Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 07:00

abelard-t2-01.jpgAprès un premier volume où nous avions découvert le petit Abélard prendre la route pour aller en Amérique afin de décrocher les étoiles pour la belle Epilie, nous retrouvons notre compère dans un tome 2 à la tonalité bien plus sombre.

Abélard et Gaston, son compagnon de route toujours aussi grincheux se dirige vers la ville et son port où un bateau devrait les conduire en Amérique. La ville se révèle un environnement brutal où Abélard peine à trouver sa place : voleur, arnaqueur de tout poil profite de la naïveté de notre poussin et n'hésite pas à en venir aux mains.

Heureusement, Gaston et ses gros bras sont là pour sauver Abélard et lui permettre d'embarquer clandestinement sur un bateau en partance vers l'Amérique. Un voyage éprouvant qui se terminera tragiquement.

 

Alors que le premier tome respirait la joie et la force de l'imagination, ce deuxième volume nous laisse un véritable goût de poussière dans la bouche. Après le temps de l'espoir et des illusions, voici venu celui du désenchantement et de la désillusion. Tout poésie disparaît de la ville et ses sombres recoins et il faut être fort et égoïste pour subsister dans un tel environnement. Abélard, désemparé, ne trouve le salut que dans l'amitié qu'il éprouve pour Gaston.

Gaston pourtant est un être désabusé que la vie n'a pas épargné. Revenu de tout et de ses propres illusions, il sert régulièrement à Abélard un discours pessimiste sur la vie mais surtout sur les gens, qui l'ont bien souvent déçus. L'amitié, pour lui, "c'est du flan", "ce sont des parasites qui sont là quand tout va bien et qui disparaissent au premier coup dur." Un constat amer donc auquel Abélard tente de résister. Pourtant la traversée maritime ne va pas exactement se passer comme prévu et notre héros va devoir faire à la cruauté, la maladie, la mort et pire que tout, le désespoir.

L'album se termine de manière totalement inattendue sur un final bouleversant qui m'a fait verser quelques larmes (bien la première fois qu'une Bd me fait ça, je crois...!)

 

Dillies illustre avec succès cette fable en adaptant son trait à la tonalité plus ou moins pessimiste de l'histoire. La très belle scène où Abélard découvre le mer fleure bon le soleil, la lumière et la joie innocente alors que, peu après, l'arrivée nocturne en ville se pare déjà de teintes sombres et écrasantes qui s'accentueront un peu plus dans le bateau et ses cales misérables peuplées de passagers miteux qui cherchent l'espoir en Amérique.

 

Abélard se révèle un diptyque très cohérent et néanmoins surprenant qui passe de la poésie la plus éclatante à un pessimisme des plus noirs. Offrant au lecteur les 2 faces de la vie, les auteurs n'en présentent pas moins une conclusion qui oscille entre mélancolie, tristesse et espoir en l'avenir.

Retenons qu'il faut toujours aller au bout de ses rêves quitte à en payer le prix.

 

" La grande leçon de la vie, c'est que, parfois, ce sont les fous qui ont raison. "

 

 

Aussi, je confirme le gros coup de coeur que j'avais eu déjà pour le premier tome

et vous invite instamment à découvrir cette merveilleuse histoire !

 

 

D'autres avis :

Belzaran - David Fournol - Mo' -

 

abelard-t2-02.jpg

 

 

abelard-t2-03.jpg 


Titre : Abélard, tome 2 : Une brève histoire de poussière et de cendre 

Scénariste : Régis Hautière

Dessinateur : Renaud Dillies

Coloriste : Christophe Bouchard

Editeur : Dargaud

Parution : Septembre 2011

  64 pages 

Prix : 13,95€ 


bd du mercredi

Partager cet article

Repost 0
Published by Choco - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires

jerome 17/11/2011 17:44



Le coffret vient de sortir et il est superbe : http://litterature-a-blog.blogspot.com/2011/11/abelard-le-coffret.html


 


 



Choco 18/11/2011 00:44



Ah, ça y est, tu as craqué ! Un cadeau de noel tout trouvé ce coffret !



Joelle 13/10/2011 08:42



C'est bon à savoir qu'il faut préparer les mouchoirs pour cette lecture ;) J'espère que je trouverai ces deux tomes à la biblio assez rapidement (genre dans les 3 mois qui arrivent ! mdr !)



Choco 13/10/2011 12:06



ça n'a pas dû être le cas de tout le monde mais en tout cas, moi, ça m'a énormément émue !



Sara 12/10/2011 20:52



Depuis le temps que je dois découvrir cette BD ! Allez il faut absolument que je m'y colle: les avis sont unanimement positifs.  



Choco 13/10/2011 12:04



Oui, c'est clair ! Pas lu un seul avis négatif !



Manu 12/10/2011 19:20



Ca a l'air bien triste et pessimiste. Pas ça qui va me réconcilier avec l'humanité ?



Choco 13/10/2011 12:03



oui le deuxième album est bien plus triste. En même temps, l'optimisme n'est pas absent de la conclusion ! Mais non, pas sûr que ça te réconcilie...



yvan 12/10/2011 18:26



Je très très très tenté par cette série. Le graphisme est splendide et tous les avis sont positifs... 



Choco 13/10/2011 12:02



Un très très beau dyptique ! Tu ne peux pas passer à côté !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher