Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 00:30

 

empoisonneuse 1

 

 

  Scénariste : Peer Meter

Dessinateur : Barbara Yelin

 Editeur : Actes Sud, L'an 2

Date de parution : Avril 2010
Prix : 22 Euros

 ISBN :  9782742789610

  190 pages

 

 

Note : 3 / 5

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes en Allemagne. Nous assistons à une conversation entre deux dames, lorsqu'on annonce que le train dans lequel elles voyagent va devoir être détourné sur Brême. La plus vieille semble être très éprouvé par le fait, à la grande surprise de sa compagne. Celle-ci se met alors à lui raconter son voyage à Brême effectué dans son jeune temps.


Transportés au début du 19è siècle, nous allons suivre l'escapade d'une jeune auteur, bien décidée à donner à son éditeur un récit de voyage dans la ville de Brême, réputée pour son libéralisme.

Echappant à son chaperon, elle découvre une ville en effervesence qui se prépare à éxécuter une criminelle.

Accusée d'avoir assassinée de nombreuses personnes dont ses maris et ses enfants, Gesche Gottfried était pourtant une personne appréciée de tous, qui donnait de son temps auprès des orphelins.


Notre femme écrivain va dès lors s'intéresser de près à cette meurtrière et s'attirer les foudres de certaines personnes que ses questions vont déranger. En effet, malgré les symptômes et les soupçons qui ont pesés sur la Gottfried et les morts qui l'ont entourés, personne n'a jamais rien empêché. Reconnaitre la folie et la maladie de cette femme serait aussi reconnaitre la culpabilité des médecins et de la ville qui aurait laissé faire la jeune femme.

Une raison majeure qui concourt à sacrifier la pauvre femme...


A travers l'histoire de l'empoisonneuse, les auteurs n'hésitent pas à dénoncer la bonne société bourgeoise de l'époque. Brême, réputée ville libre, se révèlera sombre, hypocrite et même rétrograde.

Les femmes sont sous-considérées  et la narratrice, indépendante et écrivain de surcroit, doit faire face à la mysogynie ambiante.


" une femme n'est finalement rien d'autre qu'un degré intermédiaire entre l'enfant et l'homme, donc pas vraiment une personne, tout au plus un être immature..."


A côté de ça, la question de la peine de mort est également mise en avant. Servant d'exemple et permettant aux notables de la ville de fuir leurs propres responsabilités, elle supprime les problèmes sans les régler.

 

L'album est très travaillé graphiquement. De très jolis crayonnés noir donnent une ambiance sombre qui convient très bien à cette histoire mortifère.

 

Une histoire intéressante à découvrir, d'autant plus qu'elle est basée sur des faits réels...

 

 

 

 

 

empoisonneuse-2.jpg

 

 

 

empoisonneuse-3.jpg

 

 

empoisonneuse-4.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article

commentaires

Kactusss 04/08/2010 12:25



Voilà Choco, mon billet est en ligne. Pfffiouuu !



Choco 04/08/2010 15:06



Ok chef ! Pas encore pris le temps de passer te lire... J'ai le temps de rien, excepté faire mes billets !



Kactusss 28/06/2010 23:09



J'ai plus trop le temps en ce moment pour les commentaires. Je ne passe que ceux venant d'un partenariat. Retour à la normale cet hiver j'espère.



Choco 29/06/2010 00:55



Ah c'est bien dommage tout ça... C'est loin l'hiver !



Kactusss 27/06/2010 23:28



Voilà, je viens de la lire et je suis d'accord avec toi ! Même appréciation globale.



Choco 28/06/2010 22:52



Ben alors ? et ton billet, doukilé ?!



liliba 29/05/2010 14:41



Moi qui ne suis pas très BD, j'aime bien ces crayonnés.



Choco 30/05/2010 21:30



C'est ce qui me semble le plus intéressant dans cet album.



Marie 25/05/2010 07:46



C'est vrai, le graphisme est sympa. Un bien joli coup de crayon !


 



Choco 26/05/2010 18:06



Ah ! enfin une amatrice ! :)



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher