Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 07:00

Vers-l-aube-01.jpgAujourd'hui Murdo Munro marie sa fille. Loin de se réjouir pour cette dernière, il anticipe surtout le moment où il va se retrouver seul avec sa femme Margaret. Leurs relations sont depuis longtemps sous le signe de l'indifférence et de l'hostilité silencieuse et cette perspective lui est désormais insupportable. Murdo claque la porte de l'église en pleine cérémonie, incendie la maison familiale, symbole de compromission et d'humiliation, et s'enfuit d'Acheninver.

 

Après l'âpre et délicieuse découverte de son premier roman Le coeur de l'hiver, je me suis plongé à nouveau dans les les âmes et paysages tourmentés de Dominic Cooper.

Vers l'aube nous emmène, à son tour, sur les terres écossaises de l'auteur, dans un petit village insulaire et côtier où la vie se déroule lentement, où tout le monde se connaît.

Solitaire, silencieux, Murdo est un homme amer qui noie son ressentiment pour sa femme dans l'alcool et le travail. Son acte inconsidéré le pousse à fuir et c'est naturellement dans la Nature qu'il part se réfugier. Errant de longs jours sur des terres désertiques, dormant à même le sol,  Murdo se cache et reprend goût à une certaine forme de liberté. Aussi tourmenté que les paysages qu'il traverse, Murdo fuit pour mieux se trouver. Il se cherche une place, un rôle qu'il trouvera temporairement auprès du petit Doug, jeune substitut de sa fille qu'il n'a jamais réussi à s'attacher. Notre homme va vagabonder, s'arrêter auprès de sa soeur pour mieux repartir, envisager de rejoindre les côtes écossaises avant de vouloir retourner faire face à ses responsabilités.


 

Vers-l-aube-02.jpg©Chris Close


Entre fuite et quête de soi, le cheminement de Murdo traverse surtout des paysages grandioses que l'auteur se fait fort de mettre en valeur. Rendant avec force l'aprêté des paysages, le vent qui caresse les montagnes escarpés, la violence des pluies soudaines, le coupant des roches escarpées, Dominic Cooper donne vie aux terres de son coeur et faire la part belle aux longues descriptions extérieures qui, d'une certaine manière, symbolisent les souffrances de Murdo. Comme dans son premier roman, inutile de chercher de l'espoir et la joie ici.

 

Vers l'aube est un récit lent qui prend son temps pour se perdre dans un goût de finitude et de mélancolie. L'homme accablé de n'être rien, ni un bon père, ni un bon mari, affrontera dans cette nature sauvage et sans concession son propre reflet et se soumettra à cette terre qu'il ne sait véritablement quitter.

Un très beau roman à la langue pure et éclatante qui plaira aux amateurs de romans sur la désespérance et de nature writing !

 

 

Vers-l-aube-03.jpg©Chris Close


 

D'autres avis :

Cryssilda - Keisha - Kathel - Marie - Yv - Hecate - Aifelle -

 

 


Titre : Vers l'aube

Auteur : Dominic Cooper

Éditeur : Metaillé

Parution : Octobre 2009

    192 pages

Prix : 18€


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 17/06/2012 14:11


J'aurais pu classer ce roman en coup de coeur. Pour l'instant je ne connais que deux titres de cet auteur. J'espère qu'il en écrira d'autres. Son écriture me sidère tant les descriptions et les
métaphores sont belles !


 

Choco 19/06/2012 21:09



Oui moi aussi, c'est tout à fait le genre d'univers, d'ambiance et d'écriture que j'affectionne !



Cryssilda 16/06/2012 19:20


Si tu aimes Dominic Cooper, tu devrais tenter "Nuage de cendre", même si cette fois ça se passe en Islande... il est encore meilleur que ses autres livres !

Choco 19/06/2012 21:06



Oui, j'ai aperçu son nouveau titre dans les nouveautés ! C'est aussi pour ça que j'ai ressorti le vieux de la PAL ! ^^ En plus, l'Islande... ça me va carrément !



Lystig 16/06/2012 10:36


tu me crois si je te dis que je veux le lire !

Choco 19/06/2012 21:04



Ouep, ça ne m'étonne pas !



Céline72 15/06/2012 20:24


Je ne sais pas si ce livre me plairai mais en tout cas ta chronique donne envie de le découvrir.

Choco 19/06/2012 21:04



Bon, c'est que j'ai bien travaillé alors !



l'or des chambres 06/06/2012 14:08


Dans ma PAL depuis trop longtemps... J'ai tellement envie de partir en Ecosse avec ce Murdo mais j'attends d'avoir un moral d'acier  !! (les photos sont splendides !!)

Choco 19/06/2012 20:54



Oui, c'est sûr, c'est pas l'auteur le plus joyeux que je connaisse ^^



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher