Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 23:45

 

hokusai 1

Auteur : Shotaro Ishinomori

Editeur : Kana, sensei

Date de parution : Juin 2010

Prix : 15 €

  608 pages

 

 

 

Tout le monde connait Hokusai ou au moins un de ses plus célèbres tableaux : "La grande vague de Kanagawa". Mais nous connaissons surement moins le parcours de ce maitre de l'estampe japonaise.

Hokusai était un peintre exigeant qui a changé plusieurs fois de nom et de style.

Le manga ici-présent s'ouvre sur un Hokusai de 90 ans, en fin de vie mais au caractère toujours bien trempé. Allongé et malade dans une cabane miséreuse, il se redresse pour réclamer un pinceau et du papier. Au moment de peindre un nouveau chef d'oeuvre, l'artiste s'effondre. Nous sommes en Avril 1849 et Hokusai vient de mourir.

 

hokusai-2.jpg

 

Voilà que débute sous le signe de l'originalité cette biographie du mangaka Shotaro Ishinomori. 

L'auteur a fait le choix de parler de Hokusai par la petite porte et nous livre ainsi son quotidien, bien loin du mythe.

Ce fou de peinture a été un élève toute sa vie et n'a jamais cessé d'apprendre et de vouloir améliorer son style. Il a de nombreuses fois changé de nom pour mieux recommencer dans l'anonymat et se libérer de l'effet pervers de sa réputation.

Le lecteur ne verra donc pas son enfance et entrera tout de suite dans le vif de sa période artistique. Il va ainsi découvrir les dessous de la création de l'artiste qui va se révéler un travailleur acharné et buté. De nombreux flash-backs permettront de comprendre petit à petit le parcours hors-norme d'un homme passionné.

 

Personnage à la fois imaginaire et historique, le Hokusai de Ishinomori va se révéler très attachant mais aussi très drôle ! Car Hokusai est aussi un obsédé sexuel et ne néglige aucune occasion de se faire plaisir ! De nombreuses scènes moqueuses présentent un homme plus terre à terre qui n'hésite pas à tromper sa femme pour mieux laisser libre cours à ses fantasmes.

Ishinomori dévoile ainsi une des obsessions de l'artiste que l'on retrouvera dans certaines de ses estampes érotiques. 

 

hokusai 3

 

Et difficile de parler du génie de l'estampe japonaise, sans aborder ses oeuvres personnelles. Ainsi, le mangaka intégrera tout au long du récit, une sélection de ses oeuvres les plus marquantes.

Pour ce titre paru en 1987, le graphisme date quelque peu (années 70) mais n'a pourtant pas vieilli.

 

Bref, cette biographie dessinée est à saluer pour le vrai travail d'adaptation qui a été réalisé de la part d'un auteur qui a aussi produit une histoire du japon en 55 volumes (!), une autre biographie du célèbre samourai Miyamoto Musashi et un manga fantastique au nom de "Cyborg 009".

 

Je la conseille chaleureusement aux amateurs de l'artiste qui souhaiteront découvrir sa part cachée, comme aux fans de mangas qui découvriront un personnage fantasque tout en s'instruisant sur un génie de la peinture qui inventa le terme de "manga" !

 


Quelques pages sont à lire ici !

 

 

hokusai-4.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans Manga
commenter cet article

commentaires

purplevelvet 22/09/2011 22:06



Suis en train de le lire, et c'est uen chouette découverte.. je ne m'attendais pas à un manga aussi drôle ( les disputes de Hokusai et Bakin sont anthologiques quand même)... encore que la
tronche que fait le héros sur la couverture est assez irrésitible.


Je suis très contente que els éditeurs commencent à s'intéresser à un catalogue moins vendeur que le tout venant, mais autrement ambitieux. Moins vendaur parce que sujet adulte, parce que
graphisme seventies, parce que personnages secondaires caricatures ( mais j'aime bien Tezuka à la base donc, ce genre de style me parle), parce que narration éclatée.


Mais justement je trouve très intéressant ce parti pris de narration qui part dans tous les sens pour reconstituer le puzzle de la vie d'Hokusai par petites touches, et puis, qu'est-ce que ça
repose les yeux un dessin clair qui n'utilise aps 50 trames différentes par case.


Du coup, me voila partie pour une petites série de manga "vintage", après Saint Seiya ( 25 ans cette année), après Vagabond ( pour les 15 ans de la série), j'ai encore la Rose de Versailles à
chroniquer.... Finalement j'accroche plus aux " vieilles" productions, je trouve les scénarii souvent plus ambitieux ( et tiens, je me relirai bien volontiers Akira, aussi)



Choco 23/09/2011 12:09



Je suis d'accord ! j'ai beaucoup aimé la dérision de ce manga qui désacralise, si l'on peut dire, le peintre Hokusai ! Moi, c'est le côté vieil obsédé qui m'a bien fait rire ^^


En effet, depuis quelque temps, les éditeurs ne se contentent plus de faire du classique shonen. On trouve de plus en plus d'édition de titres "vintage" destinés aux adultes. D'ailleurs ce sont
souvent de petites séries ou même des one-shot, quitte à en faire de gros pavé !


Bref, de belles redécouvertes en perspective !



chiffonnette 25/07/2010 20:39



En voilà un que je ne vais pas laisser passer! Il doit arriver bientôt à la bibli, je m'en pourlèche d'avance!



Choco 27/07/2010 12:50



Voilà qui fait plaisir à entendre ! Tu feras un billet, j'espère ?



Marie 23/07/2010 19:00



"Pour une fois" : lorsqu'il s'agit de mangas !


Ce que c'est susceptible ! 



Choco 26/07/2010 12:48



J'aime bien te taquiner !



Marie 21/07/2010 13:41



Je suis plutôt réfractaire aux mangas, mais là pour une fois tu me tentes ! 



Choco 23/07/2010 11:42



Comment ça, pour une fois ?!



Guillome 21/07/2010 09:59



ton billet donne très envie. J'avais vu le manga en librairie....je n'hésite plus !



Choco 23/07/2010 11:34



A la fois drole et historique, il ne faut pas hésiter en effet !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher