Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 07:00

princesses aussi 01Un homme sur un lit d'hôpital réussit à s'échapper en neutralisant un infirmier. Il se procure une arme et s'enfuit à bord d'une van qui le prend en stop. Ses occupants sont un couple en vadrouille qui a décidé de larguer les amarres et qui se retrouve bientôt pris en otage par leur auto-stoppeur. L'homme semble perturbé, traqué à la limite de la paranoïa : peur des caméras, des portables repérables, des espions d'industriel, etc. Où est le vrai, où le faux ,

Parallèlement, nous suivons un autre homme : il s'achète des baskets, il fait son jogging, il fume sur la plage, ...Plus loin, on le découvre chez lui avec sa famille. Mais nous ne verrons pas son visage.

Des corrélations se font parfois : même lieu, même van, même objet du décor. Mais impossible de relier les 2 histoires...jusqu'à la pirouette finale.

 

Chabouté nous offre ici encore un récit surprenant qui prend tout son sens dans les dernières pages par une de ses inventions finales qu'il a coutume d'utiliser.

Et c'est pour cela qu'il va m'être très difficile d'évoquer et d'analyser le sujet de cet album car cela vous gâcherait totalement la surprise. Tout ce que vous devez savoir c'est que l'imagination a une fois encore le rôle principal !

Les personnages sont intéressants, tout particulièrement Jorn le paranoïaque et le mari. Ce dernier fait usage de nombreuses réparties ironiques devant la catastrophisme presque pathétique du fuyard qui ne lui fait aucunement peur et son franc-parler est assez savoureux. On regrettera juste que la femme soit trop effacée et n'ait pas un rôle d'importance ici.

La relation entre ces 2 est très intéressante. Loin d'être celle de victime à bourreau, une certaine entente s'installe entre eux, presque une complicité. POur le couple, Jorn est l'élément perturbateur qui vient animer leur vie.

Néanmoins, le récit semble ne mener nulle part, on s'impatiente et l'incompréhension gêne/

POurtant, ce n'est que dans le dernier quart de l'album que le lecteur pourra éventuellement recoller les morceaux du puzzle. Une deuxième lecture vous permettra d'ailleurs d'identifier les signaux antérieurs, les petits détails imperceptibles que vous ne pouviez pas comprendre ou prendre la peine de relever avant. Bref, le procédé est inventif et montre une belle mise en abyme...

 

Au niveau du dessin, pas de surprise. C'est du Chabouté pur-jus. On retrouve le même types de visages, ce même noir et blanc ponctué de grand aplats sombres, de même découpage des cases et de l'action qui ralentit le rythme pour mieux le mettre en valeur.

 

Pourtant, je dois le reconnaître ma première lecture m'a laissé un peu perplexe. On reste effectivement un peu en dehors de l'histoire à cause de l'incompréhension. Il aura fallu la deuxième lecture pour que j'apprécie au mieux l'intrigue déconstruite qui nous est offerte ici. Le seul bémol que je soulignerais, c'est peut-être la toute fin de l'histoire (après la révélation) qui m'a semblé manquer un peu de contenu.

Au final, Les princesses aussi vont au petit coin (origine du titre dans la dernière planche) est un album très intéressant dont le sujet est.... ah oui, je ne peux pas vous parler du sujet... lisez-le donc !

 

 

D'autres avis :

Jérôme -

 

Lien :

Interview de l'auteur (attention spoiler dans l'avant-dernière question)

 


princesses-aussi-02.jpg

 

 

 

princesses-aussi-03.jpg

 

 

princesses-aussi-04.jpg

 

 

princesses-aussi-05.jpg


 


Titre : Les princesses aussi vont au petit coin

Auteur : Chabouté

Editeur : Vents d'ouest

Date de parution : Avril 2011

  106 pages

Prix : 17,99€


 

 

bd du mercredi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Mo' 26/10/2011 09:35



j'en suis au stade de la "première lecture" et je dois dire que je ne sais trop quoi penser de cette lecture. Je suis assez perplexe aussi... Il va peut-être falloir que, comme toi, je relise. Je
suis déçue tout de même que cet album n'ait pas la force des autres.



Choco 26/10/2011 18:01



Aïe ! C'était quitte ou double, je le savais ! Marrant qu'on est eu la même impression. J'ai laissé passé du temps et ma deuxième lecture a été plus concluante mais j'ai bien peur que tu sois
moins indulgente que moi



Joelle 22/09/2011 08:40



Je compte bien le lire mais il faut faire la queue à la biblio pour l'avoir :) Rien que le titre m'intrigue et je veux avoir d'où il provient ! Et puis, tu m'as encore plus intriguée avec ton
billet ;) mdr !



Choco 22/09/2011 11:46



Lien avec le titre dans la dernière planche, je crois ! Je ne pensais pas qu'il était aussi réclamé que ça en biblio. Heureuse de t'avoir intriguée avec mon billet mystère ! Quand tu le liras, tu
comprendras combien c'est difficile d'en parler sans rien dévoiler !



yvan 21/09/2011 20:31



Un instant j'ai cru que Blacksad allait détrôner Chabouté le mercredi. J'avais tout faux et je dois d'ailleurs encore lire cet album-ci...



Choco 22/09/2011 11:43



Rhaaa, mais j'étais fan de Chabouté avant d'être blogueuse, moi ! Les autres ne sont que des copieurs Je suis curieuse
(et inquiète ) de lire ton avis !



emmyne 21/09/2011 18:58



C'est bizarre, Chabouté, ou j'adore et je suis impressionnée, ou je n'accroche pas du tout, je passe complètement à côté. Celui-ci, pour l'instant, je n'y crois pas.



Choco 22/09/2011 11:42



Tu as tort


Tu es passée à côté desquels ?



Sara 21/09/2011 17:02



Bon vu le peu de considération que j'ai envers cet auteur, je crois que je vais passer mon tour. J'ai beaucoup aimé Tout seul mais le reste m'a laissée dubitative. Je vais donc m'épargner la
lecture de ce nouvel opus. Dommage, j'aimais bien le titre...



Choco 22/09/2011 11:40



Ohhhh mécréante ! Sors de ce blog !


Tout seul reste son meilleur à mon avis. Mais c'est bizarre que tu ais apprécié celui-ci et pas les autres...



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher