Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 21:00




L'auteur de ce petit conte, Velma Wallis, est originaire d'une des tribu Athabaskans d'Alaska. Elevée dans les traditions de son peuple, en compagnie de ses 12 frères et soeurs, elle a étudié dans une université d'état. Oscillant entre tradition et modernité, Velma souhaitait transmettre une légende que lui contait sa mère. Elle rencontra de nombreuses difficultés pour la publication de son roman. Inconnue et dépeignant les peuples Athabaskans de façon réaliste et presque peu flatteuse, elle finit par réussir à le publier grace au soutien et à la souscription de nombreuses personnes.
Ce récit, malgré sa dureté, est pourtant un bel hommage à son peuple.

Lors d'un hiver particulièrement rigoureux, une tribu nomade d'Alaska se meurt de faim.  Il n'y a plus de nourriture, la chasse est infructueuse et les membres du clan s'affaiblissent peu à peu alors qu'ils doivent migrer vers des contrées moins difficiles. Les tensions sont exacerbées et le chef de clan doit prendre une décision : abandonner les 2 plus vieilles, Ch'idzigyaak et Sa', charges inutiles qui ne font que se plaindre. Le choix est difficile mais personne ne se rebiffe, même la famille des 2 femmes en question.
Les deux amies se retrouveront donc seules avec leur tente, leurs peaux de moutons et une hachette laissée par le petit-fils de l'une. Après la colère et le découragement, elles décident de se battre et tout du moins d'essayer de survivre dans ce contexte hostile.
"Mourrons en essayant".
C'est alors qu'elles se souviennent de leur jeunesse, de leurs techniques d'autrefois et d'un ancien camp qui peut-être les abritera et les sauvera.



A travers leur parcours, on découvrira la vie en Alaska et ses traditions : la chasse, la pêche, les techniques de survie , l'établissement d'un camp, ... Elles nous raconteront leur jeunesse et leurs parcours jusqu'à cette tribu qui les accueillit, d'autres famines et d'autres abandons de vieilles femmes.
On est totalement immergé dans une vie dépendante du froid et de la nature. L'humain doit apprendre à s'autosuffire et à moduler ses besoins selon ce que la nature lui donne. Un conseil à méditer dans nos sociétés actuelles...
Mais plus qu'une découverte de contrées inconnues, ce récit se veut une superbe leçon de vie.
Les "vieux" dont on veut se débarrasser sont riches d'une culture et d'une expérience que l'on ignore trop souvent. Ils ne sont pas si inutiles que ça et ont beaucoup à nous apprendre. Et parrallèllement, il nous est signifié aussi que ces derniers ne doivent pas se complaire dans un assistanat qui les diminue et continuer
à oeuvrer pour la communauté tant que cela leur est possible. Ch'idzigyaak et Sa' reconnaitront qu'à force de se plaindre de petits maux et de jouer à la vieille inutile, elles sont en partie responsables de leur abandon.
" Deux vieilles femmes. Toujours à se plaindre, jamais contentes. Nous nous plaignions de la disette et parlions du bon temps de jadis, alors qu'il n'était pas meilleur. Nous nous croyions bien vieilles. Et maintenant, parce que nous avons passés tant d'années à convaincre les jeunes que nous étions impuissantes, ils ont fini par croire que nous ne servions plus à rien dans ce monde."
Cette réflexion sur la place des anciens s'accompagnera d'une leçon de courage et de volonté qui met en avant l'entraide.
L'écriture est simple et sans fioritures, à l'image de ces contrées immaculées où on se doit d'aller à l'essentiel.



De plus, une introduction et pluseurs postfaces vous expliquent un peu plus le contexte de cette histoire.

Un petit conte universel à ne pas laisser passer !


Note : ****


D'autres avis sur Livraddict : ici !

Editions JC Lattès - 12€

Je remercie Livraddict et les Editions Lattès pour cette heureuse découverte !


 




Edit du 30 Novembre :

Et bien, je me dit que ce petit conte est parfait pour voyager !
N'hésitez pas à vous inscrire si vous souhaitez le recevoir chez vous !



 

Partager cet article
Repost0

commentaires

94sophie947708 18/05/2010 21:05



Coucou, je vais me renseigner du tarif avant de te répondre.


Je te tiens au courant.


Amitiés



Choco 19/05/2010 17:28



Ok, ça roule !



94sophie947708 17/05/2010 23:34



J'ai bien reçu le livre aujourd'hui. Je finis une lecture et c'est son tour.


Merci et à bientôt.



Choco 18/05/2010 18:07



Merci de m'avoir prévenu !


D'ailleurs petite question, accepterais-tu d'envoyer le livre au Quebec, après ta lecture ? La suivante sur la liste est de là-bas !



GeishaNellie 06/04/2010 01:23



Kikou Choco, dsl ça m'a pris 100 ans avant d'écrire. Très sincèrement, je ne vois pas ce qui est hors de prix, dans mon coin ça coûte environ 8 dollars (comprenant l'enveloppe en papier bulle
pour l'envoyer qu'il faut tout le temps que j'achète pcq j'en ai pas à la maison). Mais peut-être bien que c'est vrai que pour vous c'est plus cher, je ne sais pas parce que ça fait plusieurs
fois que je reçois ce commentaire et je pose tout le temps la question. Tu me diras le prix quand tu l'auras. Merci :)



Choco 06/04/2010 19:08



Pas de problème ! Je ne suis toujours pas allée voir pour les prix. EN fait, j'attends la fin de son voyage français. Mais ne t'inquiète pas, je ne t'oublie pas, tu es bien noté dans ma liste !




GeishaNellie 16/02/2010 01:35


Juste un petit mot pour que tu demandes à celle qui me précède ceci : pas besoin d'express poste ou de truc de même, juste la poste normale ça coûte pas très chère et c'est moins difficile pour moi
de récupérer le livre après. Merci :)


Choco 16/02/2010 22:13


Bon la lectrice précédente était un peu gênée pour cet envoi. Selon elle, il semblerait que ça soit hors de prix... Je vais me renseigner sur les tarifs et je te l'enverrais moi-même quand le
bouquin me reviendra, si c'est dans mon budget.
On a pas idée d'habiter aussi loin...


GeishaNellie 15/02/2010 18:16


Salut, je serais bien intéressé par ce livre voyageur si 1._ tu le fais toujours circuler et si 2._ tu le ferais venir jusqu'au Québec :)


Choco 15/02/2010 21:27


Oui oui il tourne toujours ! Quant à un envoi au Quebec, je n'y vois pas d'inconvénients mais il faut que je demande à celle qui te précède si elle est d'accord pour te l'envoyer la-bas !
Je te dis quoi dès que je sais !


Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher