Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 07:00

en-attendant-robert-capa-01.jpgSi tout le monde a entendu parler du photographe Robert Capa, il n'en est surement pas de même de Gerta Porohylle, qui fut sa compagne.

Gerta est une juive qui a fuit la Pologne fascisante pour se réfugier à Paris en 1935. Vivant avec son amie Ruth, elle fréquente les intellectuels de gauche et les autres réfugiés. Vivotant de petits boulots, elle fait la rencontre d'un certain André Friedmann, photographe hongrois, pour qui elle va servir de modèle. Les 2 jeunes gens sympathisent et André, accompagné de son ami David Seymour (dit Chim), va initier Gerta à la photographie.

Leur relation va évoluer lentement pour aboutir à un amour passionné qui mènera les 2 photographes sur les terres espagnoles en pleine guerre civile.

 

En attendant Robert Capa est finalement une version romancée de la vie de Gerta et de André. Nous allons les suivre de leur rencontre à la mort tragique de l'un d'eux.

Gerta, jeune femme timide, peine tout d'abord à s'attacher à André. Son ami Georg parti en Russie occupe toujours son coeur. POurtant, elle se laisse peu à peu séduire par cet homme passionné qui l'initie à son art. Découvrant les techniques photographiques, Gerta finit par s'investir au côté de cet homme dont elle va choisir de prendre en main la carrière. Les exilés sont nombreux à s'être fait photographe et il est difficile de se faire remarquer. Gerta a alors l'idée de proposer leurs photos sous pseudonymes américains. Désormais André est Robert Capa tandis que Gerta prend le nom de famille de Garo. Se faisant passer pour son manager et attisant le "mystère", elle contribue à son succès. Leurs reportages se multiplient et bientôt, ils partent en Espagne où la guerre civile et la résistance des républicains, par leur symbole de résistance aux fascismes, est synonyme d'engagement politique. Une guerre qui leur offrira leurs plus célèbres clichés mais sera aussi synonyme de drame...

 

en attendant robert capa 04Quel roman passionnant que celui-là ! Mélangeant romance, histoire et photographie, l'auteur a réussit à donner vie à cette histoire d'amour tout en lui donnant un contexte historique fort bien documenté. 

S'appuyant sur les détails connus de la vie des 2 amants, Susana Fortes embarque son lecteur dans la tourmente d'une Europe menacée par les fascistes de tout ordre.

Au début, le lecteur découvre le Paris des années 30, une certaine douceur de vivre et sa richesse intellectuelle mais aussi le racisme ambiant auquel doit faire face Gerta qui voit son appartement vandalisé. Puis, en suivant le couple en Espagne, c'est toute l'horreur et l'absurdité de la guerre civile qui apparait. L'engagement de Gerta et de Robert est fort : ils n'hésitent pas à prendre des risques, à approcher au plus près le front pour rapporter les preuves photographiques de ce qui s'y passe.

Tout au long du récit, l'auteur n'hésite d'ailleurs pas à évoquer certaines photos réelles des 2 amants et donnent ainsi un réalisme certain, comme  un certain éclairage ou une explication quant à leur contexte ou à leur répercution. La plus célèbre photo de Capa, montrant un milicien républicain fauché en pleine action, est ici donné comme un véritable traumatisme pour son auteur, donnant ainsi une résonnance tout autre à un cliché qui a fait le tour du monde.


 

en-attendant-robert-capa-02.jpgMort d'un soldat républicain - 1936 - © Robert Capa


Face à la violence du monde, leur amour fait contrepoint et va se révéler finalement passionné, et parfois même houleux. Construisant des personnages denses et complexes, l'auteur nous offre de vrais figures mythiques pour lesquelles, malgré leurs défauts, on ne peut que s'attacher et eprouver de l'admiration pour leur tenacité et leur courage. On croisera à l'occasion dans le texte d'autres figures célèbres qui ne font qu'accentuer le côté réaliste du roman. Sera évoqué aussi une fameuse valise contenant des négatifs et des clichés de Gerta et Capa, perdue dans les méandres de l'histoire. Valise qui a été rédécouverte en 2008 ! (Je vous en reparlerais certainement le mois prochain, vu qu'elle est exposée aux rencontres photos de Arles... )

 

Vous l'aurez compris, j'ai vraiment adoré ce roman qui touche à des sujets qui me touchent. On ne peut que vibrer face à la destinée tragique de Gerta, devant la souffrance de Capa face à sa disparition. On ne peut que se passionner pour la vie de ces photographes reporters qui bravent le danger pour mieux informer le monde. En attendant capa est un formidable roman qui révèle l'intimité d'un couple et nous fait découvrir plus particulièrement Gerta Taro, compagne quelque peu oubliée dont les photographies se mélangent parfois à celle de son compagnon, tant leur union était forte.

Une femme forte et volontaire qui m'a fasciné et dont je vous parlerais à l'occasion du prochain photographe du samedi !

 

en-attendant-robert-capa-03.jpgGreta Taro et Robert Capa

 

Citations :

 

La profondeur de champ n'est pas quelque chose que l'on programme. Elle vient quand elle vient. Toute une vie ne suffit pas à certains pour la trouver.

 

C'était à ce genre de journalisme-là qu'elle et André aspiraient. Être au cœur des évènements, les apprendre de première main, sentir le monde palpiter dans leurs veines.

 

 

D'autres avis :

Kathel que je remercie ! - Sylire - Estellecalim - Saxaoul -Voyelle et consonne - Fleur -

 

POur en savoir plus sur la valise mexicaine retrouvé, c'est ici

 

 

En attendant Robert Capa

Susana Fortes

Editions Héloise d'Ormesson

Janvier 2011 - 247 pages - 19€



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anis 17/08/2011 21:52



Je crois qu'il a un certain succès car ce n'est pas la première fois que je vois un article sur ce livre. En tout cas, tu as su le rendre encore une fois intéressant.



Choco 17/08/2011 22:34



Oui il y a eu quelques billets ici et là mais en même temps, je n'ai pas eu l'impression qu'il ait inondé les blogs. Un très bon roman en tout cas sur une figure féminine de qualité !



Estellecalim 31/07/2011 14:47



Encore une adepte de ce livre


Décidément, il fait souvent mouche. Et tu nous diras ce que donne l'expo.



Choco 31/07/2011 14:49



Voui :)


POur Arles, je vais faire mon possible pour vous ramener des photos des expos !


Mais j'espère que tu pourras malgré tout te trouver un petit week-end... ça dure jusqu'en septembre.



Aifelle 29/07/2011 06:54



Je dois être la seule à avoir abandonné parce que j'étais gênée par le mélange réalité-fiction



Choco 29/07/2011 12:06



Ah bah mince, pourtant j'aurais pensé que c'était le genre de roman qui t'aurais plû...



niki 28/07/2011 17:55



je connaissais "greta", étant une grande fan de robert capa dont j'ai eu le plaisir de voir une exposition temporaire à bruxelles l'an dernier


je note ce livre pour quand il arrivera en poche, j'ai l'impression que la personnalité de greta me plaira encore plus que celle de capa



Choco 28/07/2011 20:53



Je te dirai d'ailleurs que le roman est plus centrésur Greta. C'est vraiment intéressant, c'est un sacré bout de femme je trouve. Quel dommage sa fin tragique.



Ys 28/07/2011 17:24



Comme tu sais, je ne m'intéresse pas à la photo, mais je pense que ce livre pourrait me plaire quand même, le contexte surtout.



Choco 28/07/2011 20:45



OUi, la photo n'est pas le sujet principal, il s'agit aussi de l'histoire entre 2 amants avec un gros gros fond historique alors oui, je pense que ça pourrait te plaire !



Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher