Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 23:40



Emma, histoire de se rebeller contre la normalité ambiante, a créé ce petit tag bien original... que ma refilé la sympathique Cynthia qui m'a fait pouffer de rire avec ses réponses loufoques :)



1) Si on vous proposait d'écrire votre biographie, vous prendriez qui pour nègre ? (et oui, tout le monde n'a pas un don pour la littérature)


Et bien, comme ma vie serait bien trop chiante à raconter, je choisirais un illustrateur, au hasard Benjamin L. ... ;)
Parce que bon, rien de tel qu'un beau bon dessinateur pour mettre de la couleur dans votre vie !

2
) Vous êtes en train de lire le tout dernier chapitre d'un livre, celui qui vous a fait passer une nuit blanche, la fin qui vous fait saliver (notez le jeu de mots siouplé) depuis une centaines de pages... Lorsque survient un homme, torse nu. On va dire qu'il s'appelle... Daniel Craig. Il a l'air chagrin. Il a une petite douleur à l'épaule, et est persuadé qu'un petit massage lui ferait le plus grand bien. Que faites-vous ? (PS pour les garçons : à la place de Daniel Craig, merci de comprendre... Allez, soyons fous, Scarlett Johansson, mais en bikini, pas torse nu !)

Alors on oublie tout de suite Daniel qui ne me fait pas du tout frémir... Mais si vous remplacez Daniel par Brad ou Benjamin L. alors....
... Choco abandonne voluptueusement son livre, délaissant même le marque-page, pour se jeter sur le corps nu, ruisselant de sueur et frissonnant de douleur du beau B. Arrachant sa chemise, pour atteindre le torse musculeux, elle s'attèle à soulager B. de ses tensions et parcourt lascivement de ses mains expertes la peau douce offerte à ses caresses. Soudain, B. se tourne vers la belle et lui propose : "et si nous nous mettions nus ? ".... biiiiiiiiiiiiiiip !
(en mode célibataire seule depuis trop longtemps) ;)
 

3) C'est la fin du monde. Quel livre mettriez-vous dans la capsule qui sauvegardera une trace de l'humanité ? (voudriez-vous vraiment que ce soit Orgueil et Préjugés ?)


"Fondation" d'Asimov, histoire que le crétin qui trouvera la capsule, se casse le cul à trouver la fameuse fondation encyclopédique des psychohistoriens.

4) Quelle est pour vous la pause lecture idéale ?


Je vous renvoie à la question 2.
Allongée nue dans un lit, auprès de B qui dort, épuisé de son massage (et plus si affinités), au chaud sous la couette avec des provisions de gâteaux à proximité, accompagnée du roman trépidant lachement abandonné précédemment, dans un dévouement médical.

5) Si vous aviez le pouvoir de trucider/effacer un personnage de roman, ce serait qui  ?


euh... Gargamel ?

6) Sauveriez-vous Voldemort, juste pour avoir un huitième tome ?


Vu que je n'ai pas encore lu le premier, il peut mourir autant qu'il veut...

7) Jusqu'où êtes-vous allés pour un livre ?


En faire mon travail :)

8) Si vous pouviez retourner dans le passé rencontrer un auteur. Ce serait qui ? Quelles seraient vos toutes premières paroles ? (A part "bonjour")


J'irais voir Baudelaire et lui demanderais : " Tu me prêtes ton absinthe ? "

9) Décrivez la bibliothèque (personnelle ou pas) de vos rêves.


Une pièce entièrement dédié aux livres avec des murs tapissés de bibliothèques,une échelle, une cheminée, des souvenirs de voyage, des tapis ethniques, de l'encens, mon chien et notre cher ami B. bien sûr ! 

10) Vous retournez dans le passé (décidément, bande de veinards !), en pleine 2ème guerre mondiale. Quel livre donneriez-vous à Hitler pour qu'il arrête de cramer des bouquins ?

"Suicide, mode d'emploi" de Guillon et Le bonniec




Et comme, je sais que tout le monde vraiment voir le fameux Benjamin L... je vous l'offre dans ma grande mansuétude !




Edit du 25 octobre :

Et dans le grand trouble qui m'a saisi à la découverte de Benjamin, j'ai oublié de tagguer ces chers Marie, Yvain, Levraoueg, George, et Cathulu et ma chère Stelchan !


Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 22:55





Un homme, une femme. Ils sont sur un divan et racontent leur histoire : leur rencontre, leur années d'étudiant, leur amour et l'évidence qui s'est imposé à eux de se marier. L'homme travaille beaucoup et estime que sa femme n'a pas à faire de même. Elle s'occupe de la maison et reste aux petits soins pour son mari.
Puis un jour, une querelle. Un basculement. Une giffle à l'encontre de la femme.
Peu à peu, les violences deviennent moins banales, plus fortes. La femme lui trouve des excuses et s'enferme dans le silence. Quelques proches s'en apercoivent avec des implications variées.
Mais rien ne peut changer tant que la victime elle-même accepte cet état de fait...

Excellente BD qui aborde un sujet bien peu traité avec pudeur et psychologie : les femmes battues.
L' histoire décrit et explique parfaitement le déroulement d'une descente aux enfers avec les implications physiques morales et physiques qui en découlent. Commençant sur un ton léger, elle entraine le lecteur dans une spirale de violence que personne n'attendait, la femme en premier.
Le récit alterne entre la voix du mari et celle de sa femme. Le contraste entre leur vision différente de ces violences n'en est que plus frappante.
La réaction des proches est bien étudiée : entre ceux qui prônent le silence et ceux qui refusent la violence mais ne savent pas comment aider, on ne peut qu'epprouver de l'empathie pour cette femme, victime d'un amour trop fort qui l'empêche de voir la vérité.
La chute dramatique que l'on pressent n'en est que plus déprimante car criante de vérité et de naïveté...

Le dessin aux tons sépias, très léger, laisse la part belle aux personnages et à leur propos.

Bref une BD très forte à mettre dans les mains des victimes de violences pour leur ouvrir les yeux et dans celles des autres, pour comprendre comment une femme battue peut accepter ce genre de situation, et pour la description remarquable de l'état psychologique des victimes et de leurs bourreaux.

Une réussite !



Note : ****                                   


Editions Futuropolis - 20€








Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 22:29


Un de plus, un de moins...

Mariel propose le challenge "J'aime les classiques"

Le but : Lire un classique de littérature francophone et européenne, écrit avant 1960, par mois.
Le top départ est donné en décembre.
Pour les inscriptions, c'est ici !






Repost 0
Published by Choco - dans Challenges
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 22:10


Loula a réussi à réunir les pro et anti-challenges dans son Free challenge !

Le but : lire ce qu'on veut,comme et quand on veut !
Que demande le peuple ? S'y inscrire bien sûr !
Et c'est ICI que ça se passe !




Repost 0
Published by Choco - dans Challenges
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 20:07


Leslivresdegeorgesandetmoi
propose d'exhiber nos carnets de lecture !

Ne prenant pas de notes, j'ai cependant un carnet où je liste mes livres à lire !!
Je me propose malgré tout de le partager dans ce cadre.

Les détails de cette idée sont ici !


Voici le mien : un carnet vierge offert par les Editions Actes Sud.







 









Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 20:14





Jeanne est une grand-mère de 80 ans qui vit seule depuis la mort de son mari. Jusqu'au jour où un malaise la saisit et entraine de la part de ses filles un placement dans une institution spécialisée.
Jade, sa petite-fille, n'accepte pas que sa Mamoune adoré y soit abandonnée. Sur un coup de tête, elle décide de "kidnapper" sa grand-mère pour l'emmener vivre avec elle à Paris.
Commence alors une cohabitation entre ces 2 générations qui découvrent que, finalement, elles se connaissent bien mal.

" Mamoune, je croyais la connaître, mais je ne la voyais pas comme une femme. C'était juste ma grand-mère. C'est ridicule, je sais, mais en vivant avec elle je suis remplie de questions, de curiosités et même d'indiscrétions. C'est comme si j'avais sous la main un trésor et que je ne sache pas encore bien ce que je peux en faire ou comment l'ouvrir. Elle sait tant de choses que j'ignore. "

Jade va découvrir que sa grand-mère a été aussi une femme avec ses amours, ses secrets et Jeanne va lui révéler son plus gros : toute sa vie, elle a été une lectrice cachée ! A son époque, lire était considéré comme de la faignéantise !
Quelle révélation pour une jeune femme qui a du mal à comprendre le contexte et les  difficultés d'autrefois d'être une femme cultivé.

" - J'ai beaucoup lu, depuis très longtemps. Je suis une lectrice assidue, une amoureuse des livres. On pourrait le dire ainsi. Les livres furent mes amants et avec eux j'ai trompé ton grand-père qui n'en a jamais rien su pendant toute notre vie commune.

Mes mains furent les compagnes de mon âme, les artisans des rêves accomplis, le fantôme des corps arrachés, des blessures restées ouvertes. Ce sont elles qui se posaient sur ta peau, Jean. Elles ont recueilli mes pleurs après ton départ. Alors que je te parle en cet instant, c'est la première fois que je sens mes yeux secs. Depuis trois ans je n'ai jamais pensé à toi sans verser une larme. En venant me chercher cette petite ne savait pas quels miracles allaient s'accomplir. Bonnes ou mauvaises, les conséquences de nos actes sont toujours des mystères. "



Jade, de son côté, se révèle être une femme qui se cherche. Après quelques années de vie commune, elle vient de quitter son amoureux sans vraiment de raison apparente. Journaliste de bas étage dans des quotidiens féminins, elle aspire à écrire. Son premier roman ne rencontre pourtant que peu de succès auprès des éditeurs.

Le roman se présente comme une narration à 2 voix qui alterne entre Jade et Jeanne.
Souvent présenté comme un roman dont la thématique est la lecture, ce texte est surtout une réflexion sur la vieillesse et la filiation. Jeanne s'interroge sur son grand age, son inutilité, la possibilité de commencer une nouvelle vie après son veuvage, les choses qu'elle peut transmettre à ses enfants et petits-enfants.

" Et quand arrive la vieillesse : pourquoi faut-il toujours en venir à réclamer la permission d'exister à ses enfants ? "

Jade, de son côté, découvre la vieillesse et fait le parallèle avec sa vie future.
Peu à peu, les 2 femmes vont s'apprivoiser, trouver l'équilibre et redécouvrir la vie et l'amour.

Ce roman est un véritable message d'amour pour nos proches un peu agés dont on oublie trop souvent la vie passée, les sentiments, les peurs. Bourré de tendresse et de petits riens qui font la vie, mais sans aucune mièvrerie, il nous enjoint à ne pas oublier l'essentiel.

" Tant que le cœur se réveille et combat les outrages du temps, la vie est un trésor. "

« C’est quand l’âme se refuse le plaisir de vouloir encore, malgré le poids de l’âge, que tout s’en va en lambeaux. »



Pour moi, c'est un énorme coup de coeur que je vais m'empresser d'envoyer à ma môman...
Je n'ai qu'une chose à vous dire : lisez-le !

 



Note : *****

Les avis de Cuné, Clarabel, Leiloona, Liliba,... qui ont toutes aimées !   


Editions Actes Sud - 21€





Objectif PAL : # 4



Repost 0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 16:48




Voici un superbe conte morbide livré par Kerascoët et Vehlmann !
Nous suivons un groupe d'enfants liliputiens, perdus dans une gigantesque forêt. Débarqués dans ce monde hostile sans trop savoir comment, les enfants s'organisent sans plus se poser de questions : construction d'abris, recherche de nourriture, etc...  Les personnalités divergent et la cohabitation n'est pas simple.
Le récit s'attache particulièrement à Aurore, jeune amoureuse du prince charmant Hector dont elle cherche les attentions.

Pourtant sous des allures de conte, l'histoire se tourne petit à petit vers le glauque. Un élément particulièrement macabre, que je vous laisse découvrir, est introduit dans le récit et vous fait voir l'histoire d'un autre oeil !
La petite communauté alterne alors entre candeur enfantine et cruauté innocente : des enfants sont enterrés vivants, un oiseau se voit couper les ailes, une fillette hautaine prend le pouvoir et l'ascendant sur ses compagnons, ...
 Le contraste est fort, l'atmosphère devient pesante et malsaine et pourra même en déranger certains.
Difficile de vous dire plus sans dévoiler l'essentiel de cet album.

Cet album dérangeant et très original est pourtant un tableau très réaliste de la nature humaine. Tous ses personnages avec leurs travers, leur innocence et leur méchanceté sont une partie de nous-même.

Le seul bémol est qu'aucune réponse ne sera apporté aux nombreuses questions du lecteur. L'album est une tranche de vie et nous n'en saurons pas plus. Personnellement, j'aurais aimé une conclusion plus percutante et je garde un sentiment d'inachevé, devant ces mystères insolubles totalement voulus par les auteurs.

Un album très fort que je vous recommande chaudement et qui ne laissera personne indifférent !
(A ne pas mettre dans les mains des enfants !)










Note : ****

L'avis de Leiloona à découvrir ici.


Editions Dupuis - 16€

Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 01:44

LesLivresDeGeorgeSandEtMoi organise une nouvelle fois son prix littéraire des blogueurs.

Le but est d'élire un roman (prix Indiana), un polar  (Prix Mare au Diable) et un roman pour ado (Prix Mauprat).

Il suffit de sélectionner 10 ou 5 titres dans la sélection proposé et de les lire dans un délai d'un an.
Les détails sont
ici !
Et vous trouverez les listes de sélection
ici.




Personnellement, je participerais au Prix Indiana dont voici la sélection :
(en gras, ma sélection)


AMIS, Martin, La Maison des rencontres

ATKINSON, Kate, A quand les bonnes nouvelles

ATWOOD, Margaret, Mort en lisière

AUSLANDER, Shalom, Les lamentations du prépuce

AUSTER, Paul, Dans le scriptorium

BENACQUISTA, Tonino, Malavita encore

BURGESS, Junky

DAENINCKX, Didier, Camarade de classe

DUBOIS, Jean-Paul, Les Accomodements raisonnables

GARAT, Anne-Marie, La diagonale du square

GRUNBERG, Amon, L’oiseau est malade

HAGEN, J., Les grandes espérances du jeune Bodlam

JONCOUR, Serge, L’Idole

MESSUD, Claire, Les enfants de l’empereur

MO, Yan, Le supplice de santal

MONNIER, Alain, Givrée

PAASILINNA, Arto, Le Cantique de l’apocalypse joyeuse

POWERS, Richard, La Chambre des échos

TOUSSAINT,Jean-Philippe, Faire l’amour

SHARMA, Bulbul,  Mes tantes sacrées

WASSMO, Herbjorg, La septième rencontre



Repost 0
Published by Choco - dans Challenges
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 01:25

Un nouveau challenge littéraire qui se rajoute aux déjà nombreux autres de la blogosphère littéraire !

Karine nous propose le challenge "English Classics".



Il s'agit de lire 2 classiques de la littérature anglaise d'ici le 31 décembre 2010 !
Ce long délai porte à croire que je réussirais au moins celui-là !

Tous les détails sont ici !





Repost 0
Published by Choco - dans Challenges
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 00:10




Etienne Lanos vient d'être nommé substitut du procureur d'un tribunal de province. Ancien avocat, il va découvrir le monde merveilleux de la magistrature. Entre justice à deux vitesses, réglements innapliquables, déléguation des responsabilités à de simples subalternes, Etienne nous confie son regard ironique sur la justice française. Il nous fait partager également sa vie personnnelle, ses fantasmes en pleine cour, son gout pour les pétards... Ses collègues n'échappent pas à son regard assassin et sont jugés sévèrement.

Il faut savoir que l'auteur est lui-même un ancien avocat et magistrat. Ce roman, tiré de son expérience, est très réaliste et démonte fortement la qualité et soi-disante égalité de la justice française. L'institution vue de l'intérieur a de quoi faire peur... Il pointe du doigt l'état des prisons, la part de subjectivité dans les jugements,  les fausses statistiques, la perméabilité entre des fonctions qui doivent rester séparées, la prégnance de la rapidité devant la vérité,... et j'en passe.
Bref, il s'agit d'un témoignage très documenté et très vrai sur ce milieu, comme on en lit peu.

Pourtant, quelle déception au niveau du style et de l'histoire...
Le roman est une tranche de vie du héros, émaillé de divers personnages, aussi creux les uns que les autres et de passages où notre magistrat laisse libre cours à son penchant libidineux.
L'ironie et le cynisme du narrateur, très appréciables, ne suffisent pas à relancer une intrigue inexistante.
Les textos érotiques, échangés pendant une audience et les masturbations dans les toilettes du tribunal devant des photos de victimes sont complètement déplacés et m'ont plutôt choqués. 
Etienne dénonce l'état de la justice mais finalement ne fait pas grand chose pour changer les choses.
Bref aucune empathie pour les personnages de ce roman.

je vous laisse juger de ces extraits :

« Je me disais en réalité, à l'avoir entendue soupirer à travers notre cloison mitoyenne, que, pour optimiser désormais l'efficacité de ma séduction, je devais impérativement m'efforcer de représenter dans son esprit (par mon image masculine d'une maturité intermédiaire) une aspiration déconstruite de l'homme-animal : une proximité professionnelle irréprochable, des intentions fortement paritaires et un pénis bienveillant. La tâche à accomplir était lourde, je le savais, mais le prix de ma transfiguration était celui à payer pour une vraie surprise sexuelle sans risque excessif de dépression »

 
« Quand le président annonça que le tribunal se retirait pour délibérer, je sentis comme la manifestation téléologique d'une érection ».

Un roman intéressant à lire pour l'état des lieux de la justice mais n'en attendez rien d'autre.

Je remercie malgré tout Keisha pour l'envoi de ce livre voyageur qui va poursuivre sa route.
Keisha qui, elle, a trouvé ce "livre tout à la fois drôle, instructif et dérangeant ".



Note : **



Editions Denoël - 16€



Et ce roman était le premier de la rentrée littéraire que je lis ! Challenge, challenge...


Repost 0

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher