Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 07:00

 

 

cent portes battant 01

 

Auteur : Steinunn Sigurdardottir

 Editeur : Héloïse d'Ormesson

Date de parution : Mars 2011

Prix : 15 €

  124 pages

 

 

 

Brynhildur est à Paris. D'origine islandaise, elle a passé ses études dans la capitale française, à la Sorbonne, et revient aujourd'hui le temps des vacances. Un Paris ensoleillé d'une douce sensualité qui rappelle ses années de jeunesse. En effet, c'est ici qu'elle a connu son premier amour : un professeur de grec dont elle était follement amoureuse. C'est aussi la ville de sa rencontre avec son mari. Pétrie de souvenirs, cette récente quadragénaire se laisse aller aux souvenirs et à la liberté amoureuse dont elle a été privé à l'époque...

 

Ce court roman se découpe en 3 parties. La première est accès sur le beau et séducteurTahar.

Mariée, 2 enfants, c'est pourtant seule et libre que Brynhildur parcourt les rues de son adolescence. Une vie parfaite et bien réglée qui manque quelque peu de passion et de piment.

 

" Je déjeunais dans un restaurant de la place Toudouze lorsque je découvris ce qui manquait. Un amant. Un amant pour de vrai, avec mots doux, imposition des mains et tout le saint-frusquin. Comment n'y avoir pas pensé plus tôt ? "

 

Une aventure sans conséquence se présente sous la forme d'un charmant vendeur de paravent qui l'entraine à une douce sensualité.

Une aventure érotique qui réveille d'autant plus les souvenirs de notre héroine.

Et nous conduit à la deuxième section où nous découvrons son amour passionnée d'adolescente. Obsédé par son professeur, elle parcourt inlassablement les rues de Paris dans l'espoir de l'y croiser, guette ses allers et venues et campe sous ses fenêtres. La rencontre aura lieu mais pas celle espérée et c'est déchirée que la jeune fille de 20 ans rentrera chez elle.

La dernière partie évoque l'après de la rencontre et on découvre le soutien moral et physique de celui qui deviendra son mari. Un homme parfait aux petits soins pour elle qui lui permet d'oublier la vie qu'elle s'était imaginée. Mais un homme qui ne remplacera jamais ce premier amour défunt.


 

cent-portes-02.jpgDoisneau - Le baiser de l'hotel de ville



" Cent portes battant aux quatre vents" est la confession d'une femme qui n'a jamais pu se réaliser, amputée de cet amour originel dont elle ignorera toujours la raison de sa non-concrétisation malgré l'attirance apparente du professeur. L'auteur parle de la tristesse et des regrets d'une femme tout en gardant un style léger, pudique parfois badin et humoristique. Mais peut-être trop léger justement. Couplé à la courte longueur de ce roman, je suis resté quelque peu sur ma faim, m'attendant à une histoire plus percutante où les sentiments seraient exprimés avec plus de force.

Néanmoins j'ai aimé l'ambiance estivale de ce roman, la sensualité qui suinte de ses pages, le portrait d'un amour passionné qui défit le temps et celui d'une femme agée qui s'est construit par le manque et n'a jamais réussi à s'épanouir totalement.

 

Un roman subtil et agréable mais qui néanmoins ne marque pas assez les esprits pour en faire un titre indispensable.


  " Je poursuivais une ombre, mais c'était l'ombre qui me suivait et je ne m'en étais pas aperçue parce que je ne m'étais pas retournée. "

 


 

D'autres avis :

Canel est très mitigée et le trouve trop futile.

Pour Stephie, c'est au contraire un récit très réussi.


 

Un autre titre de l'auteur m'attend ( Le cheval soleil) et j'espère qu'il emportera mon adhésion de manière plus marquée !



 

Merci à Bob et aux Editions Héloïse d'Ormesson !

 

logotwitter2.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anis 13/04/2011 18:55



Bon , Le languedoc, c'est toujours au sud ! Oui, le nouveau challenge , c'est "Femmes du Monde", sa particularité est de choisir pour chaque continent, mais on peut n'en faire qu'un si on veut,
une voix de femme qui a marqué la littérature de son pays, ou qui parle de la condition des femmes dans son pays J'avais adoré ton challenge sur le Japon et grâce à lui j'ai découvert de
nombreux auteurs. Donc là il suffit de l'étendre aux autres continents. Je t'accueillerais avec grand plaisir ! J'ai beaucoup travaillé sur Beauvoir moi-même pour ma maîtrise de philo, j'aime
bien les femmes de cette trempe, j'avoue. Mon blog et la communauté en fait c'était un hommage à ces femmes qui m'ont profondément marquée. Et puis, cela n'existait pas vraiment sur la toile, il
n'y avait que des magazines dits féminins, où on vous demande parfois d'avoir trois pois chiches dans le cerveau, je voulais prendre le contrepied !



Choco 14/04/2011 21:18



Ah une autre amoureuse de Simone ! Voilà qui me plait !


Je le répète, l'idée de mettre en avant les femmes écrivains est une excellente idée :)


A ma prochaine lecture féminine, je viendrais me greffer chez toi !


De mon côté, le challenge Japon a tellement de succès que je pense le prolonger une 2ème année.



Anis 13/04/2011 14:58



Je viens de m'apercevoir que tu es libraire dans ma région natale (Aquitaine ?). J'ai un bon souvenir de ton challenge sur le Japon et je continue de piocher dans ton grenier pour découvrir
d'autres titres. J'ai lu "Le cheval soleil" que j'ai bien aimé. Je voulais par la même occasion t'inviter dans ma communauté sur over-blog, "Littérature au féminin" qui essaye de faire connaître
les femmes écrivains dans les quatre coins du monde, mais aussi l'histoire des femmes en littérature, ou les grandes hérôïnes crées par les hommes. Ton blog est de grande qualité, tu es très
poinue par ton métier, ce serait pour nous un réel enrichissement.


http://www.over-blog.com/com-1153500089/La_litterature_au_feminin.html



Choco 13/04/2011 18:24



Coucou Anis ! Et bien non, je suis libraire mais dans le Languedoc en fait (enfin au chômage en ce moment...).


Merci pour tes gentillesses ! J'avais bien repéré que la littérature féminine était mise à l'honneur chez toi et je rejoins avec plaisir ta communauté ! Je suis moi-même plutôt sensible à la
cause des femmes et j'ai fait ma maitrise sur Beauvoir ;)


J'ai même hésité un temps à rejoindre ton challenge. Mais si j'ai bien suivi : c'est une nouvelle édition que tu proposes en plus ?



Stephie 07/04/2011 06:46



Je pense que je l'ai juste lu au bon moment ;-)



emmyne 04/04/2011 21:23



Même commentaire que Anne



Choco 04/04/2011 22:25



Bah, un billet sur le cheval soleil devrait bien passer d'ici les prochaines semaines !



Anne 04/04/2011 17:50



Du coup, je ne sais pas quoi en penser, il va falloir que je lise d'autres avis pour être conquise. Donc comme Kathel, je commencerais très certainement par "Le cheval soleil" qui est sorti, il y
a un mois, en poche aux éditions 10/18. 



Choco 04/04/2011 22:25



Je comprends ! Je dirais qu'il est sympa mais que certains pourraient le trouver trop léger pour être intéressant. Il faut voir avec d'autres textes si c'est son genre d'écriture...



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher