il le sait, de cueillir à la surface de ces choses, comme si on plongeait délibérément un seau dans l’eau : on peut rappeler ces choses-là. Mais lorsque le souvenir vient sans être sollicité, hors de votre contrôle, déclenché par un parfum dans l’air, une peur, il peut vous frapper par sa profondeur, que vous portez en vous tout le temps."

 

"Longue sécheresse" est un très beau texte sur l'amour d'un homme pour la vie, sur sa foi en l'existence et sur sa volonté de ne pas baisser les bras devant les difficultés. Si le roman peut être un peu déstabilisant dans sa forme narrative et quelque peu frustrant pour la lenteur de cette unique journée racontée, il en emmerge une telle poésie qu'il ne laissera personne insensible à la beauté de son écriture, lumineuse et nostalgique à la fois.

 

 

 

L'avis de Keisha, Clara, Cathulu,

 

 

Merci à BOB pour cette belle découverte !

 

logotwitter2.jpg

 

1% litteraire 2010

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 08:00

 

 

sceptre-de-muiredeagh-01.jpg

 

Auteur : Sergio Toppi

Editeur : Mosquito

Date de parution : 1998 - Réédition en 2004

Prix : 13€

  52  pages

 

Réédition en intégrale des 5 volumes de la série Le collectionneur

en décembre 2010 chez Mosquito.

 

 

 

Après "Le joyau mongol", poursuivons notre voyage en compagnie du collectionneur, cette fois-ci sur la piste du sceptre de Muiredeagh.

En Irlande, le clan des Ui’muiredeagma se transmet la garde d'un sceptre puissant depuis la nuit des temps alors même que le clan rival des Ui’Dunchada cherche à le leur ravir. Ce n'est qu'en cette fin du 19ème siècle qu'ils y réussissent.

Le vieux Muiredeagh demande à son fils de chanter la ballade de Niall Glundub, le Grand Roi. Notre héros apparait et montre au vieil homme une mystérieuse marque qui le donne pour propriétaire. Hélas, le vil Eoin Dunchada veille et s'empare du baton tant convoité par son clan. Le collectionneur se voit emmuré vivant. Las, Dunchada ignore qu'on ne se frotte pas inpunément à ce dernier...

 

Démarrant en Irlande, le récit nous conduit ensuite en Nouvelle-Zélande et en Australie, au coeur des tribus maories. Toppi nous emmerveillera une fois de plus par son goût du détail pour ces tribus ancestrales et leurs vieilles légendes.

Comme toujours du dépaysement sublimé par son éternel dessin en noir et blanc qui ne ressemble à personne d'autre...

Comme toujours, je vous le recommande chaudement...

 

 

 

Previously chez Choco :


- Soudards et belles garces

- Saint Acheul, 17 /Comme un ours en furie / Mietzko

- Le joyau mongol (Le collectionneur 1)

 


 

sceptre-de-muiredeagh-02.jpg

 

 

sceptre-de-muiredeagh-03.jpg

 

 

 

 

sceptre-de-muiredeagh-04.jpg

 

 

C'était ma BD du mercredi avec Mango !

 

bd du mercredi

 

 

Cet album fait partie du challenge PAL sèches de Mo'

 

palseches

Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 08:00

 

tom et william 1

 

Auteur : Laurent Lefeuvre

Editeur : Le lombard, Signé

Date de parution :  Mars 2010

Prix : 15,50 €

57  pages

 

 

 

tom-et-william-2.jpgNous sommes en Septembre 2010. Tom a 6 ans et erre dans un monde déserté de ses habitants et peu à peu colonisé par des créatures dangereuses. A ses côtés, il y a William qui va devenir son ange-gardien et va les guider vers un abri sûr. D'autres survivants les rejoindront petit à petit. Tom est un petit garçon à l'imaginaire débridé, nourri par les magazines de comics des éditions ROA dénichés dans les affaires de son père. Notre petit groupe avance et se défend comme il peut, jusqu'au moment où ils découvrent que Tom a le pouvoir d'invoquer les super-héros ROA.

Défilent ainsi une tripotée de personnages : Shériff Jim, Colt, Chevalier Panache,  Sgt Gachette, Zanthar,  Tching-Tchang, Gorak,  Cosmicman, Pirate Skull, Gunnar le Barbare, Le Survivant, qui, tous, ont pour mission de tuer une créature malfaisante pour protéger le petit Tom. Parviendront-ils à tous les anéantir... ?


Nous voici face à un album de bande dessinée qui parle de bande dessinée ! Une mise en abyme originale dont je ne peux vous en dire plus sous peine d'éventer l'intrigue !

"Tom et william" est une bd nostalgique qui remet à l'honneur ces petits fascicules de comics, très en vogue à une époque. Lefeuvre reprend l'imaginaire d'autrefois et recrée de toutes pièces un éditeur et ses héros de papier. Une Bd populaire dont le dessinateur reprend les codes graphiques tout en les modernisant.

Il signe également les fausses couvertures que vous voyez ici.

tom-et-william-3.jpg

 

L'un des personnages de l'album, Alain Chevrel, tient même un blog dédié aux Editions ROA...

http://roa.over-blog.com/

 

Entre fantastique, rêve et réalité, l'histoire nous emmène dans une aventure typique de l'époque avec ses méchants et ses super-héros qui gagnent à tous les coups, même s'ils doivent parfois y laisser la vie.

 

Etant loin d'être une grande adepte de comics (je dois même dire que je déteste ça... ahem...), je dois reconnaitre que cet album ne m'a pas énormément captivé mais il est néanmoins évident que c'est une réussite et qu'il plaira aux amateurs du genre qui doivent se jeter dessus sans condition !

 

 

L' avis de Bulles et onomatopées.

Le blog du dessinateur, très intéressant pour découvrir son travail.

 

 

tom-et-william-4.jpg

 

 

 

tom-et-william-5.jpg

 

 

tom-et-william-6.jpg

 

tom-et-william-7.jpg

 


Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher