Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 18:00

 

 

Picwick m'a choisie pour un tag on ne peut plus aléatoire et original...

Il s'agit de lancer votre play-list musicale en lecture aléatoire et de donner les titres des chansons en réponse aux questions ci-dessous au fur et à mesure...

J'ai donc chargé mon pc de mélanger la potion du disque dur et ça donne ça !

 

 

 

 

Si quelqu'un vous dit “est-ce que c'est bien ?”, vous dites

 

Cat power - Where is my love

euh... de toute façon, je n'ai pas compris la question de départ...


Comment vous décriveriez-vous ?

 

Archive - Programmed

si on voit les choses d'une certaine façon,  tous les humains le sont...


Qu'est-ce que vous aimez chez un garçon ?

 

Sebastien schuller - The border

euh bon ça veut rien dire, je retente...


Micah P. Hinson - Come home quickly, Darlin'

 ah voui, là tout de suite, ça marche beaucoup mieux !

 

Comment vous sentez-vous maintenant ?


Shearwater - A makeover

D''une certaine manière, on peut dire que oui, ça commence !

 

Quel est votre but dans la vie ?

 

Scout niblet - So much love to do

ah...soupir... ben oui !

 

Que pensent vos amis de vous ?

 

Beirut - The penalty

alors là, faudrait leur demander mais j'espère que je ne suis pas un tel boulet !!

 

Que pensent vos parents de vous ?


 

Jacques Higelin - Halloween

décidemment, je suis gâté !

Halloween, réputé pour ses personnages délicieux et de toute beauté !

 

A quoi pensez-vous souvent ?

 

 Kitaro - Moon star

Mouais, je reconnais que je suis souvent dans la lune mais bon...


Qu'est-ce que 1+1 ?

 

The Byrds - I'll feel a whole lot better

tout à fait !!

 

Que pensez-vous de votre meilleur(e) ami(e) ?

 

The black Keys - Things ain't like they used to be

Oh que oui...

 

Quelle est l'histoire de votre vie ?

 

 Shu De - Aian Dudal

et ben avec cette chanteuse et ce titre mongol, on va pas être très avancé !! Jelaisse planer le mystère ou je recommence....

 

No One is innocent - Boomerang

voui pas mal !

 

Que pensez-vous lorsque vous voyez la personne que vous aimez ?

 

Da silva - Tout va pour le mieux

 Ne pas se fiez au titre... vu que c'est l'histoire d'un mec qui revoit celle qu'il aime et se dit qu'il n'aurait pas dû revenir ^^


Que jouera-t-on à vos funérailles ?


Emily Loizeau - le coeur d'un géant

oui, pourquoi pas.


Quel est votre hobby ?

 

Devendra Banhart - Rose

euh non, je ne me passionne pas pour ces fleurs même si j'aime bien jardiner...

 

Quelle est votre plus grande peur ?

 

Aerosmith - Crazy

ça pourrait se concevoir !

 

 

Quel est votre plus grand secret ?


Alela Diane - Her garden

  Bingo ! C'est mon jardin secret et je ne vous dirais rien !


Que pensez-vous de vos amis ?

 

Megapuss - To the love within

C'est tout à fait ça !!!


Quelle est la chanson de votre vie ?

 

Kitaro - Silver moon

Putain cette connerie de lecture aléatoire tombe presque toujours juste ma parole !!! ça tombe bien, y'a pas de paroles !

Si vous saviez tout ce qu'elle représente...

Qu'est-ce qui vous décrit ?

 

Jesse Sykes and the sweat hereafter - made of wood

et le bois, ça résiste à pas mal de choses !

 

 

Quel titre allez-vous donner à ce billet ?

 

Landscape - We

Et ben, ça sera surement le titre de billet le plus court que je ferais !!

 

 

-------------------------------

 

 

Et bien, je dois dire que ce petit jeu qui ne sert à rien sinon à montrer à la face du monde la richesse de mes connaissances musicales... ahem... m'a beaucoup amusé !

 

je remercie aussi Reverso pour son aide...

 

Et il faut reconnaitre que malgré quelque raté, cet ordinateur me connait fichtrement bien...

D'un autre côté, vu le temps que je passe avec lui, ça peut se comprendre !

 

Sur ce, je vais refiler le bébé à.... Manu ah ben non, je vais me faire crier...

Bon, à Cynthia comme toujours qui n'a décidémment rien à faire de son temps

à In Cold Blog parce que les garçons ont la côte en ce moment !

à George qui trouvait qu'on pensait pas à elle !

 


Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 20:30

 

animal-lecteur-1.jpg

 

  Scénariste :  Sergio Salma

Dessinateur : Libon

Editeur : Dupuis

Date de parution : Mai 2010

Prix : 13,50 €

 

 

 

Depuis 4 ans, Libon et Salma nous amuse avec leurs strips sur le libraire spécialisé BD et sur ses clients fanatiques.

Paraissant dans Spirou, ils sont aujourd'hui réunis dans un petit album allongé pour notre plus grand plaisir.

 

Bienvenue donc dans BD Boutik à la découverte d'un libraire spécialisé au quotidien houleux, rythmé par des clients exigeants, passionnés ou sectaire.

Le lecteur va découvrir au fil des histoires le quotidien du libraire que l'on verra tour à tour submergé par le flot de cartons de nouveautés, desespéré qu'on lui demande LE titre qu'il n'a pas ou l'album qu'il n'a pas lu, fou de répéter 50 fois par jour que le dernier Largo est reporté, crispé par les demandes incongrues des clients ou bien encore écoeuré de vendre des daubes, etc...

Le patron de la librairie, devenu blasé et aigri, se bat contre la surproduction éditoriale et doit faire face à la concurrence des supermarchés où l'on vend du livre comme des petits pois, ainsi qu'au mépris de certains clients devant cet objet dessiné qui ne vaudrait pas tripette.

 

En parallèle, on s'amusera devant le fanatisme des amateurs de bande dessinée : les collectionneurs qui interdisent de toucher à leurs premières éditions, les lecteurs de manga qui lisent les bds à l'envers, les nostalgiques de leurs premiers albums enfantins, les lecteurs compulsifs qui cherchent à se soigner, ...

Bref, chaque type de lecteur et ses propres petites manies sera ici détaillé

 

Le monde de la bd et ses travers sont ici décryptés avec humour et de nombreux lecteurs et libraires s'y reconnaitront !

L'autodérision est reine et certains confrères dessinateurs sont dénoncés...mais sans les citer... dommage que l'ironie n'aille pas jusque là !

 

"Animal Lecteur" est donc un album bien sympathique qui ravira les amateurs de bande dessinée et semblera surement un peu obscur aux néophytes.

 



animal lecteur 2

 

animal-lecteur-3.jpg

 

animal-lecteur-4.jpg

 

Repost 0
Published by Choco - dans A importer
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 21:40

 

 

garçon dans la lune 1

 

Auteur : Kate O'Riordan


   Joelle Losfeld, janvier 2008, 275 pages, 21€

Folio, Juin 2009, 351 pages, 7,10€

 

 

 

Nous sommes en pleine terre irlandaise avec Julia et Brian, un couple que les 10 ans de mariage a quelque peu usé. Julia gère le foyer de manière tyrannique et les reproches à l'égard de son mari se font constants.

Accompagnés de leur fils de 7 ans, Sam, ils quittent Londres et partent passer quelques jours dans la sombre maison familiale de Brian, auprès de Jérémiah un père taciturne dont l'éducation semble avoir laissé des traces indélébiles dans l'esprit de son fils. Hélas, le pire arrive et provoquera le délitement du couple. Contre toute attente Julia ressent alors le besoin de se réfugier auprès de son beau-père, homme silencieux et secret tandis que Brian tombe dans une apathie maladive qui fait craindre pour sa santé mentale.

 

" Pas de larmes. Juste des frémissements et des hoquets et de nouveau le calme et le vide. Et une douleur tenace, lente et presque exquise d’une manière insupportable, comme une note de violon prolongée. "


 

garçon dans la lune 2

 

Voilà une chouette histoire familiale, plombante comme il se doit ! Car si vous ne sortirez pas de votre lecture bourré de joie de vivre, vous serez néanmois enchantés par la finesse et la qualité de l'analyse psychologique de cette famille à problèmes. Kate O'Riordan sait disséquer l'âme humaine et elle le fait plutôt bien !

 

Sam est un enfant étrange qui aime revasser et voit dans la lune un garçon qui crie. Brian a été élevé à la dure par un père tout puissant qui a donné une vie de misère et de travail, à sa femme et à ses enfants. La mort accidentelle de son petit frère semble toujours le hanter et le culpabiliser. Jérémiah, devenu veuf, se mure dans son silence et refuse d'évoquer toute forme de passé, se rattachant à sa femme ou à ses enfants. Edward, son autre fils, est un homme un peu raté : bègue et célibataire, il ne sait toujours pas répondre aux attaques haineuses de son père. Julia ne supporte plus les petits travers de son mari et souffre de la vie parfaite de sa soeur à qui elle se compare.

 

 " Dans une ligne droite, à l’approche d’un feu vert, il freinait en prévision du passage au rouge ; dans la même situation, elle collait le pied au plancher. Au bout de dix ans de mariage, c’était la différence la plus significative qu’elle aurait pu citer s’ils s’étaient retrouvés devant le tribunal pour divorcer. "

 

 

 

Une famille bourré de failles donc, et de secrets bien enfouis...


 

garçon dans la lune 3

 

Aussi, quand Julia décide de vivre pour un temps auprès de Jérémiah, elle ne se doute pas de ce que sa venue va provoquer. Cherchant à oublier Brian et le drame qu'il a provoqué, elle trouvera son équilibre auprès de cet homme bourru qui lui parle à peine et ne lui pose aucune question. S'abrutissant de travail de ferme, la jeune femme cherche à se libérer de ses démons.  Peu à peu, à travers les histoires des voisins et d'Edward, elle va apprendre l'histoire dramatique de cette famille. La découverte et la lecture du journal caché, tenue par la mère de Brian sera l'élément fédérateur autour duquel la  vérité sortira au sein de la famille, plombé par des années de non-dits et de haine.

Alternant entre les souvenirs brumeux d'un Brian qui se laisse à moitié mourir, les découvertes de Julia, le journal de la mère ou les anecdoctes des voisins et amis,  le lecteur va remonter le fil du passé et découvrir la haine qui habite les membres de cette famille, rongé par des reproches qui couvent depuis plusieurs dizaines d'années.

 

La vérité qui éclatera fera souffrir, beaucoup souffrir mais apaisera aussi ,d'une certaine façon, les protagonistes de ce drame familial. 

 

 


 

"Le garçon sur la lune" est un roman extrêmement fort qui nous fait pénétrer dans l'âme humaine, qui parle de secrets familliaux, de deuil, de pardon, du poids de la culpabilité qui vous entraine à certains actes inconsciemment,...

 

Un excellent roman donc !

 

 

 

Les avis de Lily, Cuné, Amanda, Theoma, Bladelor, ...

 

 

 

 

Repost 0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 23:45

 

hokusai 1

Auteur : Shotaro Ishinomori

Editeur : Kana, sensei

Date de parution : Juin 2010

Prix : 15 €

  608 pages

 

 

 

Tout le monde connait Hokusai ou au moins un de ses plus célèbres tableaux : "La grande vague de Kanagawa". Mais nous connaissons surement moins le parcours de ce maitre de l'estampe japonaise.

Hokusai était un peintre exigeant qui a changé plusieurs fois de nom et de style.

Le manga ici-présent s'ouvre sur un Hokusai de 90 ans, en fin de vie mais au caractère toujours bien trempé. Allongé et malade dans une cabane miséreuse, il se redresse pour réclamer un pinceau et du papier. Au moment de peindre un nouveau chef d'oeuvre, l'artiste s'effondre. Nous sommes en Avril 1849 et Hokusai vient de mourir.

 

hokusai-2.jpg

 

Voilà que débute sous le signe de l'originalité cette biographie du mangaka Shotaro Ishinomori. 

L'auteur a fait le choix de parler de Hokusai par la petite porte et nous livre ainsi son quotidien, bien loin du mythe.

Ce fou de peinture a été un élève toute sa vie et n'a jamais cessé d'apprendre et de vouloir améliorer son style. Il a de nombreuses fois changé de nom pour mieux recommencer dans l'anonymat et se libérer de l'effet pervers de sa réputation.

Le lecteur ne verra donc pas son enfance et entrera tout de suite dans le vif de sa période artistique. Il va ainsi découvrir les dessous de la création de l'artiste qui va se révéler un travailleur acharné et buté. De nombreux flash-backs permettront de comprendre petit à petit le parcours hors-norme d'un homme passionné.

 

Personnage à la fois imaginaire et historique, le Hokusai de Ishinomori va se révéler très attachant mais aussi très drôle ! Car Hokusai est aussi un obsédé sexuel et ne néglige aucune occasion de se faire plaisir ! De nombreuses scènes moqueuses présentent un homme plus terre à terre qui n'hésite pas à tromper sa femme pour mieux laisser libre cours à ses fantasmes.

Ishinomori dévoile ainsi une des obsessions de l'artiste que l'on retrouvera dans certaines de ses estampes érotiques. 

 

hokusai 3

 

Et difficile de parler du génie de l'estampe japonaise, sans aborder ses oeuvres personnelles. Ainsi, le mangaka intégrera tout au long du récit, une sélection de ses oeuvres les plus marquantes.

Pour ce titre paru en 1987, le graphisme date quelque peu (années 70) mais n'a pourtant pas vieilli.

 

Bref, cette biographie dessinée est à saluer pour le vrai travail d'adaptation qui a été réalisé de la part d'un auteur qui a aussi produit une histoire du japon en 55 volumes (!), une autre biographie du célèbre samourai Miyamoto Musashi et un manga fantastique au nom de "Cyborg 009".

 

Je la conseille chaleureusement aux amateurs de l'artiste qui souhaiteront découvrir sa part cachée, comme aux fans de mangas qui découvriront un personnage fantasque tout en s'instruisant sur un génie de la peinture qui inventa le terme de "manga" !

 


Quelques pages sont à lire ici !

 

 

hokusai-4.jpg


Repost 0
Published by Choco - dans Manga
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 16:12



La semaine dernière, je vous proposais la version hiver de la promenade du Peyrou à Montpellier.

 

 

peyrou

 

 

Ayujourd'hui, voici la version été, prise ce jour !

 

 


peyrou 2

 

Les mauvaises langues ne pourront pas me reprocher cette fois-ci  un aspect trop glauque !


 


Les autres dimanches en photo sont chez Liyah

 


Repost 0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 13:00

 


  Zarline voulait connaitre mon art de bloguer... Voilà qui est fait avec moult retard... !


 

Qu'est-ce qui vous inspire : des lectures, des situations de la vie quotidienne ?
Forcément les lectures, vu que j'ai créé ce blog dans le but de partager mon avis dessus, comme toute LCA qui se respecte (et libraire, par la même occasion lol). Depuis, quelques touches plus personnelles viennent varier les plaisirs, comme les photos du dimanche ou les selfportrait du jeudi. Il s'agit d'un domaine que je voudrais explorer un peu plus (le temps, le temps... ma pauvre dame) et l'avis neutre des visiteurs m'intéresse et m'encourage.

Qu'est-ce qui déclenche l'acte d'écrire?

Au début, j'enchainais directement par l'écriture du billet dès que j'avais tourné la dernière page du livre !

Maintenant, pour des raisons de manque de temps, l'écriture est plus laborieuse. Mes billets sont beaucoup plus longs maintenant et, comme j'aime les illustrer de photos, tout ça demande beaucoup plus de temps en recherche et en travail d'écriture. Ce qui était autrefois, un "jeu" sans conséquence me semble aujourd'hui un exercice plus important, un engagement auprès des auteurs et des visiteurs du blog qui m'oblige (parce que je le veux bien aussi !) à essayer de faire la meilleure critique possible, objective et argumentée.


A quels moments de la journée le faites-vous ? De quels endroits ?

Le plus souvent, le soir en fin de soirée devant mon PC personnel, surchauffé et bruyant...

ça peut exceptionnellement arriver au travail quand je n'ai vraiment plus rien à faire et que je sais que j'ai une bonne dizaine de compte-rendus de lectures en retard !


Comment et où vous installez-vous?
Quel est votre environnement ?

Dans mon petit séjour, sur un bureau ikéa que je ne peux plus voir, coincé entre canapé et bibliothèques.
Sur une vieille chaise de restaurant chinois, récupérée sur un trottoir, qui attend toujours d'être relooké ^^

A moitié tordue et les jambes en vrac...

Avec un fond de musique ou une télé en sourdine.

et des bonbons ou du chocolat à portée de mains :)


Quels outils utilisez-vous pour écrire (un traitement de texte ou directement dans votre éditeur de billets ?)

 J'écris directement dans l'administration du blog. ça me permet de gérer la mise en page en même temps et d'ajouter les photos.

Faites-vous beaucoup de recherches ? Rédigez-vous beaucoup de brouillons ou d'articles que vous ne publierez pas ?

Je publie tous les articles rédigés. Je ne vais quand même pas prendre tout ce temps de recherche et de rédaction pour rien lol !

Comme je le disais au dessus, je fais pas mal de recherches. Je rédige mon article puis seulement après je recherche ceux des autres. parfois, je me rends compte que j'ai oublié tel ou tel aspect (vu que je rédige parfois mes billets 1 ou 2 semaines après mes lectures...ahem...) et je complète mon avis.

La recherche de photos pour habiller l'article est paradoxalement assez longue. Je ne suis pas journaliste et je  n'ai pas une banque d'image à disposition... Mon seul outil est google et il faut parfois persister pour trouver LA ou LES photos qui conviendrait.

Je ne vous parle même pas des billets purement photographiques sur les librairies originales, les objets en rapport avec le livre, etc... qui me plaisent beaucoup mais qui me valent des heures de recherches...

Ecrivez-vous en prenant votre temps ou avec une certaine frénésie ?

La frénésie est rare et se limite à des ouvrages coups de coeur ! Quoique pour certains c'est encore plus difficile à rédiger...

Les billets écrits rapidemment sous souvent ceux que je trouve moins bons...

Résultat je me prend la tête pour pondre un avis correct !



Et vous, Cynthia, Manu, Restling, Aifelle,  comment bloguez-vous? 

 



Repost 0
Published by Choco - dans Tags et Cie !
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 23:53

 

submersion du japon 1

 

Auteur : KOMATSU Sakyo 

Editeur : Picquier

Date de parution : 1997 / 2000

Prix : 8 €

  254 pages


 

Le japon est un pays constamment agité de tremblements de terre et l'histoire du pays est parsemé de nombreuses catastrophes. Situé au niveau de plusieurs failles terrestres, il a du s'adapter aux caprices de l'écorce terrestre. Les constructions doivent aux normes sismiques et les enfants sont, dès leur plus jeune age, sensiblisés aux risques et à la conduite à tenir.

Aussi, la peur des catastrophes est bien ancré dans l'esprit japonais et la peur de l'engloutisssement bien réelle. La submersion du Japon dû à des cataclysmes est un thème récurent dans la culture japonaise.

 

Komatsu Sakyo a donc obtenu beaucoup de succès pour son roman de science-fiction "La submersion du Japon", sorti en 1973 et qui est un devenu un véritable best-seller au Japon.

 

Le roman met en scène un Japon, récemment perturbé par une recrudescence de tremblements de terre. Les températures sont excessivement anormales, des volcans endormis se réveillent, des failles apparaissent au niveau des batiments et les secousses se font de plus en plus violentes et destructrices. Nous allons suivre une équipe de scientifiques qui découvre que certains ilôts non ou peu habités ont littéralement disparus , et pour cause : ils ont été submergés ! Leur enquête, à base de plongée en eaux profondes et de calculs scientifiques, leur fait soupçonner une  immersion totale du Japon dans un court délai.

Alors que ces derniers étudient la certitude d'une telle catastrophe, le gouvernement japonais s'organise en secret et cherche à sauver ce qui peut l'être...

 

submersion-du-japon-5.jpg

 

Ce scénario catastrophe, digne des grands studios américains, s'appuie plutôt sur de nombreux faits scientifiques. Loin d'être une intrigue trépidante au suspens insoutenable, la narration débute par une présentation en règle des personnages principaux qu'on découvre en plein travail. Leur découverte, si elle les surprend, ne semble pas les affectuer énormément et seule le but de prouver les faits semblent primordial.

Les personnages sont assez peu décrit dans leur vie personnelle et on peine à s'attacher à eux.

Si on assiste à certaines catastrophes, la narration ne tombe pas dans du voyeurisme catastrophique et larmoyant à outrance. Au contraire, c'est surtout une sensation de froideur et de maitrise qui ressort de la lecture. Et c'est d'autant plus étonnant et frustrant lorsqu'on assiste à un évènement d'une telle ampleur.

 

On assistera aux tractations entre scientifiques et politiciens, à leur incrédulité puis à leurs manoeuvres secrètes avec d'autres états pour prévoir des solutions d'évacuation des habitants et du patrimoine. Les expositions d'oeuvres d'art à l'étranger se multiplieront,  la politique extérieure sera fortement mis en avant, les exportations soutenues, des négociations pour obtenir des terres en Autralie et ailleurs seront tenues, ...

 

Bref, je dois dire que le récit se traine beaucoup en longueur et que le suspense n'est finalement pas au rendez-vous. Le lecteur sera plus plongé dans des questions d'ordre intérieur qu'autre chose.

L'écriture, qu'il est difficile de juger ici à cause de la traduction, n'est pas très fluide et manque de dynamisme.

 

Pourtant, le roman se révèle malgré tout intéressant. A une époque de changement climatique, on peut se demander la part de véracité d'un tel ouvrage. Komatsu nous oblige à nous poser certaines questions. Que ferions-nous si demain le Japon disparait ? Ou une autre partie du monde ? Que deviendrait leurs habitants ? Quel accueil leur serait réservés par les populations locales ? Comment sauvegarder une culture identitaire si votre propore pays disparait et que les habitants soient dispersés à travers le monde ?


  "En dehors de cet archipel et de sa nature, de ces montagnes, de ces rivières, de ces forêts, de ces herbes... les Japonais n'existent pas. Ils sont unis à eux. Ils ne font qu'un seul corps avec tout cela. Si cette nature délicate et les îles sont détruites et disparaissent, les Japonais n'existent plus."

 

Les questions sont nombreuses et il n'y a pas de réponses toutes faites.

Il faut rappeler que ce roman a été écrit en pleine époque de guerre froide et que le Japon, 3ème puissance mondiale, cherchait à revendiquer ses intérets et affirmer son statut vis à vis des autres puissances.

 

Finalement ce roman d'anticipation révèle plutôt bien l'esprit japonais : sa peur de l'engloutissement, l'absence de héros qui sauve le monde pour une action collective, l'absence de happy end, un esprit pragmatique et organisé,...

 

Si ce n'est pas un chef d'oeuvre d'écriture, si le lecteur français sera beaucoup moins passionné par cette question, "La submersion du Japon"  reste malgré tout une oeuvre intéressante

 

   

submersion-du-japon-6.jpg

 

Le roman a d'ailleurs connu de nombreuses adaptations dont :

- Une version manga chez Panini : La submersion du Japon.

- le film Nippon chinbotsu, réalisé par Moritani Shirô en 1973.

- le film Nihon chinbotsu, réalisé par Higuchi Shinj en 2006.

 



Pour ma part, je me suis dit que c'était l'occasion de couple ma lecture avec un film !




Adaptation ciné par Higuchi Shinji :

 

submersion-du-japon-2.jpg

 

 

Un quart d'heure pour voir débuter le générique, une musique digne des grands mélos.... tout laissait augurer le pire... et ça n'a pas raté !

Ce film de 2h15 est à oublier absolument...

 

submersion-du-japon-3.jpgContrairement au roman, on rentre directement dans le sujet de la catastrophe et on ne vous fait pas lanterner 2 plombes pour savoir officiellement que le Japon va couler. Mais ce n'est pas pour autant que les longueurs vous seront épargnés. On assiste à l'organisation gouvernementale et scientifique face à ce futur évènement, on saute d'un sujet à un autre et au final, le tout n'apporte pas grand intérêt. L'intrigue a été tout de même allégé de nombreux éléments qui faisaient trainer en longueur le roman, un peu trop même... et le scénario a été quelque peu changé.


Si on retrouve les personnages principaux, leur caractère est beaucoup plus mis en avant en lieu et place de l'action collective. Une petite fille sauvé en début de film servira de fil rouge narratif et mélodramatique.

Une poignante histoire d'amour remplace un mariage pseudo-arrangé, un permier ministre fuit ses resonsabilités pour mieux laisser sa place de sauveur du Japon à une charmante ministre,...

Car ici, la politique intérieure disparait pour laisser place à l'humain. De l'humain certes, mais au trait plus qu'appuyé. Les 3 scientifiques deviennent des héros : Le plus rebelle découvre une solution pour sauver le Japon de la noyade, le deuxième meurt dans l'essai qui en découle et le troisième sacrifie sa vie et son amour pour une femme pour sauver des millions de vies.

Car, oui, vous n'échappez pas au merveilleux happy end avec discours de la ministre, reconnue pour son courage, en l'honneur des héros.


Tout ça n'a bien sûr aucune crédibilité et savoir que le sort du Japon dépend d'un gars, au commande d'un submersible vieux de 20 ans, qui doit se débrouiller seul pour placer un tube d'allumage dans le but de faire exploser des dizaines de mini bombes nucléaires pour casser l'écorce terrestre et empêcher le Japon de s'enfoncer sous l'eau avec elle.... et bien, oui tout ça, me parait fort bien ridicule !!


submersion du japon 4

Je vous ferais grace des effets spéciaux, cherchant à copier les pires films catastrophes américains... explosions, raz de marée, effondrements, vies sauvés in-extrémis....ou pas, rien ne vous sera épargné.

Je vous ferais grace aussi de la séquence émotion des dernières embrassades du héros avec son amoureuse (à qui il a refusé de faire l'amour quelques minutes avant... franchement, qui n'en aurait pas profité à sa place ^^) sous un magnifique air de J-pop à reprendre en version karaoké si l'envie vous vient...

 

 

 

 

Bref...

 

Passez votre chemin, prenez une douche, un Télérama ou un Picsou magazine....

Vous perdrez toujours moins votre temps...

 

 

Bon, et si j'allais lire un bon livre pour faire passer la pilule....

Tiens, le nouveau Laurent Gaudé, "Ouragan"...

qui n'est pas encore sorti mais que j'ai déjà dans ma besace...


oui je sais, ça vous dégoute mais ce sont les risques de mon métier

 

 

challenge In the mood for Japan

defi-sf.jpgchallenge litt et cinema

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 20:42

 

 

peyrou

Jardin du Peyrou - Montpellier



Les autres dimanches en photos sont chez Liyah.

 

Repost 0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 22:30

 

livre des morts 0

 

Auteur : Glen Cooper

Editeur : Le cherche-midi

Date de parution : Mars 2010

Prix : 21 €

  420 pages

 

 

Depuis quelques jours, New York se voit secoué par de curieux décès. Bien que ces morts ne semblent avoir aucun lien, chacun des protagonistes a reçu une carte postale leur annonçant la date de leur mort !

Aucune piste à se mettre sous la dent... Rien de tel que de ramener sur le devant de la scène, Will Piper, profiler à la retraite pour mettre la main sur ce fameux "tueur de l'apocalypse".

 

Parallèlement, nous suivons une intrigue bien plus ancienne qui nous propulse en l'an 777 sur l'Ile de Wight où il se passe d'étranges choses. Une prophétie parle de la naissance du 7ème fils d'un 7ème fils en la date emblématique du 7ème jour du 7ème mois. L'enfant qui semble posséder d'étranges pouvoirs est alors recueilli au sein de l'abbaye.


 

livre-des-morts-3.jpgAbbaye de Quarr, ile de Wight


 

2 récits qui n'ont a priori rien à voir mais qui vont progressivement se rejoindre. La narration alterne habilement les 2 époques et ménage un suspense certain. Le lecteur découvrira à la fois les rouages secrets du gouvernement américain qui, sous couvert de recherches extra-terrestres (la fameuse zone 51 et son roswell), cache de sombres découvertes ; mais aussi la vie dans une abbaye en plein Moyen Age, complètement perturbé par le pouvoir fascinant du 7ème fils.


Les personnages aux typologies marqués sont plutôt attachants : l'agent du FBI alcoolique qui cherche une rédemption dans cette dernière enquête, un employé de la zone 51 en mal d'amour et de reconnaisance, des religieux complètement déstabilisés qui cherchent à trouver une signification dans un pouvoir ésotérique.,...

 

livre-des-morts-2.jpgLoin d'être un thriller trépidant, "Le livre des morts" offre une intrigue intéressante qui sait ménager ses effets de surprise. Le rythme est soutenu de part les allers-retours entre les époques. Si la part ésotérique ou religieuse semble peu crédible, elle m'a parue plutôt originale. Je ne suis pas vraiment adepte de ce type de sujet et il s'avère que c'est celle que j'ai trouvé la plus intéressante.

Pourtant, le roman se révèle de facture assez classique. L'enquête principale de Will Piper est somme toute bien légère. Seuls les passages sur l'ile de Wight et ceux suivant notre petit fonctionnaire de la zone 51 apporte un peu de contenu.


 

Bref, on passe un bon moment mais cette lecture me parait loin d'être indispensable. Plutôt un roman facile à lire entre 2 ouvrages plus travaillés.

 

 

Les avis très variés de : Amanda, Leiloona, Pickwick, Cathulu, Neph, Ankya, Joelle, Emmyne, Emeraude, ...

 

 

Je remercie Solène et les Editions du Cherche-midi pour cette découverte et m'excuse auprès d'elle d'avoir tant tarder à le lire !!

 


Repost 0
Published by Choco - dans Polar
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 23:20

 

tokyo home 1

 

Dessinateur : Cyrielle

Scénariste : Gloris

Editeur : Kana, Kiko

Date de parution : Juin 2010

Prix : 15 €

  224 pages

 


 

Julie, jeune française de 17 ans, débarque au Japon chez son père. Après une violente dispute avec sa mère, elle a décidé de venir vivre avec lui alors qu'elle le connait assez peu. En effet, Jean-Raymond vit à Tokyo depuis une dizaine d'années et se comporte comme un père un peu fantasque et peu responsable de l'éducation de sa fille. Aussi quand Julie débarque et lui anonce son installation,son père est plutôt réticent. Il finit par proposer un marché : elle est autorisée à rester si Juie fait l'effort de s'intégrer en allant à l'école et en apprenant le japonais.

Commence alors pour la jeune fille une découverte du Japon et de sa culture, aidée par une étrange japonaise catcheuse !

 

Ne connaissant du Japon que ce qu'elle en a pu découvrir dans les mangas, à la télévision, Julie a finalement tout à apprendre de cet étrange pays. Se débattant avec les difficultés d'une langue, elle doit aussi faire face à la jalousie des filles de son lycée international qui lui reproche d'attirer tout l'intérêt masculin. A côté de ça, la jeune fille essaie de construire une relation durable avec un père absent qui fuie le rapprochement avec sa fille et semble avoir quelque cose à cacher.

 

Se présentant sous une chouette couverture cartonnée, Tokyo home se présente comme un hybride entre manga et franco-belge. Mariant un dessin plutôt manga et shojo mais un scénario et un sens de lecture européen, il dresse le portrait réjouissant d'une jeune fille en mal de reconnaissance tout en formant une sorte de carnet de voyage. Mêlant récit d'apprentissage, histoire familiale, anecdoctes scolaires et découverte de l'amour, Tokyo home évolue entre émotion et humour. Nous verrons grandir la relation de Julie avec son père qui finira par se confier à sa fille mais aussi l'amitié naissante avec une catcheuse sensible qui nous vaudra de belles pages d'humour.

 

Bref, c'est frais, c'est gai, c'est dépaysant, c'est émouvant, c'est drôle, ....

...c'est japonais !  (enfin presque... )


 

Un premier album que je vous conseille !

 

 

 

tokyo-home-2.jpg



tokyo-home-3.JPG

 

tokyo-home-4.JPG

 


Vous pouvez aussi retrouver Cyrielle sur son blog !

 


Repost 0
Published by Choco - dans Manga
commenter cet article

Humeur

Le 26 Août 2013 :
Le grenier de choco n'est plus...
Ce blog sera à terme supprimé.
Suivez moi désormais sur :

 

Rechercher