Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 07:00

Soil-t1-01.jpgsoil-t2-01.jpgSoil Newton est une petite ville japonaise de province, une de ces villes nouvelles et artificielles créées en périphérie des grosses cités. Lieu idéal où tout n'est qu'ordre et beauté, Soil est en apparence tout ce qu'il y a de plus tranquille. En apparence seulement.... Car quand toute la famille Suzushiro disparaît, le vernis se craquèle. Le capitaine Yokoi et le lieutenant Sonoda se chargent d'enquêter sur cette affaire et font bientôt d'étranges découvertes comme ses montagnes de sel retrouvées au domicile des disparus et dans la cour de l'école.

 

Soil se veut à l'image de la famille idéale des couvertures de cette histoire : une banlieue charmante aux maisons parfaitement entretenues, égayées de fleurs aux compositions parfaites. Tous les habitants se respectent, entretiennent des relations polies et amicales. Le délégué des habitants qui veille à ce que chacun respectent les règles de la communauté semblent ne pas avoir beaucoup de travail tant la ville semble paisible. Une belle image d'Epinal qui cache bien évidement en son sein une vérité bien moins idéale.

La famille Suzushiro est une de ces familles parfaites qui ne fait pas de vagues et que tout le monde apprécie. Sa disparition survenue pendant une coupure d'électricité n'est pas sans perturber la communauté. A leur place, on retrouve un petit tas de sel dans la chambre de leur fille ainsi qu'une montagne gigantesque de même nature dans la cour de l'école.

Le capitaine Yokoï et sa collègue débutante, le lieutenant Sonoda vont enquêter sur cette disparition et tenter d'en savoir plus au près des habitants idéaux de cette ville idéale.

Yokoï se révèle un être plutôt déplaisant qui n'hésite pas à se curer le nez, se gratter les couilles et à renifler sa transpiration. Plutôt misogyne et sexiste, il rabaisse régulièrement sa collègue, la traite de mocheté et l'interroge régulièrement sur ses activités sexuelles. La jeune Sonoda peine à se défendre et handicapée par une émotivité et timidité extrêmes, tente vainement de recadrer son chef. Mais contrairement aux apparences, ce duo improbable va néanmoins se révéler efficace et mettre à jour les dessous de ce vaste mystère.

 

Soil-t1-04.jpg

 

Derrière l'apparence d'une enquête tout ce qu'il y a de plus classique, se dégage peu à peu une ambiance particulière qui touche au fantastique. Le malaise est palpable depuis le début de l'histoire. Les choses semblent trop parfaites pour être vraies et le capitaine ne s'y trompe pas en affirmant : "les gens normaux, ça n’existe pas." De fait, les personnages dévoilent peu à peu leur deuxième visage, bien plus sombre que soupçonné. Perversion, jalousie, méchanceté, viol, auto-mutilation font peu à peu leur apparition et offrent un autre regard sur la ville de Soil et ses habitants.

Pour autant, si les révélations se succèdent peu à peu, l'intrigue s'épaissit dans une construction complexe qui laisse constamment en attente le lecteur. Nul doute que les questions ne trouveront leurs réponses dans le dernier tome de cette série qui en compte 11.

 

Au vu de ce pitch intéressant, vous pourriez croire que j'ai apprécié cette série. Il n'en est malheureusement rien. Malgré une intrigue intéressante qui joue sur les multiples facettes des personnages, malgré une aura fantastique qui tourne autour d'une intrigue peu banale, malgré un couple d'enquêteurs inhabituels, je suis restée totalement extérieure à cette histoire, hélas. J'ai trouvé que le rythme était extrêmement lent et que la mise en place prenait trop d'importance. Mais le point essentiel est surtout que je n'ai absolument pas aimé le dessin de Atsushi Kaneko. L'auteur a fait le choix d'un trait épais qui accentue les expressions des visages. Grimaçants, figés, caricaturales, les personnages m'ont parus hautement antipathiques. Les trames sont quasi absentes et donnent un résultat assez froid et distancé sur l'environnement et ses habitants, et parfois même fouilli. Certains lecteurs rapprochent ce style des auteurs américains issus de l'underground, parfois de Charles Buns précisément. Ceci expliquerait cela. Élevée à la sauce asiatique, je n'aime tout simplement pas ce style graphique. Si je conçois bien qu'elle est parfaitement en adéquation avec le sujet et l'ambiance de cette histoire, je n'ai pourtant pris aucun plaisir à le découvrir et à m'y plonger.


Soil est très certainement une série de qualité pour ceux qui sauront en apprécier le dessin si particulier, bien différent des canons habituels du manga. Vous y découvrirez une histoire à l'ambiance mystérieuse marquante et un scénario original non dénué d'étrangeté. Sa narration dénote d'une construction intelligente et étudiée qui réserve de toute évidence de savoureux rebondissements couplés à un avalanche de questions sans réponses. A vous de voir si vous souhaitez embarquer dans une histoire cousine des Twin Peaks ! 

 

 

D'autres avis, tous positifs :

Zorgblog - David - Du9 - SBM - Oliv' - Champi - David F. - Yvan -

 

 

Soil-t1-02.jpg

Soil-t1-05.jpg

 

 

Soil-t1-03.jpg

 

 


Titre : Soil

Auteur : Atsushi Kaneko

Éditeur : Ankama

Parution : Janvier 2011 / Avril 2011

    228 / 240 pages

Prix : 8,95€


 

ChallengeDragonFeu

    Chez Catherine


Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans Manga
commenter cet article

commentaires

Mathieu Doublet 15/05/2012 19:53


En lisant les commentaires et en relisant ta chro, tu parles de Charles Burns et effectivement, la parenté est réelle, ne serait-ce que par le dessin des personnages qui suent beaucoup et de la
visibilité de celle-ci. (Entre autres, parce que Burns aussi a un univers sacrément barge.)

Choco 15/05/2012 20:13



Une filiation qui fait que je peine aussi à m'y retrouver dans cette histoire. C'est vraiment bizarre car autant en littérature, j'aime les univers bien barré, genre Tom Robbins, autant en BD,
j'ai plus de mal. Un bon client me faisait la réflexion, il y a quelques jours, que j'avais besoin de "cadres" (à l'inverse de lui). Et effectivement, j'aime les graphismes un peu décalés. je
n'aime pas les trucs académiques ou dit classiques.  Mais, à côté de ça, le scénar doit pas partir dans un truc trop fantasque. (Bon après, j'ai des contre-exemples ^^ Je viens de lire
Azimut chez Vent d'Ouest, c'est un univers totalement nimp' mais le graphisme est
super beau. Bref, coup de coeur !) Enfin bref, va comprendre avec tout ça !



Mathieu Doublet 15/05/2012 14:27


Choco, je n'arrive pas à répondre à ta réponse (sic) du coup, j'écris un nouveau commentaire.


Je ne sais pas si je te conseillerais de persévérer. Je pense que si les deux premiers tomes ne t'ont pas plu, par la suite c'est "encore plus à fond" dans la narration, dans l'ambiance et dans
le graphisme. Il n'y a pas (encore - j'en suis au tome 6) de rebondissements qui pourraient faire de Soil un incontournable. Les deux premiers tomes sont bien représentatifs de ce que donne Soil
sur la durée.

Choco 15/05/2012 19:49



Ben non, on peut pas sur overblog...


Merci pour tes précisions ! C'est chiant, l'histoire m'intrigue pas mal mais quant au reste, il y a beaucoup de choses qui me freinent... Compte tenu de la somme d'ouvrages que j'ai à lire, je
crois que je ne vais pas persister pour le moment !



Mayday 14/05/2012 16:02


Tu dois t'en douter, je suis cette série ; mais du même auteur j'ai une préférence pour Bambi : un genre de pulp déglingué et psychédélique publié chez Imho.


(au passage : il manque le R de Burns...)

Choco 15/05/2012 19:23



M'étonne pas, non ! Bambi, oui, j'avais lu le premier tome. Trop barré pour moi, tu t'en doutes !



Kactusss 08/05/2012 09:29


C'est clairement un ovni ! C'est très étrange et très barré, c'est sans doute pour cela que j'en suis au tome 6 et que j'attends la suite et que j'irais au bout. J'aime bien !

Catherine 07/05/2012 14:49


Merci Choco pour cette belle note de lecture dans le challenge, bonne continuation et bonne semaine

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher