Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 23:00


C'est Cynthia, dans sa grande mansuétude...  dans sa grande générosité qui m'a désignée comme une de ses amies blogueuses...
Et voilà ti-pas que Liliba s'y met aussi !

Déjà un grand merci les filles pour votre amitié et votre passage régulier sur ce modeste blog.
J'apprécie pleinement cet espace d'échange et suis ravie de me découvrir des affinités avec certaines...

J'ai la dure tâche de décerner moi-même ce certificat d'amitié à 7 blogueurs, rien que 7...

Je désigne donc :
- Cynthia pour son humour (la seule qui me fait rire tout haut devant un pc), pour sa patience (elle saura pourquoi !) et pour sa confiance et franchise. Merci chère Zaz :)
- Marie pour sa constance et sa gentillesse qui transpire à travers ses messages.
- Liliba, Levraoueg, Keisha, Mango, Théoma et Laetitia la liseuse qui ont été mes premières visiteuses et qui continuent de me gratifier de leur commentaires !
- Yvain car c'est un des rares garçons, libraire qui plus est ;)

Oui ça fait 9 et alors ? Je suis chez moi et je fais ce que je veux

Merci aussi à tous les autres que je ne peux citer parce que, bon, j'ai déjà débordé !
Merci à tous ceux qui font que ce blog continue d'exister et qui m'encourage à partager encore et toujours mes avis de lectures.
Merci de me sentir utile et de continuer à faire un métier qui a du sens


Par contre, si vous pouviez réduire la fréquence de vos billets, mon sommeil et ma vie sociale hautement active...  vous en serez fortement reconnaissant...

Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 08:00


C'est Luigi Frizzo qui tient cette librairie atypique, dont le nom renvoit au phénomène de marée haute qui inonde régulièrement la ville de Venise.
Son propriétaire inventif a décidé de traiter ce phénomène par l'humour et a installé ses livres dans des gongoles, baignoires et autres supports flottants pour protéger ses livres !

acqua alta 1

acqua alta 2

 

acqua alta 4

 

 

 

Et il fait bien car quand ça déborde... ça donne ça :

 

acqua alta 7

 

acqua alta 8

 

acqua alta 6


Cette librairie fourre-tout, qui propose aussi quelques livres en français offre la particularité de posséder 2 portes d'entrée : une sur la rue et une autre sur le fleuve !

 

acqua alta 9

acqua alta 10acqua alta 3

 


















De plus, sachez que Luigi a ouvert un "Book and beds" et propose des nuitées à 15€ dans un local en face de la librairie. C'est rudimentaire mais c'est un tarif imbattable pour la ville !

acqua alta 5

Librairie Acqua Alta

Calle Longa Santa Maria Formosa

Corte del tintor, 5176 - Castello

30122 Venezia


Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 12:00


Rappelez-vous...

Il y a quelque temps, les listes des libres préférés des français ont tournés parmi les blogs
Il y fut question aussi du livre " Les 1001 livres qu'il faut avoir vu dans sa vie" et je lançais héroiquement, dans un commentaire,  le défi de lister ces fameux 1001 livres...


1001-livres.jpg


Et bien, UN homme a réussi !
Un certain Olivier m'a contacté pour m'offrir bien sympathiquement cette liste effectuée avec patience et persévérance !
Qu'il en soit amplement remercié !

Je vous propose donc la liste des 1001 titres cités dans cet ouvrage ICI classée par ordre alphabétique d'auteurs.
Vous pouvez me demander aussi par mail sa version excel, classé par auteurs, oeuvres ou pages de renvois !
Et oui cet Olivier a bien fait les choses !

Pour ma part, je n'ai pas osé (ni eu le courage, soyons honnête !) compter le nombre de titres lus...
Et vous ?


Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 14:00

Cathy organisait un superbe swap aux semelles de vent pour nous faire voyager de notre canapé !

swaps-semelles-de-vent.jpg

Ce fut le facteur qui me leva du lit avec un énOOOrme colis, arrivé plusieurs jours avant que je ne m'y attende !
Mal réveillée, je crû d'abord à un envoi de mon papa voyageur...
mais bon côté destination ça collait pas !

swap 1(cliquez sur les photos pour agrandir)

C'était mon swap et pour ma part, j'ai tout de suite su où j'allais aller...

  
swap 2  swap 3






















La belle, la parfumée, la colorée... Inde !!

Ma swappeuse m'a envoyée un colis de 5 kgs (!) et m'a gâtée au delà de mes espérances !
Quand je me suis enfin décidée à déchirer l'emballage, j'ai été tout de suite prise d'une odeur fabuleuse d'encens qui a persistée dans mon salon jusqu'à ce que je me décide à jeter les emballages quelques jours plus tard...

swap 4
swap 5
Le déballage fut une véritable éblouissement et je me serais crû petite fille devant une avalanche de cadeaux !

swap 6
Vous pourrez constatez les emballages chatoyants qui vous embarque avant même le déballage !
J'ai pris un temps infini à tout déballer et à chaque ouverture, ce fut une exclamation de joie, genre "elle est trop forte " !

swap 7
Ma table peine à tout contenir...

swap 8
Mes nourritures intellectuelles sont :

- Gora, de Tagore
- Le pays des marées, de Amitav Ghosh
- Le compartiment des dames, d'Anita Nair
- La diététique ayurvédique
- Indian style
- Le DVD Mother India

Ma swappeuse a réussit l'exploit de m'offrir des romans que je n'avais pas et dont certains me tentaient depuis longtemps !
La cuisine ayurvédique semble très intéressante et va bien coller avec mon régime végétarien en y introduisant des notions de médecine.
L'indian Style renforcera mon goût pour la déco d'ailleurs !
Bref que du bonheur mais ça n'est que le début...

swap 9
Les nourritures terrestres m'ont ravies !

Je vais découvrir la moutarde épicée et des chips de légumes (que j'essaie de garder tant bien que mal en réserve !)
Et je ne vous parle même pas du chocolat sous toute ses formes pour que je fête la nouvelle année sous de bons auspices...

swap 10

Clou du spectacle : les surprises ! et quelles surprises !!!

- Une joli pochette customisée pour embarquer mes bouquins
- une housse de coussin et un grand sari pour l'amoureuse des tissus que je suis
- un cadre, un joli pompon à accrocher et un sublime porte -bonheur pour illuminer mon intérieur
- un carnet recyclé à partir de vieilles feuilles d'impression ! (j'ai adoré l'idée !)
- une jolie carte fait-maison avec une carte géographique de l'Inde et un batonnet d'encens

et surprise de dernière minute : un emballage plumé qui avait échappé à ma fouille et que je viens de retrouver en jetant les emballages (ouf j'ai échappé au pire !)
Des bijoux de peau et des bracelets !

swap-11.jpg  swap-12.jpg

















Et vous vous demandez bien sûr, qui est cette curieuse donatrice...
Voyons... qui est fan de l'Inde au point de nous le signifier par son pseudo...
...
C'est la formidable Saraswati !!
que je remercie encore mille fois pour son envoi plus que dément...

Ben oui, à quoi ça sert d'indiquer le contenu du colis
( 2-3 livres, 1 gourmandise, 1 surprise, 1 carte, 1 objet, 1 accessoire de voayge, 1 dvd....)
si c'est pour le doubler ,voire tripler.... ?!
Bon ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre...


En résumé, ce premier swap fut délicieux et mémorable... et je suis prête à recommencer !

Pour ma part, c'est Hérisson qui recevra mon colis, venu... du soleil levant !
 
Repost 0
Published by Choco - dans Swaps
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 20:03

pelerinage-88-temples.jpg
La petite ile de Shikoku au Japon est célèbre pour son pélerinage religieux. il consiste à effectuer le tour des 88 temples associés à un certain Kukaï. Ce dernier, ancien ermite et moine itinérant, a fondé l'école bouddhique Shingon. Un culte se développa autour de sa personne et entraina une vague de pélerins. C'est ce périple de 1400 kms que Ariane Wilson et son amie Aude ont effectués à pied en près de 2 mois.

pelerinage 88 temples 1
Architectes, les 2 jeunes femmes ont créées un abri éphémère, modifiable et transportable pour les accompagner. S'inspirant des traditions du pélérinage, la toile sera blanche comme la veste des pélérins et demandera à être recouverte de calligraphies. En effet, chaque pélerin récolte dans un cahier le tampon et la calligraphie du temple visité, attestant de leur passage. A l'inverse, ils se doivent de laisser un Fuda, petite bande de papier où sont inscrits ses voeux, à l'autel du temple. Pour nos 2 occidentales, ce sera un morceau de leur abri.


C'est donc munie de leur lourd abri et de leur bâton de pélerin qu'Ariane et Aude vont parcourir les pelerinage 88 temples 3chemins japonais de Shikoku. Au gré de leur parcours, nous découvrirons l'histoire de Kukaï l'ermite et des différents courants bouddhiques.  Suivant des chemins perdus en foret comme des routes encombrées d'automobiles, les temples se suivent mais ne se ressemblent pas. Les rituels à chaque temple sont immuables même si aujourd'hui le pélérinage peut se faire en bus, en taxi, en voyage organisé ou par petits bouts le week-end. Les marcheurs se voient gratifier de très nombreux Settai, aumône faite au pélerin en argent ou en nourriture qui ne se peut se refuser . L'accepter est signe d'humilité et le donner est comme donner au saint Kukaï et le bénéfice est aussi grand pour le donneur.
Les deux jeunes femmes feront de nombreuses rencontres. Que ce soit des pélerins croisés au cours du chemin, des habitants qui offriront un abri ou un repas, des anges-gardiens qui veillent en silence à indiquer la bonne route, tous donneront la preuve de la gentillesse et de la générosité japonaise.

pelerinage 88 temples 4 (Photos d'Ariane Wilson)

Le seul bémol de cet ouvrage est peut-être l'absence de ressenti de l'auteur face à un tel voyage. Ariane reste, en effet, assez floue sur les raisons intrinsèques de son pélérinage et nous fait part assez rarement de ses impressions devant l'aspect réflexif et philosophique de sa progression. De même, l'aspect dépassement de soi semble plutôt absent malgré quelques difficultés physiques bénines rencontrées. La relation avec sa compagne de voyage est aussi complètement occultée et nous ne saurons presque rien d'elle.

Ce récit reste avant tout un témoignage original sur un Japon méconnu, ponctué d'une galerie de portraits et d'anecdoctes historiques et culturelles autour du pélerinage de Shikoku.
Une quarantaine de photos sont regroupées dans un cahier central et un glossaire à la fin de l'ouvrage vous éclairera sur certains termes japonais.


Note : ***


Editions Presses de la renaissance - 19€

Objectif-PAL.jpg
Objectif PAL : # 7

Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 23:00




Voici enfin le nouvel album de Manu Larcenet : une joli bête de 200 pages, premier tome d'une série de 5.


J'aime autant vous le dire tout de suite : c'est un véritable chef d'oeuvre !!!
Si vous ne devez lire qu'une BD cette année, ça doit être celle-là !

Polza Mancini est en garde à vue. Il est gros, très gros. Une femme, Carole, est à l'hopital. Il semblerait que Polza soit le responsable. Les 2 flics sont chargés de le cuisiner et de faire éclater la vérité. Alcoolique, sujet à des hallucinations et interné plusieurs fois en asile psychiatrique, Polza n'est pas pris au sérieux. Pourtant il raconte. Il raconte sa vie dès l'enfance et son parcours jonché d'obstacles.

"Si vous voulez comprendre... il faut que vous passiez par où je suis passé."

Il raconte son enfance auprès d'un père seul et mutique. Sa mort qui déclencha tout. Sa volonté de tout quitter, femme et maison, pour devenir clochard volontaire. Le dégoût de son gros corps. La boisson dans lequel il se noie. Le "blast" qui sera une vraie révélation.  Et son désir grandissant de retrouver cet état en buvant toujours plus. Le blast est une hallucination, un choc mental où il oublie son propre corps et se sent léger et lourd à la fois. Il se voit sur l'île de Paques face aux statues gigantesques.
Il raconte sa rencontre avec un groupe de sans-abris, cachés dans une forêt. Leur rejet de la société qui les a exclus mais aussi leur tentative d'enfermement dans une autre société recréée. Sa relation muette avec un serbe qui ne parle pas le français.

Polza nous livre un portrait sans concession de sa vie pitoyable. Sa lacheté devant la mort de son père, l'abandon de sa femme sans mots ni remords, il n'épargne aucun détail qui puisse le rabaisser.
Et pourtant on s'attache à ce gros bonhomme... On sait qu'il a une part d'ombre, qu'une femme a subi des violences mais on ne peut être indifférent à son parcours très humain en somme. Alors que les policiers le considèrent comme fou, on se rend compte que Polza est très lucide mais bourré de blessures et de non-dits, comme tout un chacun. On découvrira pourtant qu'il ne nous dit pas tout. Dans ce tome, vous ne saurez rien sur Carole, sur ce qui lui est arrivé. Son temps viendra plus tard.

La narration du récit est excellente, alternant flash-back et garde à vue policière, lenteur et rapidité et fait montre d'une grande maitrise. On y trouve des illustrations pleine page absolument superbes ! L'univers en lavis clair obscur, ponctué de très très rares touches de couleurs accentuent le côté sombre de l'album.
Ne cherchez pas le trait que vous avez connu dans Le retour à la terre ou Le combat ordinaire, vous seriez déçu. Larcenet est plus proche ici de ses travaux édités chez Les Rêveurs.

Larcenet avoue avoir mis toutes ses peurs et ses obsessions dans cette oeuvre.
Lisez l'interview supra intéressante de l'auteur par Bodoï pour mieux comprendre sa génèse.
Les premières planches sont à lire ici !

Cet album prend véritablement aux tripes et fut pour moi une énorme claque !



Note : **********


C'est la BD de l'année
(et peut-être plus encore...) : Ne la ratez surtout pas !!


 

blast-2.jpg
blast-4.jpg
blast-3.jpg

Editions Dargaud - 22€

 

Challenge roaarrrPrix des libraires 2010


Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 20:54

Tadam !
Voici les réponses tant attendues !




1 - J'ai un vampire à la maison.
VRAI
Je constate que, excepté Mango, tout le monde trouve normal d'avoir un vampire à la maison...
C'est inquiétant...
J'ai bien un vampire à la maison : réponse en image !



2 - Je me lave avec du caramel et du chocolat.
VRAI
Et je peux vous dire que ça sent super bon !
Saraswati n'était pas loin en parlant de savon !



3 - J'ai été hotesse au Zénith.
VRAI
Rien d'exceptionnel mais beaucoup plus dur que vous ne pensez...

4 - Je suis allée en Israël alors qu'il y avait des attentats.
VRAI
Papounet, dingue de voyages, m'a emmené découvrir différents pays dès petite !
Et je me suis bien retrouvé en Israël dans le début des années 90 je crois (? mince je n'arrive à remettre la date...)
Il y a eu effectivement des attentats à Jérusalem alors qu'on y était...
Papa me l'avait caché... Et maman, restée à la maison, devait être en pleine crise d'angoisse lol

5 - Le seul alcool que je bois est l'absinthe.
VRAI
Vous avez été nombreux à choisir cette réponse et bien c'est râté !
Je suis effectivement une tare de la nature qui ne boit pas d'alcool... excepté ce qui est anisé...
j'ai juste un peu triché car je bois aussi du pastis
Mais rien d'autre, je vous jure ! Pas de vin, pas de bière !
Et pour ceux qui l'ignore, l'absinthe n'est pas interdite et existe bien dans notre pays.
Elle n'a plus les composants d'autrefois qui rendaient fou Baudelaire and Co...
Et il existe bien plus de "cru" que vous ne pensez !
Je conseille aux parisiens d'aller au bar à absinthe : La cantada qui offre plein de variétés différentes !
Quand vous en goutez plusieurs à la suite, vous vous rendez parfaitement compte des différences !
Et non Manu, ce n'est pas imbuvable ! Tu l'as gouté avec de l'eau, j'espère ?!

6 - Je suis végétarienne et j'achète de la viande.
VRAI
Là non plus, ça ne choque personne...et pourtant !
A mon grand désespoir, je suis obligée de continuer à acheter cet immonde produit industriel pour... le vampire présenté ci-dessus !
Ya des extrémistes qui nourissent de façon végétarienne leurs animaux mais je ne vais pas jusque là...
Kathel avait été bien inspirée pour cette question !

7 - Je n'ai besoin que de 5h de sommeil par nuit.
FAUX, archi FAUX !!!
Mais enfin ça se saurait si je n'avais besoin que de 5h !
Vous me verriez bloguer et commenter en pleine nuit...
Vous ne me verriez plus me plaindre du manque de temps...
Vous verriez ici de nouveaux billets tous les jours...
Bref je dirais que c'est plutot de 9-10h de sommeil dont j'ai besoin et que comme je passe mes soirées devant l'ordi et les blogs... je ne les atteint jamais...


Je dis bravo à Manu, Keisha et Sarawati pour avoir deviné !
Et je fous une baffe virtuelle à Cynthia qui, malgré mes plaintes, n'a pas été foutu de déduire que je ne dormais pas assez la nuit...

Et comme, ce petit jeu est très drôle et très simple, j'invite Marie, Laetitia la liseuse, Manu, Keisha, Mango, Kathel, Restling , Saraswati et Stelchan à s'y mettre !!
(toutes celles qui ont joués en fait !)

Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 08:00



En écho au rayon littérature de voyage dans lequel je travaille entre autres, j'ai décidé de créer cette nouvelle rubrique et de promotionner cette littérature plutôt méconnue !
Certains d'entre nous offrent de superbes photos de voyage (Théoma, Keisha,...) appréciées par tous. J'espère donc que cette rubrique aura une résonnance auprès de vous !

Rien de tel pour débuter cette rubrique que ce petit essai sur le voyage !
Pierre Tahon s'est penché sur les raisons qui nous poussent à voyager... ou à ne pas voyager !
Son essai se découpe d'ailleurs en 3 parties : Partir, Demeurer, Rester.

Dans la première, il s'interroge sur les raisons que le voyageur a de partir : se mettre en danger, découvrir d'autres cultures, contempler des paysages inédits, retrouver une perception au monde pure et déliée de toute habitude, rechercher un état de nature utopique, aller à la rencontre d'autres peuples et s'arracher de nos cercles familiaux et amicaux qui ne peuvent plus nous surprendre, trouver une nouvelle philosophie de vie, pour se fuir, fuir le vide de sa vie et éviter l'introspection, ...

La deuxième partie détaille au contraire les raisons qui poussent certains à demeurer chez eux : c'est savoir apprécier les beautés qui vous sont proches, par pauvreté et déficit d'imaginaire ou par déception devant les excès d'imagination, par prudence et sagesse, pour avoir le temps de la réflexion et de la méditation, parce que l'on se laisse gagner par la facilité de l'immobilité, par besoin d'enracinement,

Enfin, la dernière section de l'ouvrage s'arrête sur la question du retour, plus ou moins facile. Le voyage n'existe-t'il que s'il y a un retour ? ou peut-être est-ce la finalité du voyageur qui n'a pas trouvé le lieu qui lui convenait ? Qui n'a jamais souhaité s'installer ailleurs ? Le voyageur est-il un sédentaire qui s'ignore ? Le retour est peut-être aussi le tarissement de l'imagination rassasiée, ou bien encore la fin d'une liberté retrouvée. le voyageur peut redouter les contraintes, les habitudes liées à sa vie quotidienne et appréhender. Le vrai voyageur n'est-il pas le vrai nomade ? Mais ce quotidien fait de routine n'est-il pas notre chez-nous où nous retrouvons nos racines et nos proches ?

Bref un essai passionannt qui pose beaucoup de questions et où chaque voyageur se retrouvera dans au moins une des nombreuses réponses proposées.
Le texte est émaillé de citations d'écrivains voyageurs, d'écrivains ou de philosophes sur le voyage. Cet essai lui-même se prête à de nombreuses citations mais vous n'en verrez aucune ! Le choix est trop difficile et le texte tout entier serait propice à être rapporté !

Alors je concluerais tout de même par : "Il faut voyager : physiquement ou dans sa tête, peu importe"

Je ne peux que vous recommander chaudement ce petit essai sans prétention, accessible à tous, voyageur immobile ou en mouvement.


Note : ****


Editions Milan - 15€
 (attention l'ouvrage en cours d'épuisement...)

Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 23:09


Pimpi nous avait proposé le mois dernier son challenge "une année en Russie"...
Vous êtes tous certainement au courant !


On peut y lire ce qu'on veut ayant un tant soit peu rapport avec la russie !
Pour ma part, je m'y inscrit sur un tard en espèrant juste vider cette put** de PAL qui grossit... grossit...



Au programme donc :

DOSTOIEVSKI : L'idiot
                                            Crime et chatiment
KOURKOV andreï : Le dernier amour du président


L'espoir fait vivre...



Repost 0
Published by Choco - dans Challenges
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 08:00


 



Hongrie, 16ème siecle. Jonathan Harker, convalescent à l'hopital, reçoit de la part de Soeur Agatha un manuscrit qui serait le journal de la Comtesse Elizabeth Bathory.
Débute alors le récit de la vie de cette belle femme qui cache un terrible monstre sanguinaire en elle.
Avide de cruauté dès son plus jeune âge, elle grandit en se dirigeant de plus en plus vers le vice et le crime. Mariée contre son gré à un mari qui la laisse seule, elle assouvit ses désirs auprès de sa cousine et de jeunes filles, servantes insignifiantes trouvées ici et là. Le sadisme et le crime mettront un point final à ses atrocités.
Je ne vous en dirais pas plus pour vous laisser découvrir le parcours pavé de mauvaises intentions de la comtesse Bathory, mais sachez que cet album est assez sanglant et immoral... Sexe, tortures et meurtres, rien ne nous sera épargné. Les âmes sensibles passeront leurs chemins.

Croci, qui nous avait déja enchanté dans ses précédents albums consacrés à Dracula et à d'autres femmes sanguinaires, conclut son cycle vampirique avec cet album. On y retrouve son superbe dessin en couleurs directes, ses personnages aux traits fins et anguleux, les intérieurs de châteaux plongés dans la noirceur. Les pleine page ou doubles pages de paysages enneigés ponctués d'arbres squeletiques nous plonge dans une atmosphère froide et aux accents gothiques. Malgré la noirceur du récit, les teintes restent légères et adoucissent un temps soit peu l'ambiance. Francoise-Sylvie Pauly, la compagne de Croci, a su rendre à travers son texte la personnalité d'une meurtrière et en a fait un portrait subtil et pudique qui contraste fortement avec la violence des dessins.

On apprendra dans la postface que Croci souhaitait "dénoncer la banalisation de la pornographie macabre" et que la violence de ses illustrations dérangea sa compagne.
En effet, Elizabeth Bathory ne laissera personne indifférent. Ce personnage historique qui a réellement existé a effectivement été accusé de meurtres et de torture. Surnommé la Dame sanglante, elle est à rapprocher de Dracula pour son goût du sang et de la beauté éternelle.
Si vous voulez en savoir plus sur son histoire, lisez l'article de wiki ici.

Ce personnage sulfureux est donc à découvrir pour les amateurs de vampires...et les autres !

Laetitia la liseuse l'a pprécié également !



Note : ****

Editions Emmanuel Proust - 19,90€







Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher