Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 08:00

 

ete-en-vetements-1.jpg

 

Auteur : Akira YOSHIMURA

Editeur : Actes sud, Babel

Date de parution : Juin 2010

Prix : gratuit

  52 pages

 

 

Ne cherchez pas ce petit récit dans les rayons de votre libraire, il vous sera simplement offert pour l'achat de 2 Babel. N'hésitez pas à lui faire les yeux doux... (Sinon vous pouvez essayer de m'acheter ^^)

 

" Un été en vêtements de deuil " est une longue nouvelle d'une quarantaine de pages que Yoshimura a écrite en 1958.

Kiyoshi est un jeune garçon orphelin qui vit en compagnie de sa grand-mère. Cette dernière, malade et alitée depuis de nombreuses années, ne se déplace plus et nécessite une attention constante de la part des domestiques. Plaintive, elle n'hésite pas à insister sur ses maux et exige la tranquillité.

A proximité, vit la nièce de la vieille femme avec son mari et sa fille Tokiko. Pauvres et forcés de lui payer un loyer, ils se voient aussi refuser l'accès de sa maison. Aigris, ils n'attendent qu'une chose : que la vieille trépasse pour récupérer l'héritage et ils ne manque pas d'interroger Kiyoshi à ce sujet !


  "Kiyoshi et Tokiko, après avoir étendu la natte, jouaient souvent à la dînette sous l’arbre.
- Ta grand-mère, elle n’est toujours pas morte ?
Tokiko, quand elle voyait Kiyoshi, lui posait toujours la question sur le mode d’un léger salut, en guettant sa réaction.
- Pas encore, répondait invariablement Kiyoshi avec candeur.
- Mon garçon, il ne faut pas jouer avec elle, parce que c’est la fille d’un voleur, lui répétait la domestique en tordant les lèvres, un éclair de colère dans le regard."


 

ete-en-vetements-2.JPG


Kiyoshi, lui, est un garçon solitaire. Rendant de fréquentes visites à ces proches parents, il est un peu laissé à lui-même. Un de ses passe-temps : aller observer les poussins du poulailler, bravant ainsi l'interdit de s'en approcher. Découvrant un poussin faible et blessé qui subit les violences des plus forts, le jeune garçon décide d'abréger sa courte vie... (je ne spoile pas, on le sait au bout de 5 pages)

 

" Il était sensible à la douleur du poussin qui devenait lancinante à hauteur de ses cuisses. Le petit animal affaibli continuerait à se tordre de douleur du fait de ses blessures, et le lendemain matin son corps serait certainement raidi. "

 

"Manifestement rassuré de se retrouver sur sa paume, le poussin, les yeux mi-clos, continuait à piailler faiblement. Kiyoshi observa le petit corps un moment et bientôt, décidé, il prit la tête du poussin entre ses doigts et la tourna lentement. La tête fit un tour, revint sur le devant. Les petits yeux au contour bien dessiné se fermèrent lentement, par à-coups, tandis que l’extrémité un peu froide des griffes touchait en palpitant le poignet de Kiyoshi. Du bec entrouvert pointa tout droit une langue rugueuse et orange.
Kiyoshi mordit ses lèvres de ses petites dents.
Le corps du poussin était mollement allongé sur sa paume. Sa tiédeur qui se transmettait aux plumes n’en finissait pas de disparaître."

 

Difficile de vous en dire plus sans dévoiler tout le sel de ce court roman. Kiyoshi va découvrir un secret de famille et l'histoire va tourner en une farce macabre.

On y retrouve l'obsession de l'auteur pour la mort. Le personnage de Kiyoshi est extrêmement bien traité. Entre naiveté, bon sens et cruauté, Yoshimura en fait l'élément central de son récit.

 

Bref, "Un été en vêtements de deuil" se révèle un excellent petit conte cruel !

 

Pour ma part, c'est même un coup de coeur !! C'est dire !

 

 

livre-coeur.jpg

 

 

challenge In the mood for Japan




Partager cet article

Repost0

commentaires

Restling 25/09/2010 17:39



Hihihi allez prépare ta thèse !



Caitlin 22/09/2010 12:57



Bouh pas gentille Choco !


Sinon, en quelques mots, tu pourrais m'expliquer le taux de suicide élevé au Japon ? Ca m'intéresse vraiment. Merci Choco !!!



Choco 24/09/2010 20:52



Ben si au contraire ma petite Caitlin : j'ai un peu peur qu'un certain fait du roman te semble un peu dur en fait.


Quant aux suicidés japonais...euh...on en reparle quand je reviendrais de vacances hein ! Pas le temps, ni le courage là !



Marie 21/09/2010 22:23



Je suis accro aux livres édités chez Babel... Il faut en acheter 2 pour obtenir ce titre ?...  ;-)


 



Choco 22/09/2010 00:48



Oui c'est bien ça ! :) Après faut voir si ta librairie a fait l'opération.


MAis bon, comme vous zêtes nombreux à être intéressés, je vais réfléchir à ce que je peux faire pour vous...



Restling 21/09/2010 20:37



Tentatrice !!! Tu n'abandonnes donc jamais ?!?



Choco 22/09/2010 00:46



M'enfin, tu savais pas que j'étais le diable personnifiée ?! Après, ce roman est ptet trop dur pour toi, pauvre petite chose



Lukes 21/09/2010 19:06



J'aime beaucoup cet article ! Tout d'abord parce que j'apprends que je peux gagner le livre en achetant 2 babel (pfiou, trop dur, vraiment!). Ensuite, parce que j'avais apprécié le premier
ouvrage de Yoshimura que j'ai lu (et qui parlait de la mort, tiens, tiens !).



Choco 22/09/2010 00:45



Oui j'ai pensé à toi ! C'est évident que ça te plairait !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher