Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 17:37



Will Cooper, héros devenu vieil homme, se souvient de son parcours en pays cherokee. Orphelin recueilli par un oncle et une tante, il est envoyé à 12 ans en apprentissage pour tenir un comptoir de vente sur les terres indiennes. Il y fera la connaissance du chef indien Bear qui deviendra son père adoptif et le fera entrer dans son clan.  Il s'initie au droit, luttera pour la défense des indiens que l'état veut transférer vers l'ouest,  puis deviendra colonel durant la guerre de sécession. Un parcours hors du commun s'accompagnant d' une histoire d'amour avec la belle Claire Featherstone jusqu' au crépuscule de sa vie.

Portrait fort d'une Amérique en pleine transformation qui va exterminer les indiens et l'identité de tout un peuple.
On assiste à la fin d'une époque. Les indiens sont traqués, tués ou transférés dans une contrée hostile où leurs traditions vont se perdre. Leurs terres sont vendus aux plus offrant, les arbres abattus pour laisser place à un début de société moderne. Constat amer et effrayant.
Le récit mélange récit d'aventures et roman d'amour avec un côté "western". La passion amoureuse du héros est très bien rendue ainsi que son amour pour la littérature.
Pourtant, malgré les scènes d'actions, pas mal de longueurs et le regret de ne pas entrer plus profondémment dans la culture cherokee.
Je n'ai finalement pas été si transportée que ça par la vie de ce chef blanc, pas exempt de controverses : son rôle dans la traque des indiens laisse un goût amer.

"Jeunes, nous sommes tous persuadés que nous vivrons éternellement; ensuite, à un certain stade, nous nous contentons d'espérer une longue vie, mais une fois obtenu cet avantage terminal, le simple fait de survivre devient un tracas. Tous les êtres et toutes les choses que l'on aimait s'en vont, et cependant le sort veut que l'on soit encore là. On se retrouve exilé dans un monde changé, peuplé d'inconnus. Égaré dans des endroits que l'on a pourtant connus comme sa main. Les cours d'eau et les lignes de montagnes immuables sont les seuls amis qui restent. C'est le point à partir duquel vivre plus longtemps devient franchement grotesque, où il n'y a plus qu'à s'éteindre et à suivre tout le reste de la Création à travers les portes de la mort, au Pays de la Nuit.

On ne dispose plus de rien d'autre que ses humeurs et sa mémoire, ces instruments puissants et dérisoires."



Note : ***


Editions de l'Olivier - 23€
Editions Points - 8€


Partager cet article
Repost0

commentaires

Brize 05/12/2009 18:52


Je vais faire une réponse de Normand : une ville moyenne  !
Mais c'est surtout qu'elle fonctionne de manière archaïque : pas de médiathèque mais une bibliothèque centrale (que je ne fréquente pas car elle est un peu loin de chez moi) et un réseau
d'annexes, dont trois très proches de mon domicile (de 200 à 800 m). Et ces annexes favorisent le contact bibliothécaires-lecteurs, si bien que j'y suis connue (bon, en plus, je suis du genre
sociable !).
Je suis aussi inscrite dans la médiathèque d'une ville (moyenne elle aussi !) limitrophe , mais, là, je suis noyée dans l'anonymat (en revanche, je peux réserver en ligne et la seule suggestion
d'achat que j'aie faite, en ligne aussi, a été immédiatement acceptée).


Choco 05/12/2009 19:59



Une réponse de normand lol. Bon je connais un peu la Normandie mais je n'arrive pas deviner les villes en question
J'aime beaucoup cette façon de fonctionner. Quand j'habitais encore à Lille, c'était un peu pareil. Une Biblio centrale avec des annexes de quartier. J'étais bien repéré dans mon annexe car j'y
passais très souvent (chomage oblige !) mais de là à dire que j'ai noué contact avec le personnel (bon ok je suis pas très bavarde avec les inconnus lol )... on en est loin. On pouvait aussi
réserver en ligne : formidable invention ! Mais quant aux propositions d'achat, je ne me souviens même pas d'avoir vu un cahier vierge...
Enfin bref, t'es une chanceuse !! Quoique maintenant, je peux dire que la librairie où je travaille est une bibliothèque pour moi ! je me plains pas, il y a du choix... 



Brize 05/12/2009 08:48


Choco, oui, j'emprunte quasiment tous mes livres à la bibliothèque. Si le livre n'est pas disponible, je le réserve. Et puis, là où j'habite en ce moment, je connais bien les bibliothécaires et il
suffit que je dise que j'ai repéré un livre sur les blogs pour qu'elles dressent l'oreille (même pas besoin d'utiliser le cahier de suggestions !) !


Choco 05/12/2009 18:36


Ben dis donc, c'est dire si tu es une bonne "cliente" pour que les bibliothécaires suivent tes suggestions !! Tu habites dans une grosse ville ou un petit patelin ?


Brize 04/12/2009 18:21


Sur ce coup-là, ça a été un flop pour moi  ! J'étais tellement convaincue d'avance qu'il me plairait (oui, je pensais
peut-être à "Danse avec les loups"!) que je l'avais acheté à sa parution (et pourtant, j'achète rarement... on comprend pourquoi finalement). Après deux tentatives infructueuses pour en venir à
bout, je l'ai donné à ma bibliothèque où, je pense, il aura trouvé ses lecteurs.


Choco 05/12/2009 00:53


lol, ben là pour moi aussi, la rencontre était ratée...et je m'attendais aussi à une intégration à la Danse avec les loups ! On en est loin...
Contente d'avoir un avis dans mon sens car j'avais plutot lu des critiques positives.
Si tu achètes rarement, tu empruntes tous tes livres à la bibliothèque ? Tu trouves tout ce que tu veux ?



Yvain 04/09/2009 13:35

Moi, c'est justement le fait d'être constamment entre les deux univers qui m'a beaucoup plu. Et puis l'écriture est merveilleuse... Pas lu Cold Mountain, en revanche.

Folfaerie 09/08/2009 22:38

Bonsoir, Pour moi ce serait plutôt l'inverse. Ce deuxième roman de Frazier est une vraie bonne surprise, j'ai particulièrement apprécié le côté fresque historique, et cette tranche de vie du narrateur au sein de la tribu. En revanche, l'histoire d'amour avec Claire m'a laissée de marbre, tout simplement parce que le personnage de Claire ne m'a pas plu. Dans son premier roman, Cold Mountain, j'avais été enthousiasmée par la belle histoire qui unit Ada et Inman. Je n'ai pas retrouvé cette intensité dans ce roman-ci.

Choco 09/08/2009 23:51


ah dommage, moi j'ai trouvé cette histoire d'amour contrarié convaincante. On ressent bien les affres d'un amour adolescent qui, avec le temps, perd ses illusions. La fresque historique est bien
sur intéressante mais je m'attendais vraiment à rentrer dans le quotidien des indiens, genre à la "danse avec les loups" lol (bon ok ça fait un peu cliché !). Ici, le héros est à cheval entre les 2
univers, indien et américain. En tout cas, je n'ai pas lu son précédent roman et ne peut donc comparer. A lire un des 4 !


Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher